On n’est pas couché : Christine Angot de retour, Charles Consigny et Laurent Ruquier en forte baisse

dimanche 26 mai 2019 à 09:26 |
Capture France 2

Juste après le premier numéro du tournoi des maestros de N’oubliez pas les paroles, France 2 misait sur On n’est pas couché ce samedi 25 mai. Dès 23h, Laurent Ruquier a retrouvé Charles Consigny et Christine Angot pour passer en revue l’actualité de la semaine écoulée.

Une semaine après avoir cédé sa place à l’Eurovision, Charles Consigny a estimé que les réseaux sociaux n’avaient autant d’influence que les médias traditionnels sur les électeurs. Sébastien Chadaud-Pétronin, dont la mère est retenue en otage au Mali, s’est confié sur les conditions de son enlèvement. L’auteur de « Ma mère, ma bataille » a fustigé l’attitude de l’Etat et particulièrement celle d’Emmanuel Macron. Shy’m a assuré la promotion de son nouvel album et a présenté son livre « Agape » en live.

En moyenne, le talk hebdomadaire de la chaîne du groupe France Télévisions a attiré 944.000 téléspectateurs. La part de marché a atteint 14.3% auprès de l’ensemble du public âgé de quatre ans et plus de 23h25 à 1h35 du matin, soit un score en nette baisse de 3.8 points vpar rapport au samedi 11 mai. Dès la fin de l’after de The Voice, suivi par 2.04 millions de Français (20.4% du public) de 23h05 à 00h30, France 2 a pris le leadership au détriment des Experts (10.9% du public).

FRANCE 2    AUDIENCES TV    ON N’EST PAS COUCHE    DIVERTISSEMENT   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Star Academy : scandale pour Léa après la finale sur TF1, les révélations explosives d’Anisha

2 - M6 : le coup d’éclat de Cyril Lignac en direct avec Yanns

3 - Le Cross (spoiler) : Maeva Ghennam accuse violemment Nicolas, Michel alcoolisé sur W9 ?


INTERVIEWS

# Julie Chevallier (Les Mystères de l’amour, TMC) : « Béatrice a caché des choses à Cathy... Elle n’a pas dit son dernier mot ! »

# Pauline (Les Mamans, 6ter) : « Avec François-Maxime, on ne se côtoie plus au quotidien »

# Meghane (Les Mamans, 6ter) : « Le plus dur au quotidien est cette bataille administrative qui n’en finit pas pour Gabriel »