On n’est pas couché : Christine Angot et Yann Moix très agressifs, BHL au secours de Nicolas Sarkozy, audience en hausse pour un Laurent Ruquier leader

dimanche 8 avril 2018 à 09:10 |
Capture France 2

Un numéro inédit d’On n’est pas couché a été présenté par Laurent Ruquier ce samedi 7 avril.

Les chroniqueurs Christine Angot et Yann Moix n’ont pas fait dans la dentelle en critiquant le spectacle de danse de Bianca Li. Si la première a avoué ne pas avoir aimé en comparaison des nombreux spectacles auxquels elle a assistés récemment, son collègue a comparé « Elektrik » au « Mac Donald de la danse et de la chorégraphie ».

Par ailleurs, Bernard Henri-Lévy a soutenu Sarkozy dans l’affaire du financement libyen de sa campagne présidentielle de 2007. Soutien inconditionnel de l’ancien Maire de Neuilly sur Seine, le philosophe s’est dit « fier » d’avoir été aux côtés de Nicolas Sarkozy, tout en ne croyant pas les accusations portées contre le mari de Carla Bruni. Enfin, Estelle Denis s’est dit « optimiste » pour les Bleus à la prochaine Coupe du Monde de football.

Le numéro a convaincu 1.20 million de téléspectateurs, représentant 18.3% de part de marché. Il y a sept jours, Laurent Ruquier avait atteint 16.4% du public. L’after de The Voice sur TF1 a mobilisé 16.6% des Français devant leur écran, pour un total de 1.46 million de curieux entre 23h30 et 0h45.

FRANCE 2    AUDIENCES TV    ON N’EST PAS COUCHE    LAURENT RUQUIER    DIVERTISSEMENT   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Star Academy : scandale pour Léa après la finale sur TF1, les révélations explosives d’Anisha

2 - M6 : le coup d’éclat de Cyril Lignac en direct avec Yanns

3 - Le Cross (spoiler) : Maeva Ghennam accuse violemment Nicolas, Michel alcoolisé sur W9 ?


INTERVIEWS

# Julie Chevallier (Les Mystères de l’amour, TMC) : « Béatrice a caché des choses à Cathy... Elle n’a pas dit son dernier mot ! »

# Pauline (Les Mamans, 6ter) : « Avec François-Maxime, on ne se côtoie plus au quotidien »

# Meghane (Les Mamans, 6ter) : « Le plus dur au quotidien est cette bataille administrative qui n’en finit pas pour Gabriel »