On n’est pas couché : nouvelle baisse pour Laurent Ruquier autour de Françoise Hardy et Dominique de Villepin

dimanche 6 novembre 2016 à 09:33 |
Capture F2

Laurent Ruquier a convié les téléspectateurs à un nouveau numéro d’On n’est pas couché ce samedi 5 novembre sur France 2.

Franck Dubosc, Françoise Hardy, Dominique de Villepin et Arielle Dombasle ont représenté les invités de marque du soir.

L’ancien Premier Ministre a critiqué avec véhémence l’intervention française au Mali : « les modalités de l’intervention ne sont pas adaptées avec ce qu’il fallait faire au Mali ». Dans un échange avec Vanessa Burggraf, de Villepin a désapprouvé Nathalie Kosciusko-Morizet en affirmant que la France devait dialoguer avec tout le monde, la Russie de Vladimir Poutine compris : « Vous voulez attendre qu’il y ait 1 million de morts pour commencer un dialogue ? »

Aussi, la chanteuse Françoise Hardy est revenue son combat de 13 ans, remporté contre le cancer, avec la sortie du livre « Un cadeau du ciel ». Vanessa Burggraf n’a pas aimé le livre, reprochant à l’artiste d’avoir inclus les moindres détails de sa maladie : « j’ai trouvé cela glauque et pénible à lire ».

La chaîne a concédé une nouvelle baisse, rassemblant 19.0% du public, soit 1.34 million de téléspectateurs jusqu’à 2 heures du matin. Samedi dernier, France 2 avait séduit 20.7% des téléspectateurs.

FRANCE 2    AUDIENCES TV    ON N’EST PAS COUCHE    LAURENT RUQUIER    DIVERTISSEMENT   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Star Academy : scandale pour Léa après la finale sur TF1, les révélations explosives d’Anisha

2 - M6 : le coup d’éclat de Cyril Lignac en direct avec Yanns

3 - Le Cross (spoiler) : Maeva Ghennam accuse violemment Nicolas, Michel alcoolisé sur W9 ?


INTERVIEWS

# Julie Chevallier (Les Mystères de l’amour, TMC) : « Béatrice a caché des choses à Cathy... Elle n’a pas dit son dernier mot ! »

# Pauline (Les Mamans, 6ter) : « Avec François-Maxime, on ne se côtoie plus au quotidien »

# Meghane (Les Mamans, 6ter) : « Le plus dur au quotidien est cette bataille administrative qui n’en finit pas pour Gabriel »