Opération Tambacounda, destination Gabon > Episode 2

vendredi 25 février 2011 à 23:30 |

Pascal Soetens sur TF1

En ce cinquième jour d’Opération Tambacounda, les cinq adolescents encadrés par Pascal et Béatrice, sont inquiets. L’état de Dorel est critique et l’adolescent, souffrant d’une forte fièvre la veille, n’a pas dormi de la nuit. Ce dernier est donc envoyé à l’hôpital pour y faire un bilan sanguin. « Tu les gères tu les fais taffer » lance l’intéressé à Laura, la cheffe du jour. Afin de ménager le groupe, Pascal annonce une excursion en forêt pour aider les femmes à cultiver du manioc. Après observation d’un jeune Gabonais, les ados s’y mettent, mais Cassandra montre rapidement des signes de découragement : « Je peux pas rester là ! » Face à cette réaction, Pascal pousse l’adolescente dans ses retranchements, or Cassandra ne veut rien entendre et en pleurs lance au « grand frère » qu’elle ne veut pas de son aide avant de repartir au village.

De leur côté, ses acolytes reprennent la construction de l’école du village. Christopher s’éloigne du groupe et enfreint la règle en appelant sa mère au téléphone, une attitude que Laura n’apprécie pas. Face à la dissolution du groupe, Pascal tente de calmer les esprits et convainc les adolescents à se remettre à la tache. Le soir, lors de la réunion quotidienne les jeunes apprennent le retour proche de Dorel, et tandis Cassandra, elle, est toujours inscrite abonnée aux absents, Christopher présente ses excuses à Laura pour son faux pas. À 22h30, Pascal convoque Laura pour la féliciter de son travail : « Tu penses que ta mère serait fière de toi ? » questionne l’éducateur, et l’adolescente de lui répondre : « Non, j’ai jamais rien fait pour qu’elle le soit ». Une discussion au terme de laquelle, Laura, émue, découvre un message laissé par sa mère.

Au sixième jour, Laura et Grégory sont réquisitionnés par Béatrice pour aller ravitailler des pygmées en nourriture au fin fond de la forêt tropicale. Arrivés au village de Sogha, après avoir distribué une partie des denrées alimentaires, les pygmées guident leurs hôtes vers leur campement. La précarité de l’endroit laisse perplexe le groupe qui doit y construire un abri pour y dormir. Malgré leurs réticences, Laura et Grégory tombent de fatigue. Le lendemain, les jeunes quittent le campement des pygmées : « Ils se plaignent jamais, ils ont toujours le sourire, ils ont rien et ils sont plus heureux que nous » déclare Grégory.

À Eghono, Cassandra ne décolère pas et veut toujours repartir en France. Après un entretien avec Pascal, l’adolescente calmée prend néanmoins le chemin du retour. De leur côté Dorel, remis de son insolation et de retour au village, et Christopher, sur le chantier, préparent une surprise pour l’anniversaire de Grégory. Aussi, gâteaux, bougies et djembé sont de la partie en ce jour unique pour l’adolescent qui se voit remettre une lettre de ses parents par Pascal. Après un appel à ses géniteurs, Grégory prend conscience de l’efficacité de son séjour sur son comportement.


À 20 heures, le groupe réuni sous le préau apprend que le nouveau chef sera Christopher. Ce dernier en progression, bénéficie d’un face-à-face avec Pascal qui lui fait visionner un message de sa mère : « C’est le fait qu’on m’ait jamais fait conscience qui m’a tué » déplore l’intéressé.

Mais le lendemain, dernier jour de chantier, Christopher « le chef » a du mal à se lever et le reste des adolescents est démotivé, à l’exception de Grégory. Une remise au point s’impose et Pascal nomme ce dernier comme Chef. Un statut que l’adolescent prend à cœur et fort de sa motivation, il parvient à rétablir une cohésion de groupe. Néanmoins, une fois n’étant pas coutume, l’après-midi, aucun des jeunes n’est présent pour aider aux préparatifs de la kermesse. À nouveau, Grégory se ressaisit et motive ses compagnons. Finalement, c’est avec enthousiasme que les adolescents animent les festivités du village.

Le jour suivant, tout le groupe accompagne Dorel à l’hôpital pour récupérer ses résultats d’examens. Une occasion pour le quatuor de rencontrer Rahel, un jeune homme, condamné à de nombreux soins à la suite d’une plaie infectée. Face à la détermination de Rahel qui, malgré son handicap et l’abandon de ses parents continue de se battre, les adolescents prennent conscience de leur chance.

Retour à Eghono où tout le village attend le groupe pour l’inauguration de l’école flambant neuve. Béatrice, « fière » d’eux, remercie les constructeurs en herbe. Après des au revoir émouvants avec les habitants, les adolescents se préparent à leur retour en France, tandis que leurs mères visionnent les images de leur aventure et de leur évolution. Un moment fort pour les intéressées qui accueillent, tout sourire, leurs rejetons bien décidés « à changer ».

De son côté, Pascal tient à se rendre chez Cassandra pour vérifier si l’Opération a eu des effets positifs sur l’adolescente : « Je me suis rendue compte de la chance énorme que l’on a ici » conclut la jeune fille, visiblement, assagie...

TF1   PASCAL LE GRAND FRERE  


ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - La fin de Touche pas à mon poste sur C8, Cyril Hanouna change Face à Baba et condamne Balance ton post

2 - Cash investigation : les 5 plus gros scandales d’Elise Lucet sur France 2, des Panama Papers à Lidl et Free

3 - Apolline de Malherbe critiquée en direct par Rachida Dati, polémique sur BFMTV


INTERVIEWS

# Exclu - Jean-Luc Azoulay : « Je n’ai aucune inquiétude sur l’avenir des Mystères de l’amour »

# Sophie Ferjani (Tout changer ou déménager) : « Avec Antoine Blandin, Stéphane Plaza était notre cible commune »

# Jazz et Laurent Correia : « Un membre de la JLC Family, auquel personne ne s’attend, va nous quitter »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022