Patrick Paroux (Camping Paradis, TF1) : « Christian Parizot est convaincu qu’il a raison de râler »

lundi 6 décembre 2021 à 18:58 |
Capture TF1

Ce lundi 6 décembre 2021 à 21h05, TF1 proposera Camping Paradis au ski. Patrick Paroux, interprète de Christian Parizot, se confie sur cet épisode spécial à la montagne, l’évolution de son personnage et ses projets.

Benoît Mandin : Ce lundi 6 décembre 2021 à 21h05, TF1 diffusera un épisode spécial de Camping Paradis à la montagne. Comment est née l’idée d’envoyer l’équipe de Tom Delormes au ski ?

Patrick Paroux : L’idée était de faire un épisode en dehors du décor habituel. Après la Corse, nous avons choisi la montagne avec comme point de départ le père de Xavier (Patrick Guérineau). Il gère un hôtel à Morzine et y invite l’équipe du Camping Paradis pour une semaine. Son objectif est de pouvoir se rapprocher de son fils.

Votre personnage, Christian Parizot, s’invite en trouble-fête. Que réserve-t-il à l’équipe de Tom Delormes ?

Le père de Xavier ne lui avait pas dit de venir, mais il en avait entendu parler au Camping Paradis. Christian Parizot surprend Tom et ses acolytes dans un bus lorsque celui-ci s’apprête à arriver sur Morzine. L’hôtel du père de Xavier est complet… Parizot fait du ski de fond et non du ski alpin parce qu’il considère que ça dénature la montagne. Il est amené à pratiquer le ski de fond avec des Norvégiens et il n’a pas forcément les ressources pour les suivre.

Au cours de cet épisode, Christian Parizot va être chamboulé par une femme…

La personne amenée à manager le groupe est une femme avec un fort accent allemand. Elle tombe sous le charme de Parizot. Ce n’est pas la femme avec qui il veut partager des moments à la montagne. Elle ne va pas à hésiter à faire du forcing pour le séduire…

« Si Parizot n’était que râleur, ce ne serait pas intéressant »

À quoi peuvent s’attendre les téléspectateurs dans cet épisode spécial de Camping Paradis ?

Ils vont retrouver leurs personnages habituels, mais dans un autre cadre. On passe de la Méditerranée aux Alpes. Nous avons eu la chance d’avoir du beau temps pour tourner. Le public va pouvoir découvrir la famille d’un des personnages, ce qui n’était pas tellement le cas pour l’instant. En l’occurrence, le père de Xavier.

Comment avez-vous géré cet éloignement du cadre habituel de Camping Paradis à Martigues ?

Déjà, ça nous fait du bien de changer de décor. On a commencé à tourner en mars 2020. Puis, le tournage a dû être interrompu à cause du Covid-19. Finalement, on a pu le reprendre quelques mois plus tard dans le même hôtel alors que la station était encore fermée. Naturellement, il y avait très peu de skieurs sur les pistes. Laurent Ournac (interprète de Tom Delormes), réalisateur de cet épisode, était ravi d’avoir autant de neige. Ce qui n’était pas le cas sur les premiers jours de tournage en mars 2020.

Comment avez-vous imaginé votre personnage, Christian Parizot ?

La panoplie de Christian Pazirot (claquettes, chaussettes…) est venue du réalisateur Philippe Proteau. J’ai été guest sur un épisode et le personnage était déjà râleur. L’équipe m’a habillé avec chaussettes, claquettes et marcel. Lors des essais, je me suis dit que ce n’était pas possible. Et puis, c’est devenu la panoplie de Parizot.

« J’aimerais qu’on puisse voir Parizot ailleurs qu’au camping »

Christian Parizot est à la fois vantard, râleur et sensible. Comment avez-vous imaginé ce paradoxe ?

Ce personnage a maintenant une histoire dans Camping Paradis. S’il n’était que râleur, ce ne serait pas intéressant pour moi et le public. Il était nécessaire de le faire évoluer. Parizot est un personnage complexe comme nous tous. Il est plein de contradictions et monte au créneau très vite. Parizot est convaincu qu’il a raison de râler. Je pense que cette sincérité touche les gens.

Diriez-vous que votre personnage se cache derrière des faiblesses ?

Oui et c’est ce qui est intéressant. Il n’a pas envie de montrer sa sensibilité, ses émotions. À son insu, ça transparaît. Parizot lutte à sa manière contre ça. C’est quelqu’un de très pudique finalement.

Comment expliquez-vous que Christian Parizot a réussi à se démarquer des nombreux guests de Camping Paradis au point de devenir un pilier de la série ?

Lors de son premier épisode, Parizot était marié. Sa femme avait un petit chien et il le détestait. Parizot n’hésitait pas à s’exprimer fortement devant tout le monde. La production s’est dit qu’il y avait quelque chose à faire avec ce personnage. Parizot est revenu comme un habitué du camping. La série avait déjà eu un couple récurrent : Hervé et Jean-Pi. Au départ, je n’étais pas libre pour jouer dans tous les épisodes. Et puis vu l’attachement du public, je suis devenu récurrent.

« Le public connaît Parizot, mais pas l’interprète... »

En tant que comédien, quelles seraient vos envies pour Christian Parizot ?

Je suis parfois surpris par les scénaristes. Je souhaiterais que Parizot soit ému devant un concerto de Mozart, qu’il soit écolo… J’aimerais aussi que l’on puisse le voir ailleurs qu’au camping. Maintenant, le personnage est seul et dessiné comme ça. Il peut avoir de temps en temps envie de séduire ou penser qu’il séduit. Mais je pense qu’il restera célibataire. C’est plus intéressant pour les scénaristes.

Avez-vous souffert d’une étiquette Christian Pazirot de Camping Paradis ?

Clairement ! C’est dommage, mais c’est ainsi. Je m’en suis ouvert à TF1. Les gens connaissent Parizot, mais ne connaissent pas l’interprète. Heureusement, j’ai le théâtre à côté. Cela me permet de jouer tout à fait autre chose. À la télévision, il y a certainement cette étiquette bien française posée par des gens se disant que je suis trop connu comme Christian Parizot de Camping Paradis… Christian Parizot est encombrant, mais je l’aime beaucoup.

Parallèlement à Camping Paradis, avez-vous d’autres projets ?

J’ai tourné dans le film. Le temps des secrets de Christophe Barratier. Il sortira en mars 2022. J’ai des projets de théâtre qui sont toujours au stade de développement. Certains ont été interrompus par la Covid-19.

TF1   SERIES TV   CAMPING PARADIS  



AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (jeudi 30 juin 2022) : La 7e compagnie impériale sur TF1, La stagiaire (France 3) survole Le meilleur pâtissier (M6)

Audiences TV prime (jeudi 30 juin 2022) : La 7e compagnie impériale sur TF1, La stagiaire (France 3) survole Le meilleur pâtissier (M6)


INTERVIEW
Sophie Ferjani (Tout changer ou déménager) : « Avec Antoine Blandin, Stéphane Plaza était notre cible commune »

Sophie Ferjani (Tout changer ou déménager) : « Avec Antoine Blandin, Stéphane Plaza était notre cible commune »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022