Pourquoi la série Mad Men ne rapporte pas d’argent

vendredi 30 mars 2012 à 18:03 |
Lionsgate

Depuis son existence en 2007, Mad men cumule une soixantaine de prix, dont 15 Emmy Awards, et bénéficie d’un succès d’estime rarement égalé. Cependant, en visant un public dit « de niche », la fiction signée Matthew Weiner semble stimuler le monde de la publicité uniquement via ses intrigues.

Le 25 mars dernier, lors de son retour après plus d’une année d’absence, Mad men réalisait son record avec 3.5 millions de téléspectateurs, dont 1.8 million de personnes âgées entre 18 et 49 ans. Une cible très convoitée par les annonceurs. Une semaine auparavant, le season finale de Walking dead comptait plus du triple de ces fameux adultes de moins de 50 ans qui font et défont la télévision américaine.

Résultat, les scores de la fiction avec Jon Hamm peinent à impressionner les publicitaires. En 2010, près de 2 millions de dollars (1.5 million d’euros) ont été investis au cours de la quatrième saison, à en croire les chiffres de l’institut Kantar Media, soit le prix de production d’un épisode. Une somme stable par rapport à 2009, mais en baisse si l’on se réfère aux chiffres de 2008. A cette époque, Mad men générait 2.8 millions de dollars (2.1 millions d’euros) tout au long de sa deuxième salve.

En guise d’indication (seulement), le chiffre d’affaires réalisé pendant une saison entière de Mad men équivaut plus ou moins à sept spots de 30 secondes au cours d’un seul épisode de Modern family sur ABC.

Bien sûr, AMC reste une chaîne de « Basic Cable » (incluse dans des bouquets), touche un public avec de plus hauts revenus que la moyenne et profite d’une image de marque qui peuvent lui permettre de viser à la baisse son budget marketing et de voir à la hausse les redevances versées par les affiliés (40 cents par abonné à ce jour). Il est cependant difficile pour l’entité du groupe AMC Networks de réaliser un maximum de profits sans être producteur de ses programmes. Elle ne peut profiter pleinement de la vente de ses séries à l’international et en syndication ou encore l’exploitation de ces dernières en DVD et Blu-ray. À l’inverse de Walking dead, AMC ne produit pas Mad men, propriété de Lionsgate.

La qualité ne fait pas forcément l’audience, mais encore moins les revenus. Une leçon que le diffuseur semble assimiler. Récemment, AMC a fait l’acquisition des droits de rediffusions des Experts : Miami, a lancé un docu-réalité intitulé Comic Book Guys et s’apprête à en faire de même avec The Pitch, décrit comme une version télé-réalité et moderne de Mad men...

SERIES TV   INTERNATIONAL   MAD MEN  



AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (mercredi 29 juin 2022) : Faux-semblants (France 2) s’impose face à Doc (TF1), Stéphane Bern résiste avec Le village préféré des Français (France 3)

Audiences TV prime (mercredi 29 juin 2022) : Faux-semblants (France 2) s’impose face à Doc (TF1), Stéphane Bern résiste avec Le village préféré des Français (France 3)


INTERVIEW
Olivier Valverde (Les Mystères de l’amour, TMC) : « Alban n’est pas un manipulateur ou un pervers, il est très sincère avec Béné, Cathy et Béatrice »

Olivier Valverde (Les Mystères de l’amour, TMC) : « Alban n’est pas un manipulateur ou un pervers, il est très sincère avec Béné, Cathy et Béatrice »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022