Quand le héros d’ Ugly Betty rencontre une ex de Melrose Place

jeudi 25 juillet 2013 à 17:56 |
The CW Network

Le 12 octobre prochain, les téléspectateurs de Hallmark Channel pourront découvrir le téléfilm Dead letters. Un backdoor pilot qui, en cas de succès, deviendra ainsi une série à part entière.

La fiction marque le retour de Martha Williamson à la télévision en tant que productrice exécutive après avoir proposé avec succès Les anges du bonheur jusqu’en 2003. Depuis, en dehors d’un projet de pilote, la professionnelle n’est pas intervenue sur le petit écran. En 1996, Martha Williamson avait été la première femme à produire deux séries dramatiques simultanément outre-Atlantique.

Pour ce retour, Hallmark Channel chaîne câblée visant essentiellement un public féminin, a misé sur Éric Mabius (Ugly Betty), Kristin Booth (The Kennedys), Crystal Lowe (Smallville) et Daphne Zuniga (Melrose Place, Les frères Scott) (notre illustration) pour composer la distribution.

Dead letters s’intéresse au travail d’employés à un opérateur de services postaux pour acheminer le courrier perdu de longue date.

 Mise à jour [22.01.2014] : Le projet Dead letters a été rebaptisé Signed, Sealed & Delivered. Après d’excellentes projections test, le téléfilm servira d’introduction à une série de 10 épisodes, en cours de développement.

SERIES TV    INTERNATIONAL    MELROSE PLACE    UGLY BETTY    FICTIONS    MELROSE PLACE NOUVELLE GENERATION   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Star Academy : scandale pour Léa après la finale sur TF1, les révélations explosives d’Anisha

2 - M6 : le coup d’éclat de Cyril Lignac en direct avec Yanns

3 - Le Cross (spoiler) : Maeva Ghennam accuse violemment Nicolas, Michel alcoolisé sur W9 ?


INTERVIEWS

# Julie Chevallier (Les Mystères de l’amour, TMC) : « Béatrice a caché des choses à Cathy... Elle n’a pas dit son dernier mot ! »

# Pauline (Les Mamans, 6ter) : « Avec François-Maxime, on ne se côtoie plus au quotidien »

# Meghane (Les Mamans, 6ter) : « Le plus dur au quotidien est cette bataille administrative qui n’en finit pas pour Gabriel »