Sophie Edelstein > l’incroyable jurée de M6

mardi 13 novembre 2007 à 12:45 |
M6/S.Masson

C’est pour « son plus grand plaisir », et celui des téléspectateurs, que Sophie Edelstein a rempilé, sans hésitation, pour une seconde saison d’Incroyable Talent. Après avoir découvert l’an dernier Salah, le « BreakDanceur couineur », elle promet encore cette année « plein de très très belles surprises ». Entre deux répétitions, et à la veille de présenter son nouveau spectacle aux Parisiens, l’illusionniste revient pour Toutelatele.com sur son rôle de jury et ses rapports avec ses deux acolytes, et sur cette nouvelle saison.

Emilie Lopez : Comment vous êtes vous retrouvée au sein du jury d’Incroyable Talent ?

Sophie Edelstein : J’ai été contactée l’année dernière par Fremantle Media pour savoir si je voulais faire partie de cette belle aventure. Et j’ai vraiment été tout de suite séduite. J’ai trouvé le principe de l’émission et son but très intéressants, dans la mesure où ça donnait vraiment la possibilité à des gens qui ont un talent d’accéder à la télé, de pouvoir nous rencontrer, nous les membres du jury, pour leur donner des conseils.

Emilie Lopez : Vous avez donc signé à nouveau pour cette seconde saison sans hésitation aucune ?

Sophie Edelstein : Je l’avais dit, « Si on fait appel à moi pour une deuxième saison, ce serait avec le plus grand plaisir ». J’ai donc été ravie quand la production m’a appelée pour me dire « Voilà Sophie, il y aura une saison deux, si tu es d’accord tu peux faire partie de l’aventure ». J’ai répondu oui sans hésitation, bien au contraire, j’étais super contente !

Emilie Lopez : Que pensez-vous du remplacement de Jean-Pierre Domboy par Patrick Dupond dans le jury ?

Sophie Edelstein : J’ai toujours beaucoup d’affection pour Jean-Pierre. Malheureusement il ne fait pas partie de cette saison. Quant à Patrick, c’est vrai que je me sens très proche de lui. On a les mêmes émotions, on pense souvent les mêmes choses... En fait, on a le même « langage ». C’est une belle rencontre avec Patrick. Je ne le connaissais pas, mais il m’a fait rêver quand j’étais petite. Je suis vraiment ravie qu’il fasse partie de cette émission. C’est un artiste avec un grand A. Et puis pour le monde de la danse, qui de mieux que Patrick Dupond ?

Emilie Lopez : On sent une véritable harmonie entre vous trois. Contrairement à l’an passé, les désaccords semblent rares...

Sophie Edelstein : Je les adore tous les deux, on se rejoint souvent. On a des parcours artistiques, des qualités complètement différentes, donc il y a des moments où on a des petites discordes, mais ça fait partie de l’émission de dire le pourquoi du comment, d’expliquer la raison qui fait qu’on a aimé tel ou tel artiste.

Emilie Lopez : Ne trouvez vous pas Gilbert Rozon un peu dur parfois ? Et Patrick Dupond un peu trop tendre ?

Sophie Edelstein : Ce n’est pas une question d’être dur, c’est une sélection, il y a 150000 € à la clé. Et puis il y a un jury, et qui dit jury dit jugement ! Donc obligatoirement nous sommes contraints de juger les gens. Ca va peut-être paraître dur, mais ce n’est pas pour être méchant, c’est au contraire pour aider les candidats. C’est une des raisons pour lesquelles j’ai accepté de faire cette émission. Si je peux aider certaines personnes à évoluer, je suis la première à en être contente.


Emilie Lopez : Avez-vous déjà un ou une favori(te) ?

Sophie Edelstein : Je ne peux rien dire ! Mais j’ai déjà eu des petits coups de cœur ! Maintenant il faudra voir par la suite. Parce que parfois, certains candidats sont de prime abord incroyables, puis nous déçoivent quelque peu. Et inversement, d’autres évoluent après avoir écouté nos conseils. Mais c’est vrai qu’il y a cette année dans le casting de très très belles surprises, des choses bluffantes, à tous les niveaux ! C’est pour ça que j’invite tout le monde à regarder M6 tous les mardis soirs à 20h50 ! (rires)

Emilie Lopez : Quels sont pour vous les critères indispensables qu’un candidat doit posséder pour être qualifié ?

Sophie Edelstein : Pour moi, un « incroyable talent » est un artiste possédant quelque chose d’étonnant, de merveilleux, qui va être différent de ce qu’on a l’habitude de voir. Ca viendra également de sa personnalité, et de son pouvoir de persuasion. Il faut qu’il nous montre qu’il y croit, qu’il a vraiment ce talent. Ca peut également passer par une beauté plastique, par du comique, par de l’artistique. Un « incroyable talent », c’est quelqu’un qui va vraiment m’étonner, qui va me bluffer.

Emilie Lopez : Vous êtes sans arrêt à la recherche de nouveaux talents pour le cirque Pinder. A force, cela doit être assez difficile de vous bluffer...

Sophie Edelstein : C’est vrai que par mon parcours, mes voyages, j’ai vu énormément de choses, et il est un petit peu difficile de m’étonner ! Avec certains candidats, deux minutes vont paraître très courtes, et très longues avec d’autres ! Mais le but est que ces deux minutes semblent trop courtes. Il faut que ce soit passionnant et étonnant !

Emilie Lopez : Vous vous retrouvez parfois face à des professionnels. Ils sont renvoyés sans ménagement. Vous n’avez pas certains remords de temps à autre de briser un rêve ?

Sophie Edelstein : Je pense qu’ils ont déjà réalisé un rêve, puisqu’ils ont été vus par des millions de téléspectateurs, ce qui est énorme ! Et ce n’est pas fini pour ceux que nous ne sélectionnons pas. Certains continuent après avoir écouté nos conseils. Ce n’est que du positif !

Emilie Lopez : Certains candidats se présentent devant vous avec des numéros simplistes, voire à la limite du ridicule...

Sophie Edelstein : C’est vrai qu’il y a des disjonctés et des illuminés ! Ils pensent tellement avoir un talent unique qu’il faut absolument leur ouvrir les yeux et leur dire « Faut que tu restes boucher ou plombier parce que tu ne pourras jamais vivre de ça ! ». Mais encore une fois avec cette émission c’est génial ; à partir du moment où vous croyez en vous et pensez avoir un incroyable talent, vous pouvez venir nous prouver que vous en avez un ! Il n’y a aucune autre émission comme ça. C’est un véritable bouillon de culture !

Emilie Lopez : Vous est-il déjà arrivé de changer d’avis par rapport aux réactions du public ?

Sophie Edelstein : Si quelque chose est vraiment ridicule, bien sûr que non ! Mais quand je suis un peu partagée et que le public est là pour m’aiguiller et m’encourager à garder l’artiste, oui je peux être influençable !


Emilie Lopez : La majorité des candidats refoulés prennent assez mal de ne pas être qualifiés...

Sophie Edelstein : La majorité des numéros présentés par les candidats n’a été vue que par sa famille. Et pour un papa ou une maman, on est toujours les meilleurs, les plus beaux. Donc c’est bien d’avoir l’avis de professionnels pour progresser... Mais les candidats sont aussi là pour se défendre. On ne les a pas obligés à venir devant nous ! Ils savent exactement à quoi s’attendre ! Je crois que toute vérité est bonne à entendre. Cela permet d’évoluer. Et puis c’est moins dur d’avoir des professionnels qui sont là pour vous juger et vous aider que de se retrouver dans une salle avec zéro public ou de se faire huer !

Emilie Lopez : Avez-vous, suite à la première saison, continué à suivre le parcours de Salah ou des autres candidats ?

Sophie Edelstein : Personnellement, je n’ai pas trop suivi Salah. Par contre, je peux vous dire qu’Eric Antoine, ce grand magicien comique très délirant, et Yvette Leglaire, que nous avions buzzée tous les trois puis repêchée, ont re-signé plein de dates. Le « Elvis Priesley » travaille à présent avec les casinos Partouche. Et le ventriloque avec le petit chien (Franck Wells et sa marionnette Andy - NDLR) vit à présent vraiment de cette profession. Ca a été un véritable tremplin pour tous ces candidats.

Emilie Lopez : Parallèlement à l’émission, vous vous installez à Paris avec votre nouveau spectacle du Cirque Pinder.

Sophie Edelstein : Oui le 10 novembre (l’interview a été réalisé le 9 nov. - NDLR), c’est ma première sur Paris. Je suis donc à fond dans les répétitions pour notre spectacle 2007.

Emilie Lopez : Et vous y effectuez un numéro de magie...

Sophie Edelstein : En fait, j’ai un parcours assez riche, et je pense que c’est ce qui a aussi dû intéresser M6 pour ma sélection en tant que membre du jury. J’ai été dresseuse d’éléphants et d’animaux, j’ai fait de l’aérien, de la danse, et maintenant j’ai un numéro de grande illusion avec 5 danseurs.

Emilie Lopez : Des candidats d’Incroyable Talent ont-il déjà intégré votre troupe ?

Sophie Edelstein : Je fais aussi un peu mon marché au cours de l’émission car je suis constamment à la recherche d’incroyables talents pour mes spectacles. Certains candidats ayant participé à Incroyable Talent avaient déjà travaillé chez moi ! D’ailleurs, il m’est arrivé une fois de retrouver dans le casting un jeune contorsionniste, qui a maintenant plus d’une vingtaine d’année, que j’avais connu petit garçon avec ses parents, un petit garnement, et que je n’avais pas revu depuis très longtemps ! Vous savez, c’est un milieu qui est petit aussi, donc on se retrouve souvent.

Emilie Lopez : Vous partez ensuite en tournée ?

Sophie Edelstein : Complètement, le cirque Pinder c’est onze mois de l’année sur les routes de France ! Cela permet de rencontrer les téléspectateurs de l’émission. Ils viennent me voir en tournée, me parlent d’Incroyable Talent. Beaucoup d’enfants notamment. En fait, c’est drôle de constater que Pinder et Incroyable Talent ont exactement le même public... Et beaucoup d’entre eux venaient me voir après le spectacle et me demandaient s’il y aurait une saison deux. Ca m’a vraiment permis, en dehors des audiences, de voir que le public aimait et aime cette émission.

M6    REAL TV   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Y’a que la vérité qui compte : Bataille et Fontaine remplacés par Cyril Hanouna, audience gagnante pour C8 ?

2 - TF1 : audience en chute libre pour Alain Chabat et son late show

3 - M6 : La France a un incroyable talent supprimée, bouleversement pour Marianne James et Sugar Sammy


INTERVIEWS

# Meghane (Les Mamans, 6ter) : « Le plus dur au quotidien est cette bataille administrative qui n’en finit pas pour Gabriel »

# Angelica (Les Mamans, 6ter) : « Avec Tony, c’est terminé, je n’en veux plus dans ma vie »

# Marjorie Bourgeois (Les Mystères de l’amour) : « Stéphanie va vivre un gros chamboulement à cause de Gaël Royer »