Soria Mouffakir (Un si grand soleil) : « Gérald donne de l’amour à Yasmine, elle ne s’ennuie pas avec lui »

Après un premier passage plutôt éclair, Yasmine a pris une autre dimension dans Un si grand soleil. Son interprète, Soria Mouffakir, a commenté les derniers mois de son personnage dans une intrigue étirée sur plus de six mois.

Publié le mardi 12 avril 2022 à 18:59
par
Soria Mouffakir (Un si grand soleil) : « Gérald donne de l’amour à Yasmine, elle ne s’ennuie pas avec lui »
©Capture France 2 

Joshua Daguenet : Yasmine a été impliquée dans la dernière grosse intrigue d’Un si grand soleil, incluant Anissa et Driss. Comment avez-vous vécu le tournage ?

Soria Moufakkir : Au début, je ne m’y attendais pas. Quand j’ai intégré la série, j’étais guest, j’avais tourné cinq ou six jours. Et pendant plusieurs mois, plus rien. Après, on m’a appelée, car on avait écrit une intrigue autour de mon personnage. C’est une belle marque de confiance. J’ai commencé cette intrigue le 9 août 2021, le jour de mon anniversaire, et je l’ai terminée au mois de mars. Cela a été très intense avec beaucoup de choses à jouer, mais en tant que comédienne, j’ai trouvé tout cela intéressant, Yasmine passait du rire aux larmes.

Après un an d’absence, vous avez conditionné votre retour dans le feuilleton à des changements majeurs dans le caractère de Yasmine. Qu’avez-vous tenu à modifier ?

J’espérais vraiment qu’on le fasse évoluer d’une autre façon. Au début, Yasmine défendait les propos de son fils, mais je n’adhérais pas à ses bêtises, à sa philosophie. Je ne voulais pas qu’elle s’identifie ainsi à son fils et qu’elle soit prête à tout cautionner. Dans la vie, j’ai deux enfants que j’élève avec des principes, et au début dans la série, c’était l’inverse.

« Je ne voulais pas que Yasmine s’identifie aux bêtises de son fils »

Yasmine aurait-elle pris tous ces risques, même pour ses enfants, un an plus tôt avant qu’elle ne rencontre Gérald ?

Yasmine est prête à tout pour protéger ses enfants, quitte à se mettre en second plan. Pour moi, c’est aussi une femme fragile. Elle s’est battue pour ses enfants. La vie peut vous donner des moments très durs, mais elle vous fait grandir.

Le personnage s’est endurci et connu moult aventures. Ne va-t-elle pas finir par se lasser de sa relation plutôt calme avec Gérald ?

Gérald est une épaule sur laquelle elle peut se reposer bien qu’il n’ait pas toujours compris son comportement. Il est son rayon de soleil quand elle rentre le soir, car elle élevait seule ses enfants avant de le rencontrer. Au début, elle avait déjà du mal à joindre les deux bouts, elle n’avait pas d’emploi et elle était menacée d’expulsion. Gérald lui donne de l’amour, elle ne s’ennuie pas avec lui.

Récemment, une nouvelle actrice a débarqué dans le rôle de Lucie. Le personnage de Yasmine reposant beaucoup sur sa complicité avec ses enfants, imaginez-vous pouvoir donner le change à une autre comédienne en cas de départ de Siham Falhoune ?

Je n’ai pas vraiment pas pensé à ça, mais un comédien doit s’adapter à tout. Anissa interprétée par une autre personne, ça me ferait drôle. On découvre aussi autre chose avec un autre comédien. C’est surtout pour le public que ça peut être déstabilisant, on l’a constaté sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui, j’ai une belle complicité avec Anissa et Driss. J’ai tout récemment appelé Christophe [Christophe Favre, interprète de Gérald, ndlr], j’envoie des textos à Anissa, ils sont pour moi comme une deuxième famille.

« Anissa, Gérald, Driss sont comme une deuxième famille »

Il y a un goût d’inachevé dans la querelle ayant opposé Claire à Janet. Quelle aurait-été la position de Yasmine alors que ce conflit a divisé l’hôpital ?

Je les aime bien toutes les deux ! Yasmine n’aurait pas eu de parti pris pour l’un ou pour l’autre. Elle se serait éloignée de ce conflit en étant dans la sympathie et la bienveillance pour toutes les deux. Là-dessus, Yasmine n’a pas été incluse. J’aime aussi beaucoup Sophie Le Tellier qui interprète le rôle d’Hélène.

Les feuilletons Plus belle la vie et Demain nous appartient sont en difficulté d’audience et France 3 réfléchit même à l’avenir. Est-ce une crainte, sur le long terme, de voir Un si grand soleil se retrouver dans une situation parallèle ?

Je vis un peu au jour le jour. De l’extérieur, les gens qui me parlent d’Un si grand soleil me vantent la qualité de la série. Il y a de belles images, de bons comédiens et, pour nous, c’est un plaisir de tourner. Je ne me pose pas la question de l’avenir et j’espère simplement que l’avenir durera longtemps. Je n’ai même pas envie d’y penser. Aujourd’hui, ça fonctionne et je suis contente d’en faire partie.

Après ces longs mois de tournage, qu’allez-vous faire en dehors du feuilleton ?

Parallèlement, je suis intervenante dans un centre de formation dans un cinéma. C’est ce que je fais actuellement. Je travaille aussi sur le projet d’une pièce de théâtre.

FRANCE 2   SERIES TV   UN SI GRAND SOLEIL  



AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (jeudi 19 mai 2022) : HPI (TF1) puissante leader, Top Gun (M6) résiste, Elise Lucet faible sur France 2

Audiences TV prime (jeudi 19 mai 2022) : HPI (TF1) puissante leader, Top Gun (M6) résiste, Elise Lucet faible sur France 2


INTERVIEW
Louvia Bachelier (La faute à Rousseau, France 2) : « Pour devenir Zoé, on a calmé le jeu avec la production de Demain nous appartient »

Louvia Bachelier (La faute à Rousseau, France 2) : « Pour devenir Zoé, on a calmé le jeu avec la production de Demain nous appartient »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022