Star Academy 8 > Alice se déshabille, Harold se prend une veste

Publié le vendredi 24 octobre 2008 à 23:55
par
Star Academy 8 > Alice se déshabille, Harold se prend une veste
©TF1/DR 

Pour récompenser ses récents efforts, Solène a eu droit à un message vidéo lors du précédent prime dans lequel Céline Dion (à prononcer « Célène » avec l’accent) conviait la jeune fille à son concert au Canada. De retour du pays des caribous, et malgré le décalage horaire, l’intéressée est prête à ouvrir la grande évaluation de ce vendredi soir, appelée également « la course à l’excellence » par Nikos, le tout introduit par les rimes d’une Armande Altaï en pleine forme : « Ce soir, il y aura des voix de femmes, ce soir il y aura du glam »...

Notée, Solène défend ainsi sa position dans le trio de tête en compagnie d’Amel Bent sur Ma Philosophie. L’artiste se dit « très en forme », et ce dans tous les sens du terme, et permet à l’académicienne de récolter une moyenne de 14.5. Si l’animateur évoque les nombreuses erreurs de paroles, l’ancienne candidate de Nouvelle Star prend la défense de la jeune fille : « C’est pas grave, y’avait l’émotion, elle avait la bonne énergie ». De son côté, la directrice présente Marine Méchin, « coach émotionnel », vue dans l’émission Top Model l’an dernier sur M6. La nouvelle employée d’Endemol a pour mission de « gérer le stress des nominés ». Celle-ci n’hésite d’ailleurs pas à dresser un premier bilan des élèves sur le banc de touche : « J’ai remarqué qu’on leur donnait beaucoup, mais (...) ils ne savaient pas le prendre ».


Très attendue par la gent masculine, Alice se déshabille enfin sous l’objectif particulièrement gourmand des caméras. Son tableau Oualien sur le fameux titre de Juliette Gréco, mainte fois exploité à la Star Academy, lui vaut un 15.5. « Elle a été magnifique, glamour et sexy », commente le chorégraphe. Armande, elle, fait allusion en revanche à « quelques faussetés ». Une note quelque peu identique à celle d’Anissa sur Aimer jusqu’à l’impossible de Tina Arena (15.2). Il faut attendre Joanna pour atteindre la note maximale de la soirée de 16.3. Son duo avec le groupe Scorpions sur Still loving you vaut à l’académicienne les éloges de Rafaël Armago, pour une fois complètement compréhensible dans la langue de Molière : « C’est la meilleure chanson de cette édition de Star Academy 8, (...) c’est la prochaine voix des Scorpions ».

Phénomène sur Internet, l’artiste Gregoire reprend Toi + Moi, titre inspiré par « une fille à trottinette » (!!), en compagnie de Quentin, particulièrement ressemblant à Serge Lama ce soir. La prestation est peu ou prou appréciée du corps professoral et vaut au jeune garçon une moyenne de 14.8. Maryline a, pour sa part, encore moins de chance avec Shy’m. Sur le single La première fois (rien à voir avec le tube culte des années 80), l’élève dite « atypique » obtient un maigre 13.3. « Elle a chanté tout lourd », explique Armande avant de répondre aux protestations du public par un « Que ceux qui ont des oreilles pour entendre, entendent » bien placé. L’intéressée, elle, justifie sa piètre prestation par l’absence de ses oreillettes...


Lors du « dernier round » avant le verdict final, Mickels a lui aussi droit à un petit souci technique en partageant la scène avec Tina Arena sur Tu pourras dire. Après une introduction au piano qui n’est pas sans rappeler celle de Lucie de Pascal Obispo, le micro de l’élève fait en effet des siennes. Il faut ainsi attendre le premier refrain avant de pouvoir ouïr l’académicien. Malgré l’incident, ce dernier est gratifié d’une moyenne de 15.3. Le baise main à l’artiste en fin de performance séduit particulièrement Dominique Martinelli.

Au cours de la soirée, les trois garçons nominés ont défendu leur place avec beaucoup de passion. Si Gautier a eu le vent poupe grâce à son Mistral gagnant (15.2), Harold, lui, a montré tout l’étendue de sa « voix magnifique » et de son « vibrato prenant », dixit Armande, sur Vivre ou survivre (15.5). De son côté, Yvane a créé une nouvelle fois la polémique. En effet, avant même la prestation de « sa composition à lui », le jeune homme obtient son ticket pour le prochain prime en s’offusquant des propos tenus par Marine Méchin au début de la soirée : « Je ne suis pas du tout d’accord avec ce qu’a dit notre nouveau professeur (...), on prend tout ce qu’on nous donne ». Face à un tel potentiel pour les prochaines quotidiennes, Armande tente de s’assurer de la future nomination de l’intéressé en lui attribuant un 11. Sous les huées, la dame au teint blafard se justifie en évoquant des « faussetés par ci par là » puis hausse légèrement le ton face à un auditoire révolté : « Si nous étions dans un conservatoire, on jugerait les faussetés ».


Si l’élève arrive en dernière position des votes des téléspectateurs, l’enjeu de la soirée s’est joué dans un mouchoir de poche : 36% / 33% et 31%. Le garçon à la bouche percée arrive ainsi en tête mais, curieusement, souffle quelques mots à l’oreille de Solène, sur le point de communiquer son vote. L’avis de cette dernière est décisive et peut entraîner une égalité à laquelle Gautier doit trancher. Ce dernier s’était pourtant révolté quelques jours auparavant lorsqu’Edouard lui avait donné des indications quant au choix à faire en fin de prime... Le cas de figure correspond alors aux craintes d’Harold. Celui-ci est éliminé au grand dam de Kamel Ouali dont l’expression sur le visage est des plus explicite.

Ces dernières péripéties parviendront-elles à dynamiser une bonne fois pour toute les audiences du programme ? Comme le dit si justement Nikos Aliagas : « Tout peut arriver à la Star’Ac un jour c’est top, l’autre c’est flop »...

REAL TV   STAR ACADEMY  

AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (mardi 17 mai 2022) : Koh-Lanta (TF1) talonné par La doc et le véto (France 3), flops pour France 2 et C8

Audiences TV prime (mardi 17 mai 2022) : Koh-Lanta (TF1) talonné par La doc et le véto (France 3), flops pour France 2 et C8


INTERVIEW
Louvia Bachelier (La faute à Rousseau, France 2) : « Pour devenir Zoé, on a calmé le jeu avec la production de Demain nous appartient »

Louvia Bachelier (La faute à Rousseau, France 2) : « Pour devenir Zoé, on a calmé le jeu avec la production de Demain nous appartient »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022