Star Academy 8 > Laure éliminée à l’issue d’un prime tendu

vendredi 26 septembre 2008 à 23:55 |
TF1/DR

Deuxième rendez-vous pour la nouvelle formule de Star Academy. Ce soir, les enjeux sont importants : après les présentations avec la promotion 2008, la mécanique peut enfin se mettre en route. Mais dès les premières minutes de l’émission, difficile de ne pas constater un Nikos moins enjoué que d’habitude (aurait-il appris les audiences de sa quotidienne avant de faire son entrée ?) et un rythme des plus lymphatiques. L’animateur tente cependant de retenir les téléspectateurs : « Les professeurs diront tout avec franchise et sans langue de bois ».

Harold et Joanna forment le premier duo de l’émission. Les deux élèves interprètent Ain’t no mountain high enough de Marvin Gaye et Tammi Terrell. Les académyciens récoltent respectivement 14.7 et 16. Puis, la chanteuse Estelle est la première invitée de la soirée à partager la scène avec l’un des apprentis artistes. Le délégué de classe Yvane remplace Kanye West, non sans difficultés. Si Anne Ducros ne manquait pas d’éloges la semaine dernière, la professeure de chant montre une autre facette.

Celle-ci refuse ainsi de noter la prestation. « Il chante deux phrases », s’indigne t-elle. La production décide d’attribuer malgré tout de même la moyenne de 12.4, sans la participation de la pédagogue. Mais Anne Ducros ne s’arrête pas là et réveille la Marianne James en elle : « Je ne suis pas d’accord. La moyenne est erronée, on ne peut pas », le tout sous le regard d’une Armande Altaï totalement dépassée par les événements. Yvane improvise alors un refrain de ragga dancehall et le jeune homme est gratifié au final d’une moyenne de 15.


Autre déception de la soirée : l’annulation de Anastacia pour raisons médicales. Anissa doit donc se contenter de la présence de sa camarade Julia pour son duo sur I’m outta love. Les académyciennes obtiennent respectivement une moyenne de 15.2 et 13. Mais cette dernière tient à préciser qu’elle a remplacé au pied levé l’artiste souffrante, un fait que le corps professoral ignorait pourtant lors de la notation... Pour réchauffer l’atmosphère, William Baldé - accompagné d’Edouard - entonne « le tube de l’été », Rayon de soleil. Si Philippe Lelièvre « aime (la) joyeuseté » du candidat, Anne Ducros récidive : « Techniquement, c’est juste n’importe quoi ».

Une remarque que Jean-Jacques Amsellem doit également répéter à toute son équipe. Si pour Nikos « Star’Ac est toujours là » après « huit ans déjà » (mais dans quel état ?), le réalisateur de l’émission découvre la suite des nombreux aléas de la soirée. Le nouvel hymne de l’émission a ainsi droit à un problème de bande de son, comme le fait remarquer Kamel Ouali. Le membre historique du jury révèle que les mesures ont été doublées et, par conséquent, la chorégraphie erronée.

Quant à Ana, Mickels et Solène, leur évaluation sous forme de battle n’a pas été appréciée par le corps professoral. Le metteur en scène de Cléopâtre trouve même « injuste de noter dessus par rapport aux autres » candidats. Une véritable rébellion made in Nouvelle Star gronde au sein des professeurs, toujours sous les yeux trop maquillés d’une « lady Armande » caduque, et force déjà la production à changer les règles.


Les trois derniers candidats doivent alors improviser un refrain a cappella pour pouvoir être jugés. Mickels obtient ainsi un 14 grâce à une reprise du groupe Radiohead, Ana s’en sort avec 14.3 et Solène est récompensée d’un 15.2. Anne Ducros tient à faire part, une nouvelle fois, de son commentaire en jugeant ce procédé « pas admissible ».

Du côté des élèves sur la sellette, Alice défend sa place sur Oh de Micky Green, rejointe par Gautier sur scène. La présence du garçon à ses côtés lui porte chance : elle obtient une moyenne de 14.3. Si « Laure ambitionne de devenir une star depuis l’âge de 8 ans », l’académycienne doit, semble t-il, changer de vocation. Sa version de Don’t know why ne séduit pas le jury : seulement 12.5 sur 20. « La chanson n’est pas difficile (...) mais il y a des problèmes de justesse, de technique (...) ce n’était pas à la hauteur », conclut la professeure de chant.

Vient le tour de Gaetan. Le garçon mouille sa chemise au sens figuré et « fait tomber le tee-shirt » au sens propre pour séduire les midinettes de l’auditoire. Les paroles de sa chanson, A la bien de Soprano, ne sont pourtant pas vraiment destinées à ce public. Rusé, l’académycien termine sa performance par le refrain de Dis moi du groupe BB Brunes, une valeur sûre chez les 9/15 ans. Si Dominique Martinelli avoue n’avoir « rien compris au texte », Kamel Ouali estime que l’élève « a bien utilisé l’espace ». L’intéressé est gratifié d’une moyenne de 14.


A l’issue de ce prime, la « grande évaluation » de la soirée récompense Quentin (16.2), Joanna (16) et Gautier (15.5) et souligne les difficultés de Laure (12.5), Julia (13) et Edouard (13.7). Les téléspectateurs sauvent, pour leur part et à la majorité, Alice avec 56% des suffrages.

Puis, c’est au tour des académyciens de départager entre Gaetan et Laure. Pour Mickels, ce n’est pas aux élèves de voter. Quant à Yvane, dont la dernière voix est décisive, le vote est blanc « comme dans la République ». Inquiétudes en coulisses, il faut improviser un nouveau règlement ! Le dernier mot est ainsi attribué à Alice, la candidate sauvée, qui choisit après quelques secondes de réflexion Gaetan.

C’est en retard, et soulagé de rendre l’antenne, que Nikos conclut la soirée par un euphémisme comme il en a si bien le secret : « C’était tendu ce soir, mais c’était le direct ». Une question brûle alors toutes les lèvres : A quand une émission en différé ?

REAL TV   STAR ACADEMY  



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Les reines du shopping : la chute de Cristina Cordula, pourquoi elle est dans le viseur de M6 ?

2 - NRJ12 : le retour explosif des Anges, Shanna Kress et Maddy Burciaga triomphent

3 - Le Reste du monde Ibiza (spoiler) : Simon Castaldi insulte Nicolo, Chani prête à exploser sur W9


INTERVIEWS

# Exclu - Jean-Luc Azoulay : « Je n’ai aucune inquiétude sur l’avenir des Mystères de l’amour »

# Sophie Ferjani (Tout changer ou déménager) : « Avec Antoine Blandin, Stéphane Plaza était notre cible commune »

# Jazz et Laurent Correia : « Un membre de la JLC Family, auquel personne ne s’attend, va nous quitter »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022