Star Academy 8 > Une nouvelle aventure commence pour 15 candidats

vendredi 19 septembre 2008 à 23:55 |
TF1/DR

« Ils ont rêvé de cet instant, voici la nouvelle promotion de la Star Academy et c’est maintenant... ». Le coup d’envoi de la huitième édition de l’émission phare de TF1 a lieu sur le Don’t stop the music de Rihanna, en compagnie de l’interprète, marraine de l’événement, ainsi que l’ensemble des nouveaux élèves.

L’indéboulonnable Nikos est pour sa part toujours présent pour « 13 semaines de spectacle ». En ce 19 septembre, le compteur est remis à zéro, à commencer par le générique. Exit les sifflements lancinants de Bob Sinclar, la Love Génération a cédé sa place à un nouvel hymne. En effet, « Don’t let go superstaaaaaaaar » devrait, sans nul doute, devenir la nouvelle rengaine de cet hiver.

En attendant, l’animateur dévoile le corps professoral renouvelé. A sa tête, la nouvelle directrice, Armande Altaï. C’est à l’instar de Rihanna que la dame au teint blafard fait son entrée sur la scène... les applaudissements en moins. Puis, vient le tour de présenter l’ensemble des professeurs, exception faite de Christophe Pinna. Le champion de karaté se trouve être en plein coeur du Marais pour faire découvrir, en duplex, la nouvelle pension des candidats.


Pour bien débuter les festivités, la directrice avertit : dès ce soir, quatre des quinze nouveaux élèves seront pré nominés. Les apprentis artistes ont donc chacun 1 minute 30 pour faire leur preuve devant le jury et surtout les téléspectateurs. Le premier à se jeter dans l’arène est Harold, un ingénieur en informatique dont le véritable univers serait « le rock ». Avant de participer à la Star’Ac cet homme marié a démissionné de son travail et compte bien ne pas regretter son choix. Pour ce faire, ce nouveau chômeur a décidé d’interpréter Somebody to love du groupe Queen.

La « rock attitude » semble avoir le vent en poupe cette saison puisque la deuxième candidate à être révélée au public s’autoproclame « rebelle » et est adepte de l’école buissonnière. Pour affirmer son coté indiscipliné, Julia opte pour une reprise d’Olivia Ruiz, la plus anticonformiste des Académycienne, et sa fameuse Femme chocolat. S’il y en a une qui est à croquer, c’est en revanche Laure. Originaire de Nice, la jeune fille mise tout sur son physique. Sur le plateau, la candidate reprend A cause des garçons version Yelle, accompagnée pour l’occasion de danseurs tecktonik. Anne Ducros, jamais en manque de superlatifs et de compliments, fait déjà des louanges.

Prénom désormais phare des émissions de télé-réalité, Quentin, a droit à un représentant pour cette saison 8 de Star Academy. Agé de 17 ans, le plus jeune garçon de la promotion ne quitte jamais son kiki (la peluche !) et est fan de Brel, Raphaël et Gainsbourg. C’est sur Le poinçonneur des Lilas de ce dernier que le candidat tente de faire ses preuves. Dans un tout autre registre, Joanna, présentée comme un vrai « garçon manqué », enfile pour la première fois une robe de soirée et des chaussures à talons afin d’interpréter Stop de Sam Brown. La nouvelle professeure de chant, ne peut s’en empêcher : « C’est un feeling incroyable ».


Si les cinq premiers participants prennent la direction du centre de Paris pour découvrir leur nouveau domicile, Nikos, lui, continue la présentation du cru 2008. Yvane enchaîne donc avec une reprise de Will Smith, Wild wild west, suivie du We be burning de Sean Paul. Pour Kamel, il ne fait aucun doute : « Il a du potentiel ». L’intéressé compte plus que jamais le prouver en improvisant ensuite un morceau de Ragga Dancehall, genre qu’il affectionne particulièrement. Beaucoup plus introvertie, Anna, 16 ans, est la benjamine de la promotion. Originaire de Bruxelles, l’adolescente est sûre de son physique : « Quand un garçon me plaît, je l’ai. On ne me choisit pas, je choisis ». Malgré des propos de femme fatale, c’est une jeune fille très fébrile que l’on retrouve derrière son piano pour Fais-moi une place de Julien Clerc.

Au moment où le premier groupe arrive rue Charlot sous les huées des passants, Maryline, elle, fait son entrée sur la scène de la Star Academy. Agée de 22 ans, cette Narbonnaise dit « se foutre du regard » d’autrui et essaye, tant bien que mal, de « se démarquer des autres », quitte pour cela à choisir un furet en guise d’animal de compagnie et d’interpréter Call me de Blondie en jupe froncée façon tutu. Edouard, quant à lui, se croit même dans une publicité d’Hugo Boss en dévoilant sa philosophie : « Ma vie, mes règles du jeu ». A 22 ans, le parisien a décidé de « sortir de l’ombre et d’exister ». Pour cela, il interprète J’ai 10 ans, d’Alain Souchon.

Les candidats se succèdent sur la scène de la Star Academy et ne se ressemblent pas. Anissa, 26 ans, habite ainsi en Seine-Saint-Denis et débarque dans la capitale pour exprimer sa passion. « Très touchée par la musique orientale », la Villepintoise opte cependant pour le très matraqué Mercy de Duffy et clôt le deuxième groupe de cinq élèves prêt à se rendre à l’hôtel particulier.


Egalement résidente d’île-de-France, Solène, 18 ans, manque de confiance en elle. La chorale de François, candidat de la première édition de Star Academy et d’Incroyable Talent, a donné le déclic à la jeune fille pour exercer sa passion. Elle tente alors sur Gimme more et Ooops I did it again de Britney Spears de se désinhiber. Eclectisme oblige, Mickels, parisien de 25 ans, penche quant à lui pour le répertoire de Francis Cabrel avec Encore et encore. Le jeune homme se dit « perfectionniste » et « éternel insatisfait », deux qualités indispensables pour réussir à en croire le jury.

Alice, elle, a 19 ans et vient de Marseille. Non, elle n’a pas participé à Secret Story 2 sur la même chaîne, mais vit en revanche dans un « conte de fée ». Sur Dès que j’te vois de Vanessa Paradis, la belle tente de tenir droite sa robe rouge des multiples courants d’air présents sur le plateau. Cela ne semble pas déranger Nikos, et encore moins Gaetan, son successeur. A 19 ans, cet adepte de tatouages aime le hip hop et choisit de défendre sa place sur du M Pokora. « Ce n’est pas parce que je viens de banlieue que je peux pas réussir », déclare le jeune homme. Pour rappel, la ville de Montrouge est une des communes des Hauts-de-Seine, limitrophe à Paris (!)

Gautier est le dernier candidat à se présenter. A tout juste 20 ans, ce Clermontois fait part de ses craintes de devoir « prouver aux gens » ce qu’il sait faire. Ne serait-ce pourtant pas le principe de Star Academy ? Il montre tout l’étendue de son talent sur Je m’en vais de Cali avant de rejoindre ses quatre prédécesseurs pour faire les choeurs de Disturbia, dernier single de Rihanna, revenue sur le plateau pour assurer la promotion de son nouveau single. L’artiste marraine donne rendez-vous pour la finale de l’émission en décembre.

En l’espace de quelques minutes, et après la venue de Quentin Mosimann, les quatre pré-nominés sont annoncés. Laure, Gaëtan, Julia et Alice sont ainsi sur la sellette et devront passer une évaluation de rattrapage dès dimanche. A l’issue de la quotidienne de lundi, Nikos annoncera les prénoms des trois élèves soumis aux votes du public. Dès vendredi prochain, l’un d’entre eux devra déjà quitter définitivement l’aventure...

REAL TV   STAR ACADEMY  



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Les reines du shopping : la chute de Cristina Cordula, pourquoi elle est dans le viseur de M6 ?

2 - NRJ12 : le retour explosif des Anges, Shanna Kress et Maddy Burciaga triomphent

3 - Le Reste du monde Ibiza (spoiler) : Simon Castaldi insulte Nicolo, Chani prête à exploser sur W9


INTERVIEWS

# Exclu - Jean-Luc Azoulay : « Je n’ai aucune inquiétude sur l’avenir des Mystères de l’amour »

# Sophie Ferjani (Tout changer ou déménager) : « Avec Antoine Blandin, Stéphane Plaza était notre cible commune »

# Jazz et Laurent Correia : « Un membre de la JLC Family, auquel personne ne s’attend, va nous quitter »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022