The Flash, super-héros en un éclair

Publié le mardi 5 août 2014 à 16:25
par
The Flash, super-héros en un éclair
©Capture d’écran 

Jeune scientifique, Barry Allen travaille pour la police de Central City. A la suite de l’explosion d’un accélérateur de particules de S.T.A.R. Labs, le jeune homme (incarné par Grant Gustin) est frappé par la foudre et est plongé dans le coma. À son réveil, neuf mois plus tard, il n’est plus l’homme parfaitement ordinaire qu’il était. De son accident, il hérite de super-pouvoirs : capable de courir à une vitesse surhumaine, il guérit également de façon accélérée.

Si l’épisode 9 de la saison 2 d’Arrow avait déjà introduit le début de l’histoire de The Flash , le pilote reprend tout à zéro. Il démarre d’ailleurs sur la genèse du personnage. Alors qu’il n’est encore qu’un enfant, Barry Allen est témoin du meurtre de sa mère par une force mystérieuse. Tout accable son père, (incarné par John Wesley Shipp, l’ancien interprète de Flash dans la série des années 90) alors emprisonné. Mais il croit en ce qu’il a vu et tente par tous les moyens d’innocenter son père.

Le nouveau héros n’est pas le seul à avoir acquis des capacités surnaturelles. Et tous ne sont pas aussi bien intentionnés que lui. Le premier épisode met ainsi en scène un criminel qui utilise sa capacité à contrôler les conditions météorologiques pour braquer des banques. Aussitôt qu’il découvre son pouvoir, Barry choisit de le mettre au service de sa ville. Il peut alors compter sur l’aide de Caitlin Snow (Danielle Panabaker), Cisco Ramon (Carlos Valdez), également introduits dans la série de l’archer vert, ainsi que sur le très mystérieux Harrison Wells (Tom Cavanagh), directeur de S.T.A.R. Labs avant l’accident. En bon spin-off d’Arrow, The Flash voit Oliver Queen apparaître le temps d’une scène. Le personnage incarné par Stephen Amell joue le rôle de mentor, suggérant à Barry de surveiller sa ville tel un « ange gardien ». Il est même à l’origine de son surnom.

Le pilote introduit également le costume de l’homme le plus rapide du monde. Rouge avec quelques teintes de jaune or, il reste plutôt fidèle à l’original, ce qui devrait ravir les fans du comic. Mais il « pourrait encore évoluer en devenant plus vif » selon Colleen Atwood, costumière pour les deux fictions de DC Comics. L’éclair central collé à la poitrine est ajouté à la toute fin de l’épisode. Parallèlement à l’intrigue principale, comme toutes les séries du genre, l’aspect amoureux est au rendez-vous. Barry Allen craque pour Iris (Candice Patton), sa meilleure amie, et fille du détective West (Jesse L. Martin) qui l’a recueilli après la mort de sa mère.

Pour les adaptes d’Arrow, The Flash prévoit de réunir très rapidement les deux personnages. « Notre espoir et de pouvoir faire des crossovers le plus vite possible entre les deux séries », déclarait Greg Belanti, créateur et producteur de la nouveauté à TV Guide. « Nous ne croyons pas vraiment en l’idée d’attendre, abondait Andrew Kreisberg, l’autre showrunner, dans Entertainment Weekly. Nous croyons vraiment au récit accéléré, surtout pour les neuf premiers épisodes de chaque série ». Avant d’être plus précis lors du dernier Comic-Con : « Dans l’épisode 4 de The Flash, le personnage de Felicity (Emily Bett Rickards) va débarquer en ville, et nous avons un énorme crossover dans l’épisode 8 (deux heures). Mais il y aura aussi plein de petites passerelles entre les deux programmes tout au long de la saison. »

- Diffusion US : Dès le 7 octobre sur The CW.

  ON VOUS RECOMMANDE  

SERIES TV   INTERNATIONAL   FLASH  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (mardi 29 septembre 2020) : Good Doctor en tête devant Alexandra Ehle, Michel Cymès s’incline lourdement face à Stéphane Plaza

Audiences TV Prime (mardi 29 septembre 2020) : Good Doctor en tête devant Alexandra Ehle, Michel Cymès s’incline lourdement face à Stéphane Plaza

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (mardi 29 septembre 2020) : N’oubliez pas les paroles fait grise mine, Demain nous appartient leader sans convaincre

Audiences TV Access (mardi 29 septembre 2020) : N’oubliez pas les paroles fait grise mine, Demain nous appartient leader sans convaincre


INTERVIEW
Hélène Gateau (SOS Animaux, 6ter) : « Il faut sévèrement punir les actes de maltraitance animale »

Hélène Gateau (SOS Animaux, 6ter) : « Il faut sévèrement punir les actes de maltraitance animale »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020