Thierry Thuillier (France 2) : « Avec Laurent Ruquier, nous ne sommes pas au niveau où nous voulions être »

dimanche 9 février 2014 à 13:55 |
Capture ASI

Arrivé à la tête de France 2 en octobre dernier pour remplacer Philippe Vilamitjana, l’action de Thierry Thuillier a été passée au crible par nombre d’observateurs depuis le mois de janvier et le lancement d’une nouvelle offre en access prime time. Invité de l’émission Arrêt sur images (disponible via abonnement sur internet), le nouveau directeur des programmes de la Deux est revenu longuement sur ces premiers mois au sein de la première chaîne publique et sur les critiques dont il a pu être la cible.

Interrogé sur les premiers résultats décevants du talk-show de Laurent Ruquier, L’émission pour tous, Thierry Thuillier a tenu à tempérer les premières analyses effectuées. «  Il est compliqué d’installer un talk-show, cela prend du temps » a-t-il ainsi indiqué, avant de reconnaître « ne pas être à un niveau où nous voulions être ».

Pour expliquer cette déception, le dirigeant a mis en avant les trop nombreux changements sur la grille de France 2 et le passage de jeux à une offre de talk-show. « Il faut attendre avant de juger les premiers résultats de Laurent Ruquier. Avec ces changements d’offre, le téléspectateur est un peu perdu » a-t-il concédé, avant de regretter la diffusion quelque peu chaotique du programme (perturbé par un match de football après 3 jours d’antenne, retiré après 9 émissions pour les JO).

Sur l’ensemble de sa grille, Thierry Thuillier a fait le constat que « le public de France 2 s’était rapproché de celui de France 3  ». «  On ne peut pas dire que France 2 doive se rajeunir, car cela voudrait dire ne plus s’adresser aux plus de 50 ans. En revanche, il faut que nous touchions un public que nous n’arrivons plus à toucher aujourd’hui. Nous travaillons aujourd’hui sur ce type de programmes  » a-t-il indiqué avant d’assurer qu’un télé-crochet « aurait toute sa place sur France 2 ».

Toutefois, rajeunir le public n’est pas chose aisée, comme l’a montré l’exemple du jeu culinaire Dans la peau d’un chef. L’avenir de ce dernier semble d’ailleurs très menacé, le directeur des programmes jugeant ses audiences « pas à la hauteur ».

Enfin, sur les critiques dont il a pu être l’objet, Thierry Thuillier a tenu à mettre en garde face aux « injonctions contradictoires » qu’il pouvait recevoir : faire de l’audience à tout prix ou faire de la qualité à tout prix. «  Les critiques les plus véhémentes viennent des médias, pas du public   » a-t-il également tenu à faire savoir. De quoi lui donner l’idée d’une nouvelle émission de decryptage des « médias au sens large » dans un monde où beaucoup sont démunis face à la rumeur. « Il manque un objet télévisuel d’observation » a-t-il conclu.

FRANCE 2   LAURENT RUQUIER   REVUE DE PRESSE   L’EMISSION POUR TOUS  



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Les reines du shopping : la chute de Cristina Cordula, pourquoi elle est dans le viseur de M6 ?

2 - NRJ12 : le retour explosif des Anges, Shanna Kress et Maddy Burciaga triomphent

3 - Le Reste du monde Ibiza (spoiler) : Simon Castaldi insulte Nicolo, Chani prête à exploser sur W9


INTERVIEWS

# Exclu - Jean-Luc Azoulay : « Je n’ai aucune inquiétude sur l’avenir des Mystères de l’amour »

# Sophie Ferjani (Tout changer ou déménager) : « Avec Antoine Blandin, Stéphane Plaza était notre cible commune »

# Jazz et Laurent Correia : « Un membre de la JLC Family, auquel personne ne s’attend, va nous quitter »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022