Top Chef 5 > Quand Philippe Etchebest sort les crocs

lundi 7 avril 2014 à 23:59 |

Stéphane Rotenberg sur M6

Pour la 12e semaine de compétition, c’est une émission « marquée du sceau des grands chefs » à laquelle participent les cinq candidats encore en lice. Et l’enjeu est de taille : les demi-finales. Mais à ce stade de la compétition, les places sont chères pour Alexis, Pierre, Thibault, Noémie et Steven.

Lors de l’épreuve coup de feu, la quinte travaille sous la houlette de Philippe Etchebest qui leur demande de réaliser parfaitement un poisson en croûte. « Il a une image de pitbull », s’inquiète Noémie. Une réputation justifiée : jamais cuisiner sous pression n’aura autant eu de sens. À chaque faute technique, le chef sort un carton rouge. Celui qui cumule le plus de mauvais points ne pourra pas proposer son plat. « Pour éviter les cartons rouges, il faut être parfait. Bien sûr on ne répond pas, sinon c’est un autre carton ».

Noémie est la première à en recevoir pour sa lacune dans la technique de levage et « désarrêtage ». Alexis, lui, oublie d’écailler le poisson et est également pénalisé. Steven, lui, ne met pas les légumes au frais, la température dans le studio étant trop importante. Même le perfectionniste Thibault a un carton pour avoir gaspillé trop de légumes, puis un deuxième pour avoir laissé ouvert le frigo. À l’issue de l’épreuve, Steven lâche la casserole trop chaude au sol et ne peut aller au bout de la recette. Philippe Etchebest décide de ne pas goûter la proposition d’Alexis, celui-ci n’écoutant pas suffisamment les consignes.

Place à la dégustation des quatre plats en compétition. Pierre n’a pas mis assez de crème, Steven n’a pas préparé suffisamment de farce, Noémie a trop salé ses légumes et Thibault a fourni des assiettes trop copieuses. Finalement, « pas un plat n’a été abouti ». Malgré les critiques, Thibault est le premier à se qualifier pour la demi-finale. « Tu avais une bonne maîtrise technique. Sur l’ensemble tu as fait le travail le plus abouti », conclut le juré intransigeant.


Encore une fois, Steven alerte de par son attitude, en larmes et désemparé. « Si tu veux aller au bout, il faut te battre. Bats-toi merde. Tu souffres, tu souffres à faire un métier que tu aimes, affirme Philippe Etchebest. Tu ne peux pas continuer comme ça. C’est pas possible. »

L’épreuve suivante accueille Yannick Alleno, chef triplement étoilé, qui soumet les assiettes des candidats à la loupe de la photographie culinaire. Le thème : le bœuf bourguignon, qui doit être présenté de manière « impeccable ». Le professionnel reconnait Noémie, après l’avoir éliminée lors de sa première participation à Top Chef. La demoiselle est cette fois déterminée à prendre sa revanche. Pierre, lui, craint l’exercice étant peu à l’aise avec le dressage. « Ça m’excite carrément cette épreuve », prévient Alexis. Deux heures plus tard, Yannick Alleno ne retient pas, contre toute attente, l’assiette de Noémie. « Je voulais une assiette gourmande. (…) Ca manque de précision. Je l’ai exclue car je ne voulais pas la manger », justifie-t-il. Puis, le chef écarte celle d’Alexis, persuadé de remporter l’épreuve. « C’est très beau, mais je n’ai pas envie de la manger ».

Le professionnel affirme que les assiettes de Pierre et Steven sont toutes les deux « étoilables ». Finalement, ce dernier est sélectionné. « C’est intelligent. Il y a beaucoup de complexité ». En plus d’être qualifié pour les demi-finales, le résultat sera publié dans le magazine de Yannick Alleno. Une belle revanche pour le jeune homme par rapport à l’épreuve précédente.


Tout se joue maintenant pour Noémie, Pierre et Alexis. Six chefs « trois étoiles », dont Georges Blanc et Dominique Loiseau, sont rassemblés pour une épreuve devenue un classique du programme : le menu gastronomique le moins cher possible. Chaque candidat fait ses courses pour contenter ces grands noms de la cuisine avec une enveloppe très réduite. Et le ticket de caisse le plus cher est éliminé. Avec 76€14, Noémie est qualifiée et cuisine seule face à Alexis (78€83) et Pierre (116€36). Avec une note salée, ce dernier est envoyé en dernière chance.

La demoiselle est en larmes : « J’ai la rage au ventre je ne suis pas là pour faire de la dinette ». Au cours de sa recette, Noémie se blesse même l’arcade, mais n’abandonne pas pour autant.À l’issue de l’épreuve, si l’entrée d’Alexis a reçu des critiques dithyrambiques et a aucun moment sa concurrente n’a eu la préférence évidente de la part du jury, celle-ci tire malgré tout le couteau gagnant. Une surprise qui signe la fin de l’aventure pour le garçon. En effet, difficile pour ce dernier de remporter la dernière chance face à celui qui est de 11 ans son aîné et le finaliste évident de cette saison.

En 45 minutes, les deux recalés ont dû préparer un plat avec pour produit imposé la canette. Mais le résultat fait débat et le jury a bien du mal à départager. « Bravo les gars », annonce Christian Constant avant le verdict. « Celui qui sortira, sortira la tête haute », ajoute Jean-François Piège. Finalement, Pierre se qualifie pour la demi-finale. Celui qui est surnommé « le champion de la dernière chance », après y avoir été à huit reprises, est contraint cette fois de ranger ses couteaux.

M6    REAL TV    TOP CHEF   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Star Academy : scandale pour Léa après la finale sur TF1, les révélations explosives d’Anisha

2 - M6 : le coup d’éclat de Cyril Lignac en direct avec Yanns

3 - Le Cross (spoiler) : Maeva Ghennam accuse violemment Nicolas, Michel alcoolisé sur W9 ?


INTERVIEWS

# Julie Chevallier (Les Mystères de l’amour, TMC) : « Béatrice a caché des choses à Cathy... Elle n’a pas dit son dernier mot ! »

# Pauline (Les Mamans, 6ter) : « Avec François-Maxime, on ne se côtoie plus au quotidien »

# Meghane (Les Mamans, 6ter) : « Le plus dur au quotidien est cette bataille administrative qui n’en finit pas pour Gabriel »