Toute la ville en parle

Toute la ville en parle
©Jacques Marouani, Guillaume Durand et Childéric Muller 


DIFFUSION

Samedi 10 octobre 1992 à 20h45 sur TF1
Arrêtée le samedi 20 février 1993


PRODUCTION

Jacques Marouani, Guillaume Durand et Childéric Muller


PRESENTATION

Guillaume Durand (octobre - décembre 1992) et Alexandre Debanne


SYNOPSIS

Enregistrée au Zénith devant un public de 4 000 personnes, Toute la ville en parle est un divertissement mêlant défis, records et variétés. Pendant toute l’émission, plusieurs invités (chanteurs, humoristes, comédiens...) assistent à des exploits spectaculaires, réalisés pour la plupart par des inconnus.

Exemples de défis présentés :
« Belle et Sébastien » : le petit Sébastien, 6 ans, a demandé à son chien de crever 100 ballons en moins de 3 minutes.
« La pelleteuse et le café » : un conducteur de pelleteuse doit servir un café dans une tasse et le sucrer à l’aide de son engin de chantier.
« Le défi des pompiers » : deux pompiers soufflent dans une lance à incendie de 300 mètres pour tenter de faire exploser un ballon situé à son extrémité.
« Cent guitares » : Marcel Dad, professeur de guitare, essaie de reconnaître 10 mélodies jouées simultanément par 100 musiciens.
« Monsieur muscle » : un candidat a pour objectif de retourner 10 voitures de suite à la seule force de ses bras.
« Le tracteur de course » : un conducteur de tracteur peut-il rivaliser avec un champion de moto dans un slalom ?


ANECDOTES

- Si au départ Toute la ville en parle était animée par Guillaume Durand, avec la complicité d’Alexandre Debanne, l’émission a changé de visage à la rentrée de janvier 1993. Le présentateur de Vidéo Gag a pris du galon et tient alors les commandes du divertissement, accompagné de plusieurs visages de TF1 : Fabienne Égal, Amanda Lear, Denise Fabre, Annie Pujol et Véronique Genest (à tour de rôle). Il s’agissait de l’adaptation de Wetten dass ?, concept à succès allemand.

- Lors de son lancement, Tout le monde en parle n’a réuni que 5.47 millions de téléspectateurs, pour une part de marché de 28%. Ce soir-là, TF1 réalisait un score identique à France 2 et sa Nuit des héros en nombre de téléspectateurs.

- En novembre et décembre 1992, l’émission a atteint des scores plus performants pour les samedis soir de TF1, culminant à 7.9 millions de téléspectateurs (40% de part de marché) le 19 décembre 1992.

- En 1993, le changement de formule a occasionné une chute d’audience. Le 20 février, Toute la ville en parle était redescendue à 30% de part de marché. Elle partageait alors l’affiche du samedi soir avec Les Grosses têtes ou Crise de rire.

- Après l’arrêt de Toute la ville en parle, de nouveaux programmes du samedi ont fait leur apparition sur TF1, tels que Le Pied à l’étrier ou Histoires d’en rire. Au printemps 1993, TF1 choisissait de programmer Columbo sur sa case de première partie de soirée du samedi.



ACTUALITES








LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (jeudi 22 octobre 2020) : Alice Nevers revient en force, Envoyé spécial en souffrance, La Reine des neiges enchante W9

Audiences TV Prime (jeudi 22 octobre 2020) : Alice Nevers revient en force, Envoyé spécial en souffrance, La Reine des neiges enchante W9

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (jeudi 22 octobre 2020) : N’oubliez pas les paroles et Demain nous appartient en petite forme, C à vous se rapproche de M6

Audiences TV Access (jeudi 22 octobre 2020) : N’oubliez pas les paroles et Demain nous appartient en petite forme, C à vous se rapproche de M6


INTERVIEW
Pierre-Antoine Damecour (La France a un incroyable talent, M6) : « Karine Le Marchand est la taulière de l’animation »

Pierre-Antoine Damecour (La France a un incroyable talent, M6) : « Karine Le Marchand est la taulière de l’animation »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020