Viktor Vincent (Mentalistes, dans la tête des stars) : « Avec Arthur, on veut divertir et pas prendre les gens pour des imbéciles »

Ce vendredi 2 février à 21 heures, Viktor Vincent sera à la tête de Mentalistes, dans la tête des stars sur TF1. Le mentaliste, qui officie dans Diversion, se confie sur ce nouveau challenge, sa collaboration avec Arthur et ses projets.

Publié le vendredi 2 février 2018 à 19:46
par
Viktor Vincent (Mentalistes, dans la tête des stars) : « Avec Arthur, on veut divertir et pas prendre les gens pour des imbéciles »
©Gilles Gustine/TF1 

Benoît Mandin : Ce vendredi 2 février, vous serez à la tête de votre première émission en prime time sur TF1. Comment est née Mentalistes, dans la tête des stars ?

Viktor Vincent : Cela faisait longtemps que j’imaginais une émission comme celle-là. Avoir une place sur une si grande chaîne et à cet horaire-là était une volonté, mais je le dois à Arthur et TF1. L’idée est venue de ces deux parties de proposer une émission où le mentalisme serait à l’honneur.

Comment s’est passée votre rencontre avec Arthur ?

Je l’ai rencontré au Casino de Paris où je faisais la première partie d’un artiste qu’il était venu voir. Il s’est dit que ce serait intéressant de faire Diversion ensemble et j’ai participé aux numéros suivants. On sentait qu’il se passait quelque chose. Vu qu’Arthur aime beaucoup la magie et qu’il a une nouvelle idée toutes les trois secondes, il m’a indiqué son souhait de faire une émission sur le mentalisme en prime time sur TF1.

Comment l’avez-vous imaginé ?

C’est une émission de concert et j’ai vraiment pu faire ce que je voulais avec bien évidemment leurs conseils d’expertises. C’est vraiment intéressant, car on nous donne les idées sans nous obliger à faire n’importe quoi. J’ai pris vraiment beaucoup de plaisir et quand on a tourné, tout est passé très vite. On s’est beaucoup amusé et j’ai hâte de voir la diffusion.

Avez-vous eu des appréhensions particulières avant le tournage ?

Bien sûr, car on se demande toujours si ça va fonctionner et si le public va être suffisamment concentré. Mais le fait que les invités puissent être dissipés est un atout, car ça fait naître autre chose. Cette appréhension je l’ai aussi quand je fais mon spectacle tous les soirs puisque j’utilise les gens du public qui sont choisis par hasard. Je suis tellement concentré sur ce que je fais et sur la personne que j’oublie absolument tout le reste.

En quoi est-ce différent de faire du mentalisme à la télévision ?

Tout d’abord, le terrain de jeu est beaucoup plus grand. En télévision, on peut tout faire. On veut partir quelque part dans Paris, faire une expérience avec une péniche ou quinze grues, tout est possible. L’objectif agréable pour moi est de faire des expériences à des personnalités et des gens que je ne connais pas. Cela me permet d’aller à la rencontre de gens dont j’admire le travail comme Alex Lutz. Je profite de tout ça comme un moment de partage et je pense que les téléspectateurs vont vraiment s’amuser en le regardant.

Diriez-vous que l’objectif est également de faire connaître votre art au public ?

On voulait que la magie passe à travers une série de dispositifs. Que ça soit en plateau ou avec des célébrités entre elles et le public, les magnétos rendent l’émission très riche. Les expériences et les mises en scène sont variées, le tout à travers des histoires racontées. Il y aura aussi une séquence interactive qui permettra aux téléspectateurs de se divertir en regardant sa télévision. J’explique même dans mon livre comment fonctionne l’une de ses expériences et ce qui est intéressant à se dire est que la magie arrive jusqu’à nous alors que l’on est sur son canapé. Fabien Olicard sera présent pour leur expliquer les secrets des expériences, le but étant de permettre à chacun de la refaire.

« Arthur a une idée toutes les trois secondes »

Le mentalisme est un art qui suscite de nombreuses interrogations. Que cela vous évoque-t-il ?

Quand un magicien met une femme dans une boîte et qu’il la coupe en deux, c’est incompréhensible et énervant, mais on a la certitude qu’il y a un truc. Lorsque l’on devine la pensée de quelqu’un, le public peut croire que l’on a un don surnaturel bien que ça soit loin d’être le cas. Je me sers d’astuces rationnelles et je sais que c’est encore plus rageant de savoir ça.

Comment expliquez-vous cet attrait du public ?

On essaye de rendre la chose la plus divertissante possible. Diversion est une très belle émission bien produite et très esthétique. Elle montre la magie, comme jamais elle a été vue. Je pense que le succès vient peut-être de là bien qu’il y a un engouement naturel. La façon dont Arthur livre ça est une vision moderne qui permet de se dire que tout est possible. Les émissions sont faîtes pour jouer ensemble, se divertir et surtout pas pour prendre les gens pour des imbéciles.

Avez-vous plus de difficultés lorsque vous travaillez avec des célébrités ?

Oui, car elles sont pour la plupart acteurs donc ont l’habitude de simuler certaines choses. Ils peuvent également avoir à priori une forme de contrôle sur eux-mêmes. Mais je peux vous assurer que tout ça n’existe rapidement plus. Ils oublient très vite leurs images et façons d’être.

Quel numéro du prime vous a particulièrement marqué ?

La musique mentale avec Rayane Bensetti était un bon souvenir. Il commençait à comprendre ce qui allait se passer et dans son regard j’ai ressenti un « Ne me dis pas que c’est ça qui va se passer ». Bien que je me demandais si ça allait vraiment marcher, il y avait une forme de plaisir.

La collaboration va-t-elle se poursuivre avec Diversion ?

Oui, il va y avoir un nouveau numéro et j’espère d’autres. C’est toujours agréable de se produire avec tous les magiciens, car on est une vraie bande d’amis. Il n’y avait que Caroline Marx que je ne connaissais pas à la base et c’est devenu une copine.

Avez-vous d’autres projets avec TF1 ?

On parle bien évidemment de certaines choses, mais on attend de voir les possibilités qui s’ouvrent à nous. J’ai déjà un beau petit terrain de jeu qu’Arthur m’a offert dans son émission Pas de ça entre nous où l’idée est d’aller faire quelques expériences. Je m’attelle toujours à faire des choses que je n’ai jamais faites avant. Cela me donne un petit côté frisson et laboratoire.

  ON VOUS RECOMMANDE  

TF1   ARTHUR   DIVERTISSEMENT  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (dimanche 27 septembre 2020) : Le nouveau stagiaire large leader, Diversion à la peine, Fiston ne fait pas le poids face à Don Camilio

Audiences TV Prime (dimanche 27 septembre 2020) : Le nouveau stagiaire large leader, Diversion à la peine, Fiston ne fait pas le poids face à Don Camilio

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (dimanche 27 septembre 2020) : Roland-Garros prend l’eau, 66 minutes s’offre un record, Sept à Huit domine

Audiences TV Access (dimanche 27 septembre 2020) : Roland-Garros prend l’eau, 66 minutes s’offre un record, Sept à Huit domine


INTERVIEW
Hélène Gateau (SOS Animaux, 6ter) : « Il faut sévèrement punir les actes de maltraitance animale »

Hélène Gateau (SOS Animaux, 6ter) : « Il faut sévèrement punir les actes de maltraitance animale »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020