vendredi 9 février 2018 à 19:04 par

Baptiste Giabiconi (Les Touristes, TF1) : « Il m’a fallu quelques jours pour m’en remettre... »

Ce vendredi 9 février à 21 heures, TF1 diffusera Les Touristes. Baptiste Giabiconi se confie sur cette aventure qu’il a partagé avec Jarry, Artus, Cartman, Karine Ferri et Camille Lou. Il évoque également ses projets.

Baptiste Giabiconi (Les Touristes, TF1) : « Il m’a fallu quelques jours pour m’en remettre... »
©FREDERIC BERTHET / TF1 

Benoît Mandin : Ce vendredi 9 février, Arthur proposera une mission safari à travers Les Touristes sur TF1. Comment êtes-vous arrivé dans ce projet ?

Arthur m’a demandé si ça m’intéressait de participer à cette aventure. J’ai été honoré et flatté d’avoir été choisi. Arthur est que c’est une personne fidèle. On s’entend très bien, on a beaucoup d’affinités et ses équipes sont toujours contentes après mes passages dans ses émissions. Je pense qu’il aime faire participer les personnes avec qui il a un bon feeling, ce qui est le cas pour tous les artistes des Touristes.

Avez-vous eu des appréhensions ?

Le but était vraiment de créer une certaine inconnue et ça a bien marché. On m’a juste dit que j’allais être avec cinq personnalités dans un endroit mystère et que j’allais devoir m’adapter à l’environnement. On n’avait pas plus d’informations que ça. J’ai été hyper content quand j’ai découvert le casting puisque je m’entends très bien avec Cartman, Artus, Camille Lou, Karine Ferri et Jarry. Je me suis dit que l’on allait passer quatre jours de rigolade même si j’avais de nombreuses appréhensions face à l’inconnu. C’était aussi une excitation de se demander ce qu’ils allaient nous arriver et où on va. Toutes les idées un peu farfelues nous ont traversé l’esprit.

Dans quel état d’esprit étiez-vous lorsqu’Arthur vous a annoncé que vous partiez en mission safari ?

J’ai flippé parce que je pensais réellement que l’on partait pour un safari à l’étranger. Ça m’a rassuré d’apprendre que le safari allait se dérouler en France, car un voyage, ça se prépare (rires).

Comment s’est passé votre apprentissage avec les phoques ?

J’ai passé un très bon moment. En plus de la rigolade, il y avait vraiment une pédagogie et des choses à apprendre de la part de Marie (la soigneuse, ndlr). J’ai eu un bon rapport avec ces animaux marins et j’ai pris beaucoup de plaisir à les nourrir. Il y a eu aussi d’autres bons moments comme les éléphants, les gibbons… Pour ces derniers, on devait leur faire un soin et on a pu voir la puissance phénoménale qu’ils peuvent avoir. Cela donnait un côté touchant.

Vous êtes-vous senti à un moment donné en difficulté ?

Non, car au fond il n’y avait pas tellement d’écart. Artus et Cartman ont pris le large dès le départ, mais je trouve qu’on s’en est bien tous sortis au final. On s’est franchement bien débrouillés même en mangeant les insectes et, pour ma part, j’ai joué le jeu à fond. Je voulais absolument vivre l’expérience à 300%. Avec cette équipe et dans cet endroit fabuleux, je me suis simplement éclaté. Être en immersion là-bas, c’était dingue ! Vis-à-vis des animaux, ils sont imprévisibles donc on se devait de rester toujours sur nos gardes. Pour les phoques, si on ne fait pas le bon geste en donnant le poisson, ça peut vite déraper… Il fallait toujours être concentré et ce n’est pas évident, car il y a aussi toute la fatigue qui s’accumule. On ne dormait pas beaucoup, on était dans des conditions pas évidentes et on est loin de manger comme on voudrait. J’en suis sorti fatigué et il m’a fallu quelques jours pour m’en remettre.

« J’ai flippé parce que je pensais réellement que l’on partait pour un safari à l’étranger »

À travers la dégustation d’insectes, n’avez-vous pas eu le sentiment de faire votre Koh-Lanta ?

Les Touristes est un melting pot de plein de choses. On n’était pas vraiment dans un safari, mais en étant trois/quatre jours dans un endroit et ne pas en sortir, on s’y croyait presque. C’était vraiment une immersion folle, car on dormait dans des tentes et on devait se faire à manger. Tout s’est déroulé dans des conditions pas toujours évidentes donc il y avait des similitudes avec Koh-Lanta. On a eu des épreuves où on devait surmonter ses phobies et se dépasser. Ca été le cas quand on a du manger des insectes qui sont juste écoeurants.

Comment avez-vous vécu cette « sortie de zone de confort » ?

Je l’ai vécu par des bons et mauvais moments. Ca été un peu des montagnes russes. Je ne l’ai pas trop fait ressentir, car quand on est un garçon et qu’on est un groupe, je ne veux pas trop montrer mes émotions. Je ne veux surtout pas les faire subir si j’ai un coup de mou. C’était assez éprouvant, mais on n’était tous solidaires. À chaque fois que l’un d’entre nous avait un coup de mou, on compensait. C’était loin d’être évident, mais ça m’a permis de relativiser sur plein de choses.

Quelles ont été vos forces et faiblesses ?

Je pense être un garçon combatif, je ne baisse jamais les bras même quand on est dans la difficulté. Je cherche toujours à trouver le bon moyen pour la surmonter. Comme tout le monde, j’ai plein de faiblesses… Avec Karine Ferri, ça s’est très bien passé et on s’entendait très bien. Lors du spectacle, elle était à l’animation et moi à la pratique. J’en garde un bon moment, car on est parvenu à attirer un maximum de monde. J’ai pris beaucoup de plaisir à travailler avec Karine. Si demain c’est à refaire, je signe tout de suite.

A l’issue de l’expérience, le gagnant va avoir le privilège de donner son prénom à un animal…

C’était drôle de pouvoir laisser une trace dans un parc animalier et sur des animaux que l’on n’a pas l’habitude de voir fréquemment. Ça donnait aussi l’occasion d’y repasser un jour et de se dire : « Il y a le petit Baptiste qui est juste là ! ». J’ai trouvé ça très mignon.

Que retenez-vous de cette aventure ?

Je remercie encore une fois Arthur de m’avoir permis de faire cette émission. C’était un moment magnifique, agréable et le casting était top. J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à être avec Karine, Camille, Artus, Cartman et Jarry. L’émission nous a sortis de notre quotidien où on a tendance à s’habituer aux choses qui se font naturellement… Ca m’a me permis de dire que parfois on a des contrariétés pour rien, car là regardez, on était en osmose avec tous ces animaux et ça fait vraiment du bien ! C’était un moment pour se vider l’esprit et penser à autre chose.

Avez-vous d’autres projets pour la télévision ?

Beaucoup de choses vont se faire et tout est en train de se confirmer petit à petit. Je vais participer à la version célébrités de Top Chef sur M6.


- Les Touristes, ce vendredi 9 février à 21 heures sur TF1


ARTHUR   DIVERTISSEMENT  




comments powered by Disqus
 On vous recommande
C'est Canteloup : Arthur remplace Nikos Aliagas, quel effet sur l'audience de TF1 ?
Viktor Vincent (Mentalistes, dans la tête des stars) : « Avec Arthur, on veut divertir et pas prendre les gens pour des imbéciles »
Vendredi tout est permis : quelle audience pour la 100e d'Arthur sur TF1 ?
 Le Buzz Toutelatele
 Dans l'actu

Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales - Affichez les news TV sur votre site

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2018