Bruno Guillon (Avec ou sans joker) : « Je ne veux pas me mettre de pression malsaine »

A partir de ce samedi 29 juin, Bruno Guillon prend les commandes du 4e duel sur France 2. Et dès lundi, l’animateur lance Avec ou sans joker, avant sa nouvelle émission, bientôt en prime time sur France 4. Nul doute, l’été de Bruno Guillon sera bien chargé sur France Télévisions. En plein tournage du 4e duel, il revient sur la saison passée, Fidèles au poste et raconte les coulisses de son arrivée au quotidien sur France 2

Publié le samedi 29 juin 2013 à 18:41
par
Bruno Guillon (Avec ou sans joker) : « Je ne veux pas me mettre de pression malsaine »
©F2/D.Ghosarrossian 

Alexandre Raveleau : La saison avait plutôt mal démarré avec l’arrêt de Fidèles au poste sur France 4. Finalement, France 2 vous choisit pour incarner son été. N’était-ce pas un mal pour un bien ?

Bruno Guillon : Au départ déjà, ce n’était pas un mal. C’était même plutôt un bien. Je dirai donc que c’est un bien pour un bien ! En fait, les gens ont dit beaucoup de choses sur l’émission, mais Fidèles au poste avait été signée pour aller jusqu’à la fin du mois de décembre. Pour des raisons économiques, le programme n’a pas été renouvelé. J’avais signé un contrat et je n’ai pas démérité. Je n’ai en tout cas pas honte de ce j’ai fait. Je n’ai pas compris la réaction des gens.

Fidèles au poste n’a pas été épargnée par la critique. N’avez-vous pas souffert de la comparaison avec Touche pas à mon poste ?

J’aurai pu prendre ça avec de la fierté puisque Touche pas à mon poste est une émission qui cartonne, et qu’elle est présentée par un animateur que j’aime beaucoup. De mon souvenir, quand la critique a été faite, l’émission n’avait même pas encore été tournée. J’ai trouvé ça injuste. Personne ne l’avait vue. Il s’avère qu’après la diffusion, mis à part le fait qu’il y avait un animateur central et des gens qui déconnaient autour, le fond de commerce n’était pas du tout le même.

« Je ne suis pas carriériste. Moi, la télé, j’y suis arrivé un peu par hasard »

Par la suite, vous avez présenté Les animaux qui nous font rire à la place de Justine Fraioli. Peut-on parler d’un lot de consolation de France 4 ?

Pas du tout. Pour être très honnête avec vous, j’ai accepté Les Animaux qui nous font rire parce que le producteur n’est autre que celui de Fidèles au poste. On avait un très bon relationnel. Je ne suis pas posé de question sur l’image. Je ne suis pas carriériste. Moi, la télé, j’y suis arrivé un peu par hasard et je fais aujourd’hui ce que j’ai envie de faire. Depuis le premier jour où je me suis trouvé devant une caméra, à aucun moment je me suis dit : « Tiens, je voudrais faire de la télévision ». D’ailleurs à un moment, je crois que les gens vont s’en rendre compte ! (rires)

La comparaison avec Cyril Hanouna vous poursuit puisqu’il a également présenté ces bêtisiers...

Je pourrai aussi dire que c’est Hanouna qui m’a remplacé sur Virgin Radio. C’est la valse des animateurs. On amène tous une personnalité différente. Il n’y a pas de comparaison.

Aurez-vous encore votre place sur France 4 à la rentrée ?

De toute façon, je suis à France Télévisions. France 2 ou France 4. Et la preuve qu’on peut faire les deux en même temps : je serai tout l’été en prime time sur la TNT avec Ils osent tout !, en plus des jeux Le 4e duel et Avec ou sans joker.

Partie 2 > Le jeu Avec ou sans joker et l’avenir sur France 2


Comment êtes-vous devenu l’homme des jeux de l’été de France 2 ?

J’aime à dire que je suis G.O. de France 2 pour juillet et août. En fait, tout s’est passé le plus simplement du monde. On a fait appel à moi pour le casting du 4e duel . J’y ai donc participé, avec d’ailleurs plusieurs animateurs et animatrices. Il s’avère que ma prestation leur a plu. Et puis, la direction de France 2 a choisi de ne miser que sur une seule personnalité pour incarner son rendez-vous de 19 heures dans la semaine.

Il n’y a donc pas eu de casting pour le nouveau jeu quotidien ?

Non, suite au casting du 4e duel, les équipes de France 2 en ont parlé aux productrices d’Avec ou sans joker. Lorsqu’elles avaient proposé le jeu, mon nom apparaissait déjà sur la liste des animateurs envisagés. Nathalie André (directrice des divertissements et des jeux de France 2 ndlr), que je connais depuis très longtemps et avec qui j’avais vraiment envie de travailler, a dit « parfait ».

Bruno Guillon est-il différent à la radio et en télévision ?

Je pense justement que sur Avec ou sans joker, je me suis retrouvé tel que je suis sur les ondes. Quand les auditeurs arrivent à l’antenne, ils nous disent « Salut la famille ». Nous sommes très proches. Je n’avais jamais vraiment eu cette occasion de faire la même chose à la télé, prendre le temps de parler avec les candidats, déconner avec le public... Être comme monsieur Tout-le-Monde. Quand j’étais petit, je regardais la télé et les présentateurs me paraissaient intouchables. Je me suis toujours dit gamin que, si un jour j’avais la chance d’accéder à un poste un peu médiatiser, je tenterai de désacraliser le poste d’animateur, de montrer que ce sont des gens comme les autres. C’est comme ça que je me vois dans Avec ou sans joker.

« Aujourd’hui, je ne veux pas me mettre de pression malsaine »

La mécanique d’un jeu ne permet pas toujours à un animateur de s’épanouir librement. Quelle est votre place dans celle d’Avec ou sans joker ?

Philippe Vilamitjana (directeur des programmes et de l’antenne de France 2 ndlr) voulait que la mécanique du jeu n’avale pas la présentation, pour que je puisse animer dans le sens noble du terme. Le concept est simple. Il s’agit d’un jeu de questions / réponses, sauf qu’à la différence des autres, quand les candidats n’ont pas la réponse, ils peuvent prendre un joker. Et, en fonction du joker, ils trouvent ou non la réponse, en marquant un peu moins de points. Ces jokers sont des hologrammes qui représentent une fée, une voyante, une ardoise... Il y en a plein. Dans chaque émission, trois candidats s’affrontent, avec une élimination à chaque manche et 10 000 euros à gagner.

Avec ou sans joker est-il seulement un jeu d’été ?

Je suis parti pour faire deux mois pour Avec ou sans joker. Ce serait mentir de dire que si le jeu marche, Starling ne sera pas content de continuer à le produire. Et, si jamais c’est le cas et qu’ils m’appellent pour que je l’anime, évidemment je serai ravi de le faire. Aujourd’hui, je ne veux pas me mettre de pression malsaine.

La direction de France 2 semble dire qu’elle fera un choix entre Le Cube et Avec ou sans joker. Existe-t-il une concurrence avec Nagui ?

La seule chose qu’il y a entre lui et moi, c’est de l’amitié sincère et du respect. D’ailleurs, la première personne que j’ai appelée quand France 2 m’a proposé de faire le jeu, c’est Nagui. Je l’ai longtemps idéalisé quand je le regardais à la télé. Et il est exactement dans la vie ce qu’il représente à l’écran.

FRANCE 2   FRANCE 4   DIVERTISSEMENT  



LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (vendredi 13 décembre 2019) : quelles audiences pour le final de Tropiques criminelles et NCIS face à Mask Singer ?

Audiences TV Prime (vendredi 13 décembre 2019) : quelles audiences pour le final de Tropiques criminelles et NCIS face à Mask Singer ?

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (vendredi 13 décembre 2019) : Demain nous appartient leader, N’oubliez pas les paroles battu par France 3, Philippe Etchebest impressionne

Audiences TV Access (vendredi 13 décembre 2019) : Demain nous appartient leader, N’oubliez pas les paroles battu par France 3, Philippe Etchebest impressionne


INTERVIEW
Julie Renard (Alex, Les Mystères de l’amour) : « Mon regard sur Elsa Esnoult a changé »

Julie Renard (Alex, Les Mystères de l’amour) : « Mon regard sur Elsa Esnoult a changé »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019