samedi 24 août 2019 à 19:19 par

Capucine Anav (Fort Boyard 2019) : « Jean-Luc Lemoine m’a impressionné... »

Ce samedi 24 août, Capucine Anav sera à l’affiche de Fort Boyard sur France 2. Elle se confie sur sa deuxième participation au jeu estival de la Deux. L’ex-chroniqueuse de Touche pas à mon poste évoque Je suis une célébrité : sortez-moi de là, le jeu de TF1 où elle a terminé troisième, ainsi que ses projets.

Capucine Anav (Fort Boyard 2019) : « Jean-Luc Lemoine m’a impressionné... »
©Capture France 2  

Benoît Mandin : Ce samedi 24 août, vous serez à l’affiche de Fort Boyard sur France 2. Comment êtes-vous arrivée dans l’émission ?

Capucine Anav : J’y ai été invitée par Alexia Laroche-Joubert (productrice de Fort Boyard, ndlr). Même si ça ne refuse pas de venir pour fêter les trente ans de l’émission, j’ai hésité, car je venais de rentrer du tournage de Je suis une célébrité : sortez-moi de là. Alors que j’en sortais, je suis repartie pour des épreuves physiques (rires). Fort Boyard est un rêve de petite fille ! Je n’aurais jamais pensé être là pour son trentième anniversaire.

Avez-vous eu des appréhensions ?

Je redoutais d’être confrontée à des épreuves similaires à Je suis une célébrité : sortez-moi de là. Outre le vide, je garde un très mauvais souvenir de l’épreuve de Willy Rovelli (elle avait dû manger des blattes en 2017, ndlr). Et finalement, j’ai eu beaucoup de chance, car je n’ai pas été chez Willy Rovelli cette année.

Pourquoi ne pas avoir été conviée ?

Je venais de faire une épreuve. Pendant que je me changeais, les autres membres de mon équipe se sont rendus chez Willy Rovelli. J’ai échappé à son restaurant et ce n’est absolument pas un regret (rires).

Quelles épreuves redoutiez-vous ?

J’ai un problème d’oreille interne donc je suis très sujette à tout ce qui tourne et se jeter dans le vide. À chaque fois, il me faut une journée pour m’en remettre. En 2017, j’ai fait le trapèze volant au-dessus du Fort et je me suis très mal sentie après. J’appréhendais de devoir refaire ce type d’épreuve. J’ai aussi horreur des serpents et des araignées.

« Ma participation à Je suis une célébrité : sortez-moi de là a été un avantage »

Diriez-vous que votre participation à Je suis une célébrité : sortez-moi de là a été une force ?

Fort Boyard , j’y suis allée « fingers in the nose » (les doigts dans le nez, ndlr) cette année. Contrairement à il y a deux ans, c’était un jeu d’enfant (rires). Je suis une célébrité : sortez-moi de là a duré un mois alors que Fort Boyard ne dure qu’une journée. Ma participation au jeu de TF1 a été clairement un avantage par rapport aux autres membres de l’équipe.

Avez-vous rencontré des difficultés ?

C’est la force de Fort Boyard ! J’aime la difficulté, me surpasser et me challenger. À chaque fois où Olivier Minne annonçait ma participation à une épreuve, je me demandais si j’allais être à la hauteur. La faiblesse de mon équipe cette année est qu’on était une majorité de filles, mais on a été assez fortes.

Votre équipe est notamment composée de deux anciens membres de Touche pas à mon poste, Jean-Luc Lemoine et Enora Malagré. Comment avez-vous vécu ces retrouvailles ?

J’étais contente de les retrouver, car ce sont deux personnes que j’aime beaucoup. J’ai régulièrement des contacts avec Jean-Luc Lemoine et Enora Malagré. J’ai toujours connu Enora combattante, déterminée et compétitive. J’ai été impressionnée par Jean-Luc sur certaines épreuves.

Quel regard avez-vous porté sur les nouveautés de la saison 30 de Fort Boyard ?

Comme d’habitude, j’ai été impressionnée par les nouvelles épreuves imaginées par la production. Je me demande comment les équipes arrivent à se renouveler au fil des années. J’ai été touchée par le retour de Patrice Laffont. J’ai eu l’impression de vivre un retour en enfance.

« J’ai été très déçue de terminer troisième au jeu de TF1 »

Le mardi 20 août, vous avez disputé la finale de Je suis une célébrité : sortez-moi de là avec Gérard Vivès, Giovanni Bonamy et Frédérick Bousquet. Vous avez terminé troisième…

D’un côté, j’étais très contente de finir l’aventure, et d’un d’autre, j’ai eu le sentiment que ça allait me manquer. Vu que j’étais arrivée à un tel stade de la compétition, j’ai été très déçue de terminer troisième. J’aurais adoré qu’une fille remporte ce type d’aventure. C’est pour cela que j’avais toujours une alliance avec Candice Pascal et Alexandra Rosenfeld. Je n’ai pas lâché la boule par manque de force, mais par manque de déconcentration à cause des blattes. Je savais que j’aurais pu tenir plus longtemps et je m’en suis voulu…

Selon vous, quelle force a su trouver Gérard Vivès pour remporter la finale ?

Gérard, c’est Hulk ! Il a tenu cinquante-neuf minutes ! Sur le moment, on ne connaissait pas les résultats. J’étais persuadée que ça allait se jouer à deux minutes près. Même si j’avais tenu quarante minutes, ça n’aurait servi à rien.

À quel moment, avez-vous vraiment connu votre classement final ?

On m’a appelé pour me le dire dans la journée de mardi (jour de la diffusion de la finale sur TF1, ndlr). Christophe Dechavanne a pu annoncer que Gérard Vivès avait gagné puisqu’on a tourné quatre finales différentes. En Afrique du Sud, on n’avait plus réellement de notion du temps. Gérard pensait avoir tenu pas plus de dix, quinze minutes.

Quel bilan tirez-vous de cette expérience ?

Je suis fière de moi, car j’ai découvert des choses que je ne me pensais pas capable de faire. Je pensais sortir au bout de trois jours. En plus de développer une force mentale, on était tous dans une notion de partage. S’il y avait de la nourriture, aucun n’avait un gramme de plus que l’autre.

« Je ne reviendrais pas dans Touche pas à mon poste »

Comment se prépare votre rentrée ?

La pièce de théâtre « Un week-end tranquille » sera diffusée en prime sur C8 en septembre. Je la reprends fin septembre à la Grande Comédie à Paris. J’ai aussi d’autres propositions dont je ne peux pas encore parler. Je ne sais si je vais les accepter ou refuser, ma propriété est désormais le théâtre et le cinéma.

Entre 2016 et 2017, vous avez été chroniqueuse dans Touche pas à mon poste. Un retour autour de la table de Cyril Hanouna est-il envisageable ?

J’en ai un peu marre que l’on me parle encore de TPMP. Cela fait deux ans que j’en suis partie. Je ne compte pas revenir en tant que chroniqueuse. J’ai pris la décision de partir donc je ne reviendrais pas dans Touche pas à mon poste.

Sur C8, vous avez présenté E-Sports European League. L’émission est-elle amenée à revenir ?

Je ne pense pas que ça soit le cas. On a fait une saison et ça s’est très bien passé. J’ai beaucoup aimé découvrir le monde du E-Sport. Vu que j’entends me consacrer à la comédie et au cinéma, je mets entre parenthèses l’animation.



  A LIRE AUSSI  
¤ Caroline Ithurbide (Fort Boyard 2019) : « J’ai beaucoup crié et pleuré... »

¤ Willy Rovelli (Fort Boyard 2019) : « Quand Philippe Etchebest et Sébastien Chabal me supplient d’arrêter de les servir, je jubile ! »


FRANCE 2   FORT BOYARD   DIVERTISSEMENT   JE SUIS UNE CELEBRITE, SORTEZ-MOI DE LA !  




- Fort Boyard, chaque samedi à 21 heures sur France 2






LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME


Audiences TV Prime (dimanche 15 septembre 2019) : Passengers en tête devant Le petit locataire, Capital fait le plein de femmes, Le marginal au top sur C8

PARTENAIRE


AUDIENCES TV ACCESS


Audiences TV Access (dimanche 15 septembre 2019) : Les enfants de la télé encore en hausse, le CFC s’envole sur Canal+, La petite Histoire de France séduit


INTERVIEW


Malika Alaoui (Plus belle la vie) : « Quand Mila explose, Valère parvient à la tempérer »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019