Coco-Boy

Coco-Boy
©TF1 


DIFFUSION

Vendredi 8 octobre 1982 à 20h35 sur TF1
Arrêtée le vendredi 13 avril 1984


PRODUCTION

TF1


PRESENTATION

Stéphane Collaro


SYNOPSIS

Coco-Boy (ou Co-co Boy suivant les parutions) est la suite du Collaro Show. Autour de Stéphane Collaro, la joyeuse troupe composée par Guy Montagné, Jean Roucas, Marie-Pierre Casey, Alain Scoff, Philippe Bruneau, Pit et Rik mise sur la parodie pour amuser le grand public.

Au sommaire du divertissement, « Brie-Comte-Robert » est la copie franchouillarde de Dallas, avec la famille Jean Foutre. Dans « Canular à la commande », les fantasmes des téléspectateurs sont des ordres. Également au programme : « L’Interview du mois », « Les Grands de ce monde » , « La Playmate du mois » et des variétés.

Dès le premier numéro, des marionnettes inspirées du Muppet-Show ont fait leur apparition dans leur grand théâtre. Kermitterrand, Barzy, Marchie et les autres sont devenus les stars du Bébête show, caricature du monde politique.

À l’occasion de cette nouvelle émission, Stéphane Collaro est entouré par ses « Coco-girls », quatre jeunes filles plus et surtout moins dévêtues, avec Shane, Monica, Natacha et Corynne dans un premier temps,qui chantent et qui dansent.


ANECDOTES

- Coco-Boy a pris la succession du Collaro Show à l’antenne. Après cette aventure, Stéphane Colllaro a quitté la case du vendredi soir pour prendre les rênes de la quotidienne Cocoricocoboy, tous les soirs à 19h40, toujours sur TF1.

- Coco-Boy a vu naître Le Bébête Show, qui deviendra par la suite l’un des rendez-vous préférés des Français. À la question « Comment avez-vous eu l’idée de créer des marionnettes animalières ? », Stéphane Collaro a répondu : « J’ai toujours remercié énormément les créateurs du Muppets show. C’est grâce à cette émission, dont je suis un admirateur, qu’est née l’idée. Kermit, Kermitterrand... Et pourquoi on ne ferait pas nous aussi une grenouille ? C’est venu comme ça. J’ai d’ailleurs appelé Jim Hanson pour lui dire. Il croyait qu’on était en train de pomper son Muppets show au départ. Je lui ai ensuite envoyé la cassette et il m’a dit « Bravo. Ok ça va, c’est pas du tout pareil ».

- Au milieu des années 1990, l’animateur-producteur est revenu sur le succès rencontré par les Coco-girls au micro de Béatrice Schonberg dans Télévision, sur TF1. Pour lui, l’idée de départ était « l’envie de faire une émission qui soit un Playboy à la télé ». Ainsi, une trentaine de jeunes filles se sont succédé devant les caméras. Parmi les titres à succès sortis dans les bacs : « Coco Girl », « Ce mec est too much », « Fais-moi du Chachacha », « On préfère les rigolos » ou « Coco Dingo ». Plusieurs Coco-girls sont par la suite devenues connues : Sophie Favier, Terry Shane, Natty ou Fanfan.

- Sur la grille de TF1, Coco-Boy a alterné avec Porte-bonheur, L’Académie des bas-arts ou bien encore Formule 1 le vendredi à 20h35.



ACTUALITES




GALERIE

TF1 TF1 TF1 TF1 TF1 TF1 TF1 TF1 TF1 TF1/Carrère






comments powered by Disqus

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (mardi 25 juin 2019) : Tandem humilie Hollywoo et TF1, Nagui et Michel Cymès brillent, carton pour Pays-Bas / Japon

Audiences TV Prime (mardi 25 juin 2019) : Tandem humilie Hollywoo et TF1, Nagui et Michel Cymès brillent, carton pour Pays-Bas / Japon


AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (mardi 25 juin 2019) : Demain nous appartient et N'oubliez pas les paroles haussent le ton, Chasseurs d'appart et Riverdale respirent

Audiences TV Access (mardi 25 juin 2019) : Demain nous appartient et N’oubliez pas les paroles haussent le ton, Chasseurs d’appart et Riverdale respirent


INTERVIEW
Aïssam Medhem (Un si grand soleil) : « Akim et Lucille ne sortiront pas indemnes... »

Aïssam Medhem (Un si grand soleil) : « Akim et Lucille ne sortiront pas indemnes... »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019