Election de Miss France 2012

Jean-Pierre Foucault sur TF1

Publié le samedi 3 décembre 2011 à 20:50
par
Election de Miss France 2012
© 

En direct depuis Brest, l’évènement Miss France 2012 débute par la découverte des 33 candidates. D’abord drapées d’une cape bleue, elles se dévoilent puis défilent en robes blanches et arborent leur écharpe de Miss régionales sous les cris et applaudissements du public et sous le regard du jury, déjà installé devant la scène.

Jean-Pierre Foucault prend alors les commandes de la soirée, durant laquelle « les plus belles femmes de France » vont être présentées aux téléspectateurs français. L’animateur explique que les 5 Miss finalistes seront choisies à 50/50 entre les votes du public et ceux du jury. En revanche, et pour la troisième année consécutive, Miss France sera élue - exclusivement - par les votes des téléspectateurs.

Sylvie Tellier et Alain Delon font leur entrée sur le plateau de « Un bonheur d’être à Brest ». L’acteur accueille son vice-président Francis Huster. Ce dernier demande ce que cela fait d’être président à vie. Alain Delon répond : « Ça donne envie de vivre le plus longtemps possible ». Puis, le monstre sacré du cinéma français présente les membres de son jury : « la magnifique » Linda Hardy, « sa chérie » Lorie, Sofia Essaïdi, « un spécialiste des femmes » Pascal Obispo et « le petit de Koh-Lanta, Denis Brogniart ». Alain Delon déclare l’ouverture de la cérémonie de l’élection de Miss France 2012.

Premiers portraits des Miss. Les jeunes femmes se présentent dans de courtes vidéos. Miss Languedoc est la première. La jeune femme se dit « naturelle et rigolote, passionnée de photographie ». Elle ajoute que si par bonheur, elle était élue Miss France il n’est pas impossible qu’elle pleure. Miss Guadeloupe est pompier volontaire, se dit « altruiste et motivée ». Pour Miss Poitou-Charentes, cette élection est « un défi à relever ». Comme beaucoup d’autres candidates après elle, Miss Champagne-Ardenne se décrit comme « généreuse et dynamique ». Enfin, pour Miss Côté d’Azur « Miss France n’est pas un rêve de petite fille, mais un rêve de jeune femme bien décidée à s’épanouir ».

Les 11 Miss présentées précédemment défilent en Cléopâtre, dans des robes assez courtes bleu azur. La reine égyptienne, immortalisée au cinéma par Elizabeth Taylor, a également été incarnée par Sofia Essaïdi, membre du jury ce soir. Interrogée par Jean-Pierre Foucault à la fin du tableau, la jeune actrice (Aïcha) confirme que cela lui rappelle des souvenirs de son aventure Cléopâtre, la comédie musicale de Kamel Ouali.


La présentation vidéo des Miss continue. Miss Midi-Pyrénées est, elle aussi, « rigolote et dynamique ». Pour Miss Normandie, Miss France est « un rêve de petite fille » et selon Miss Guyane « l’expérience unique et enrichissante. » Miss Bourgogne, danseuse de cabaret, est « sur un petit nuage et compte bien y rester. » Miss Auvergne a une devise : « rester nature dans tous les sens du terme » Pour Miss Aquitaine - et beaucoup d’autres jeunes femmes - son élection régionale a été une « surprise et une grande émotion ». Tandis que pour Miss Bretagne, c’est « le début d’une aventure inoubliable. »

Jean-Pierre Foucault annonce une « aventurière libre et indépendante » Les Miss défilent en combi mini-short. Les cheveux tressés, elles sont Lara Croft, héroïne de jeux vidéo incarnée au cinéma par Angelina Jolie. Lorie, en période de promo pour son nouvel album, trouve les 33 candidates « trop belles, trop grandes, trop minces ». La chanteuse souhaite dire un grand bravo aux Miss qui n’ont pas d’expérience de la danse et de la chorégraphie, et qui s’en sortent très bien.

Dernières présentations vidéo. Miss Alsace espère que Miss France lui apportera « une notoriété qu’elle mettra au service des associations caritatives qu’elle soutient ». Pour Miss Limousin, il s’agit du « concours de beauté par excellence ». Miss Pays de Loire compte se dépasser et surmonter sa timidité. Miss Centre voit ici l’occasion de faire « une entrée majestueuse » dans sa vie de femme. Enfin, pour Miss Nouvelle-Calédonie, il s’agit d’ « une belle aventure humaine ».

Les 11 Miss rendent hommage à Scarlett O’Hara, immortalisée au cinéma par Vivien Leigh. Toujours accompagnées de danseurs, elles défilent en robes courtes, sur un mix de musiques pop et classique, sous le regard attentif des membres du jury. Jean-Pierre Foucault donne la parole à Denis Brogniart. L’animateur de Koh-Lanta note qu’à la place de ses miss, il ne ferait pas aussi bien. D’humeur complice, Alain Delon souligne que, bien heureusement, Denis Brogniart n’est pas à leur place.

Les 33 candidates défilent maintenant en tenue régionale. C’est le moment folklorique de la soirée. Coiffes, corsets et tabliers sont de rigueur. L’une après l’autre, les jeunes femmes marchent en rythme et s’avancent sous les applaudissements enthousiastes du public brestois.


Aux côtés de Jean-Pierre Foucault, Sylvie Tellier remercie les participantes et les petites mains du Comité Miss France travaillant sans relâche, chaque année, pour trouver les « perles rares » et en particulier, celle qui succèdera à Laury Thilleman. La directrice du Comité demande alors que les ex-miss présentes soient applaudies. On remarque notamment la présence de Valérie Bègue, qui a retrouvé le rang des miss « respectables » depuis le départ de Madame de Fontenay.

En voyage au Mexique, les 33 Miss régionales ont appris, durant une semaine, les rudiments de la fonction de Miss. Séances de maquillage, de gym, d’essayage, de défilés, etc. Elles ont travaillé dur pour apprendre à « rester élégantes et distinguées en toute circonstance » Durant une semaine, elles ont aussi pu se détendre et découvrir Mexico City, Cancún, et la culture locale.

Le célèbre défilé en maillot de bain se fait sous le signe de Wonder Woman. C’est donc un retour du maillot de bain une-pièce, bleu, cette fois. Coiffées d’une couronne étoilée et de chaussées de talons hauts, les filles s’avancent et prennent la pose. Entre deux morceaux pop-rock-danse, le thème de la série télé Wonder Woman retentit et les jeunes femmes s’entrecroisent, suivant une chorégraphie millimétrée.

L’animateur de TF1 demande si, à ce stade du show, certaines candidates se détachent. Francis Huster confirme : quatre ou cinq jeunes femmes se détachent des autres. Puis, Jean-Pierre Foucault se tourne vers Linda Hardy. L’actrice et ex-Miss France le confie : la soirée lui rappelle des souvenirs. Miss France a été « expérience déterminante » dans sa vie et souhaite le meilleur aux jeunes femmes en compétition ce soir. Linda Hardy précise qu’elles ont la chance de vivre cette soirée dans des « conditions magiques. Ce qui n’était pas le cas, il y a 20 ans. »

Le moment - « Un des plus attendus de la soirée » selon Jean-Pierre Foucault - est venu d’annoncer les noms des 12 demi-finalistes. Pour se faire, l’animateur et Sylvie Tellier accueillent « une héroïne », c’est-à-dire Christiane Martel, Miss Univers 1953. Elle exprime son émotion et remercie de l’accueil qui lui a été réservé. Sont tour à tour nommées : Miss Alsace, Miss Côte d’Azur, Miss Languedoc (cris), Miss Réunion, Miss Roussillon, Miss Bretagne (cris et longs applaudissements du public brestois), Miss Guyane, Miss Midi-Pyrénées, Miss Bourgogne, Miss Martinique, Miss Provence et Miss Pays de Loire. Jean-Pierre Foucault demande des applaudissements pour les miss éliminées et déçues.


Jean-Pierre Foucault accueille Laury Thilleman. Avec humour, l’animateur monte sur un cube pour être à la hauteur de la jeune femme, qui rit. Miss France 2011 parle d’« une année extraordinaire. » Elle confie retenir ses larmes. Un reportage fait alors un retour sur le parcours de Laury Thilleman. La jeune femme revient sur son couronnement et se souvient avoir pensé « ta vie est en train de prendre un tournant décisif ». La Miss est une fierté bretonne, son retour à Brest, elle le vit comme une « rockstar ». Puis, sur le plateau brestois, Miss France 2011 n’a finalement pas retenu ses larmes et dit à Jean-Pierre Foucault : « Je n’ai pas envie de la donner cette couronne. »

En longues robes de soirée fendues, les 12 Miss défilent sur le thème de Gilda, le personnage du film éponyme de Charles Vidor, incarné par Rita Hayworth. L’actrice et interprète de la chanson « Put The Blame on Mame », ici, entendue, avait déclaré cette célèbre phrase « Tous les hommes que j’ai connus sont tombés amoureux de Gilda et ils se sont réveillés avec moi. » Ce tableau « femme fatale » présentait également une collection de bijoux vendus pour l’association Étincelle, dont Linda Hardy est la marraine depuis trois ans.

Les Miss se présentent au micro de Jean-Pierre Foucault. Visiblement nerveuse, Miss Bretagne est la première à le faire. Miss Réunion lui succède et salue énergiquement le public et Brest. Plus ou moins à l’aise ou bavardes, les 12 candidates se suivent dans l’exercice et répètent ce qu’elles avaient déjà dit lors des premières présentations vidéos. Miss Alsace profite de son passage pour rappeler aux téléspectateurs de composer le 3637 et de soutenir le Téléthon.

Le dernier tableau, précédant l’annonce des finalistes, est consacré à Pocahontas, l’Indienne d’Amérique tombée amoureuse du Capitaine anglais John Smith. Il s’agit du passage en maillot de bain deux pièces, autorisé lors de la soirée Miss France depuis 2006. Au terme du défilé, Jean-Pierre Foucault profite d’un dernier « instant promo » pour évoquer avec Pascal Obispo, sa prochaine comédie musicale Adam et Ève.

Le président Alain Delon raconte qu’il vient d’être récompensé, aux côtés de Sofia Loren, d’un Prix pour l’ensemble de leur carrière à Acapulco. L’acteur souhaite profiter de l’occasion de cette anecdote pour avoir une pensée publique pour Florence Cassez, la Française emprisonnée au Mexique, pour kidnapping et crime organisé. Alain Delon demande au public de partager son soutien et d’applaudir la jeune femme.


Nouvelle étape dans le concours est franchie avec l’annonce du nom des cinq finalistes. Miss Réunion est la première à être qualifiée. Puis, les noms de Miss Alsace, Miss Côté d’Azur, Miss Pays de Loire et Miss Provence sont prononcés. C’est donc la fin de l’aventure pour Miss Bretagne. La région et Brest sont ensuite au centre d’un sujet. Miss France est évidemment un évènement promotionnel pour la ville organisatrice. À ce moment de la soirée, deux candidates semblent se détacher dans les votes du public.

Ambiance Moulin Rouge, version Baz Luhrmann, pour un nouveau tableau spécial « Héroïne ». Les cinq finalistes défilent toujours sans le moindre faux pas visible. Montée et descente des escaliers, seule ou en groupe, elles se plient à l’exercice avec le sourire. Mais l’enjeu est de taille puisque la prochaine Miss France se verra offrir un appartement parisien durant un an, le droit de représenter la France dans les concours de beauté et les galas internationaux et environ 90 000 euros de cadeaux.

Le dernier tableau de la soirée rend hommage à Sissi impératrice. L’incarnation ultime de la princesse à laquelle les candidates à l’élection de Miss France peuvent s’identifier. Mais c’est aussi un hommage à l’actrice Romy Schneider, ex-compagne du président du jury Alain Delon. Les filles défilent dans un camaïeu de robes roses et mauves devant des membres du jury toujours attentifs.

Derniers mots des Miss avant le verdict du public. Pour Miss Pays de Loire, c’est un accomplissement pour sa région et ceux qui l’ont soutenu jusqu’à ce jour. Miss Alsace, émue, compte sur l’écharpe Miss France pour poursuivre son soutien du milieu associatif. En cette année de l’outre-mer, Miss Réunion propose aux Français de se laisser séduire par son île et souligne qu’elle se prénomme Marianne, une bonne raison de représenter notre pays dans le monde. Miss Côte d’Azur demande au public de voter avec son cœur et pour celle qui les représentera le mieux. Miss Provence veut, elle, être l’ambassadrice de la beauté et l’élégance française.

Laury Thilleman arrive avec la couronne et rejoint Sylvie Tellier, Jean-Pierre Foucault et Alain Delon. L’huissier de justice s’exclame « Tonnerre de Best, ça n’a pas été simple. » Ce qui amuse le présentateur de la soirée. Les résultats sont annoncés : Miss Côte d’Azur est quatrième dauphine. Sylvie Tellier annonce que la troisième dauphine est Miss Provence. La deuxième dauphine est Miss Réunion.

Jean-Pierre Foucault demande aux deux finalistes - Miss Alsace et Miss Pays de Loire - de s’approcher. Alain Delon s’exclame - selon la formule consacrée - « Miss France 2012 est et restera ... Miss Alsace ». Delphine Wespiser perd son sourire de par sa surprise, mais le retrouve très vite. Ces longs cheveux roux sont coiffés de la couronne. Ses premiers mots sont « Appelez le 3637 ! » La jeune femme déclare « C’est un vrai bonheur, merci ». Jean-Pierre Foucault demande « Un tonnerre de Brest d’applaudissements pour Miss France 2012. » Delphine Wespiser s’avance une dernière fois pour saluer le public.

TF1   DIVERTISSEMENT   MISS FRANCE   JEAN-PIERRE FOUCAULT  



LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (vendredi 24 janvier 2020) : Diversion et Arthur créent la surprise face à Caïn, NCIS et La bête du Guévaudan convaincants

Audiences TV Prime (vendredi 24 janvier 2020) : Diversion et Arthur créent la surprise face à Caïn, NCIS et La bête du Guévaudan convaincants

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (vendredi 24 janvier 2020) : Quotidien imbattable, Nagui attire 900 000 Français de plus que Demain nous appartient

Audiences TV Access (vendredi 24 janvier 2020) : Quotidien imbattable, Nagui attire 900 000 Français de plus que Demain nous appartient


INTERVIEW
Margaux, plus grande maestro de N’oubliez pas les paroles : « Kévin m’a dit qu’il était ravi que la numéro un soit une femme »

Margaux, plus grande maestro de N’oubliez pas les paroles : « Kévin m’a dit qu’il était ravi que la numéro un soit une femme »

ON VOUS RECOMMANDE

Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020