vendredi 16 juin 2017 à 12:15 par

Emilie Picch (Mad Mag) : « Cette 300e est le bilan d’une saison riche, autant sur le plan personnel que professionnel »

Forte de son succès dans le Mad Mag, Emilie Picch va co-animer la Summer Class cet été sur NRJ12. Elle vient d’interviewer l’acteur Kunal Nayyar pour la 300e de l’émission, qui sera diffusée ce vendredi 16 juin à 17h20.

Emilie Picch (Mad Mag) : « Cette 300e est le bilan d’une saison riche, autant sur le plan personnel que professionnel »
© 

Benoît Mandin : Le Mad Mag fête sa 300è ce vendredi. Vous avez interviewé l’acteur Kunal Nayyar, qui campe Raj dans la série à succès de NRJ12, The Big Bang Theory. Quel a été votre ressenti ?

Emilie Picch : J’étais stressée et contente de pouvoir faire cette interview, car j’aime beaucoup cette série. J’étais à Los Angeles l’été dernier et du coup j’étais plus excitée d’interviewer Kunal Nayyar car ce n’était pas la première fois que NRJ12 me permettait d’interviewer une star internationale. J’étais déjà parti à Londres pour Ben Affleck. J’ai aussi fait Lady Gaga et Zara Larsson.

En démarrant votre collaboration avec le Mad Mag, pensiez-vous rencontrer des stars aussi internationales ?

Je savais que le groupe NRJ recevait énormément de stars, mais c’est vrai que je ne pensais pas qu’on me confierait ces interviews. J’étais très flattée et hyper contente.

Quel bilan tirez-vous de cette saison ?

Un bilan très positif puisque j’ai été un peu parachutée là par hasard. Je n’étais pas destinée à arriver dans cette émission et j’en suis très heureuse. J’ai rencontré des gens super, professionnellement j’ai fait des interviews incroyables… Cette 300e est le bilan d’une saison riche en émotion, autant sur le plan personnel que professionnel.

Comment expliquez-vous le succès du Mad Mag ?

Je pense que les gens aiment voir qu’on leur ressemble et c’est un peu notre force. On ne surjoue pas et on est vraiment comme ça, c’est exactement la même chose quand les caméras sont éteintes. On ne se prend pas la tête, on est là pour rigoler et apporter de la fraîcheur. Alors que beaucoup d’émissions sont écrites à la télé, ce côté spontané plaît au public.

« Au Mad Mag, on ne se prend pas la tête, on est là pour rigoler et apporter de la fraîcheur »

Pensez-vous que l’audience dépend de l’émission de télé-réalité diffusée juste après ?

Les Anges sont indissociablement le moteur, mais je pense que cela était plus valable il y a quelques années. On a réussi à créer une dynamique de groupe, une vraie bande et je me plais à penser que le public vient pour regarder nos bêtises. J’espère que les téléspectateurs nous apprécient en tant qu’individu et pas forcément parce qu’on est avant Les Anges.

La télé-réalité aurait-elle pu vous intéresser ?

Il y a quelques années, je n’aurais jamais pensé atterrir dans Le Mad Mag. En fait, c’est plus une question de moment, d’opportunité et de rencontre, il y a plein de facteurs qui font que l’on peut présenter une émission ou pas. La télé-réalité n’est pas ma passion de petite fille, mais je prends ça avec beaucoup de légèreté. Ce n’est pas des programmes à regarder au premier degré et c’est ce qu’on fait dans le Mad Mag.

En début de saison, Martial Betirac a été remplacé par Ayem Nour. Comment l’avez-vous vécu ?

Je ne l’ai pas bien vécu, ça été compliqué humainement. Le Mad Mag crée de vraies relations et quand on passe 24 heures sur 24 avec des personnes, il y a des amitiés qui se font. Martial est quelqu’un que j’apprécie énormément au même titre qu’Ayem. Quand il est parti, ça été triste et dur, mais on réfléchit pour l’émission. On se rend compte que ça a des conséquences positives et retrouver Ayem, ça été aussi très cool.

Vous formez un duo avec Benoît Dubois dans la Mad Box. Le public pourrait-il vous retrouver à la tête d’une émission ou d’un programme court ?

J’en rêverais, car j’ai eu vraiment un réel coup de coeur amical et professionnel pour Benoît. Je trouve que c’est un garçon bourré de talent et très drôle. Il est sous-estimé par la télévision française même si c’est un garçon qui gagne vraiment à être connu. Dans la Mad Box, tout est improvisé et on se lâche en regardant les Anges. Je lance un appel général pour un programme court, une fiction ou une émission (rires).

« Benoît est sous-estimé par la télévision française, c’est un garçon qui gagne vraiment à être connu »

Cet été, NRJ12 diffusera la Summer Class, où des candidats de télé-réalité vont retourner sur les bancs de l’école. Quel sera votre rôle ?

Je serais en co-animation avec Aymeric Bonnery et on est deux professeurs qui auront pour but de tenir ces deux classes de télé-réalité très agitées. Benoît sera notre surveillant général donc il est là un petit peu pour la discipline. On forme un vrai trio et j’essaye d’être toujours moi-même donc je vais amener beaucoup d’humeur. On en a déjà tourné la moitié et je suis assez fière du résultat.

Serez-vous sur NRJ12 à la rentrée ?

Le public pourra me retrouver sur NRJ12 tout l’été et j’espère aussi à la rentrée. Nous sommes en pleine discussion et à priori c’est bien engagé vu que je viens de faire des photos pour la rentrée. On est en pleine période de mercato donc on n’est pas l’abri de surprise.

Vous avez également présenté les bêtisiers de NRJ12. Aimeriez-vous poursuivre cette collaboration ?

J’ai été très contente de faire cette émission où je me suis investi à 200%. Je voulais que cela me ressemble et pas juste lire des lancements. Aujourd’hui, je ne les présenterais plus puisque NRJ12 a recruté un nouveau visage qui va les animer. J’espère avoir autre chose pour moi très bientôt.

Après Stéphane Jofrre-Roméas, beaucoup de sources annoncent le retour de Matthieu Delormeau sur NRJ12. Qu’en pensez-vous ?

J’ai effectivement entendu ça. C’est quelqu’un qui a fait les beaux jours de la chaîne donc je comprendrais que Stéphane Joffre-Roméas serait de cet avis pour la rentrée. Il travaille énormément à l’affectif et avec le coeur, je sais qu’il a extrêmement de liens avec Matthieu. Je trouve que c’est un animateur à part entière et peut-être que ça lui irait bien de reprendre un rôle de leader.

Avez-vous d’autres projets ?

J’ai proposé beaucoup de choses et on m’en a proposé. Il y a peut-être de nouvelles choses qui vont arriver, j’espère pouvoir évoluer. Stéphane a envie de me faire confiance et il l’a prouvé en me mettant en duo avec Aymeric tout l’été à l’antenne.


- Le Mad Mag, du lundi au vendredi à 17h25 sur NRJ12
- La Summer Class du Mad Mag, du lundi au vendredi à 17h20 dès le 3 juillet sur NRJ12



NRJ12   DIVERTISSEMENT   LE MAD MAG  




comments powered by Disqus
 On vous recommande
Mad Mag : Ludivine met en garde Julien Castaldi, NRJ12 devancée par Hercule Poirot sur TMC
Mad Mag : Ayem Nour tout aussi puissante qu'Aymeric Bonnery avec « L'île de la tentation du Mad Mag »
Mad Mag : Julien Castaldi se justifie sur sa supposée tromperie, Aymeric leader des audiences TNT
 Dans l'actu

Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales - Affichez les news TV sur votre site

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2017