Fidji / Ricardo (Moundir et les apprentis aventuriers 2) : « On est passé de la détestation à se respecter mutuellement, c’est déjà un mieux. »

Du lundi au vendredi à 19h50, W9 diffuse la saison 2 inédite de Moundir et les apprentis aventurier. En acceptant de participer à cette émission, Ricardo et Fidji étaient loin d’imaginer qu’ils allaient devoir faire équipe ensemble. Séparés, ces deux ex ne se sont jamais revus et se détestent radicalement. Pourtant, les deux candidats ont du composer ensemble. Ils se sont livrés à Toutelatele sur cette expérience.

Publié le mardi 30 mai 2017 à 17:49
par
Fidji / Ricardo (Moundir et les apprentis aventuriers 2) : « On est passé de la détestation à se respecter mutuellement, c’est déjà un mieux. »
©Nicolas BETS/W9 

Alexandre Desgué : Pourquoi avoir décidé de participer à cette saison 2 de Moundir les apprentis aventuriers ?

Fidji : Je me suis dit que cette aventure pourrait être drôle, surtout que je me voyais partir au bout de trois jours. J’ai dû user de patience surtout, c’était un véritable enfer, chaque jour se ressemblait. On s’ennuyait tellement... Je crois que j’ai dû ressasser toute ma vie, tellement c’était long.

Ricardo : J’avais envie de me surpasser et me dépasser. Après une année difficile, je ne savais pas si j’étais capable de participer à nouveau à une émission de télévision. C’était un challenge personnel, car c’est un jeu très difficile. Le plus difficile, c’était les conditions de vie sur l’île, le manque de confort. Je pensais qu’on nous donnerait à manger en douce, et pas du tout ! Pour la douche, on n’avait qu’un litre d’eau pour nous tous. Mais on s’est adapté et on a fait au mieux !

Que se passe-t-il dans votre tête quand vous vous apercevez que vous allez devoir faire équipe ensemble ?

Fidji : J’ai le cœur qui bat à fond. Après notre douloureuse rupture, on ne s’est plus adressé la parole. Alors, le retrouver comme ça dans la jungle... J’ai réalisé que j’allais être dans la cabane avec lui et devoir vivre avec lui. Je me suis demandé si je ne devais pas partir, c’était la panique totale !

Ricardo : Ma première réaction a été de me dire que j’étais dans le pétrin. Puis après je me suis demandé « est-ce que je pars à cause de nos différents ? Ou alors est-ce que je montre que j’ai grandi et changé ? ». Il fallait prendre la décision tout de suite, et comme l’aventure a débuté très vite, on a joué le jeu. On ne voulait pas se faire éliminer.

« J’ai dû user de patience, c’était un véritable enfer, chaque jour se ressemblait ! »

Aviez-vous imaginé à un moment que la production pourrait faire ce choix ?

Fidji : Je le redoutais un peu lorsque j’ai vu des Tweets de la copine de Ricardo qui annonçait qu’il ferait l’aventure. Mais après, j’ai pensé qu’il ne viendrait pas…

L’émission n’a-t-elle pas réussi à apaiser les tensions ?

Fidji : On est passé de la détestation à se respecter mutuellement, c’est déjà un mieux. A côté de ça, s’il n’avait pas été là, je n’aurais pas pu aller très loin dans cette aventure, et vice et versa.

Qu’est-ce qui est le plus dur dans cette aventure ?

Fidji : Le manque des proches, car même dans un paysage magnifique, je me suis sentie seule. Avec Ricardo, on se parlait peu vu que ce n’était pas le grand amour, donc je me sentais isolée.

Ricardo : Évidemment, le plus difficile a été le manque de ma copine et de ma petite fille, qui n’avait que quelques jours quand je suis parti en Thaïlande. J’avais en tête constamment la situation. C’était insupportable, et je me demandais sans cesse si je ne devais pas quitter l’aventure.

« Je pense que même la production a été bouche bée. Cette saison 2 est une succession de retournements de situations »

Sachant qu’il faut être stratégique dans l’émission, comment était l’ambiance sur l’île ?

Fidji : Comme d’habitude dans ce genre d’émission, il y avait des clans. Après Ricardo est le pire des stratèges, il a su gérer !

Ricardo : La question qu’on me pose souvent c’est : « Est-ce que les disputes dans les télé-réalités sont vraies ? ». Je leur réponds souvent : « Dans une famille, les gens se disputent ! Ça ne veut pas dire que tu ne les aimes pas, et ça fait partie de la vie de tous les jours ». C’est la même chose pour nous !

Quelles ont été vos impressions sur Moundir ?

Fidji : Je l’avais croisé dans le cross over que nous avions tourné. Mais cette fois, il était animateur et coach. J’ai énormément d’affection pour lui, il a été super et toujours présent pour nous remonter le moral. Il nous encourageait à nous dépasser.

Ricardo : C’est une très belle personne. Cette émission lui tenait à cœur.

Au final, comment décrire cette saison 2 ?

Fidji : Elle est pleine de rebondissements, je pense que même la production a été bouche bée. C’est une succession de retournements de situations !

Ricardo : Les téléspectateurs vont se régaler. Je pense que c’est l’une des meilleures que j’ai tournée. J’ai moi-même hâte de voir les images à la télévision !

REAL TV   W9   MOUNDIR ET LES APPRENTIS AVENTURIERS  



LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (samedi 25 janvier 2020) : Les Grosses Têtes impuissantes face à The Voice, Maddy Etcheban à 3 millions, Columbo puissant

Audiences TV Prime (samedi 25 janvier 2020) : Les Grosses Têtes impuissantes face à The Voice, Maddy Etcheban à 3 millions, Columbo puissant

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (samedi 25 janvier 2020) : Margaux et N’oubliez pas les paroles décomposent 50 mn Inside, battu par le 19/20 national de France 3

Audiences TV Access (samedi 25 janvier 2020) : Margaux et N’oubliez pas les paroles décomposent 50 mn Inside, battu par le 19/20 national de France 3


INTERVIEW
Margaux, plus grande maestro de N’oubliez pas les paroles : « Kévin m’a dit qu’il était ravi que la numéro un soit une femme »

Margaux, plus grande maestro de N’oubliez pas les paroles : « Kévin m’a dit qu’il était ravi que la numéro un soit une femme »

ON VOUS RECOMMANDE

Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020