jeudi 14 novembre 2019 à 19:20 par

Guillaume Genton (Christian Quesada, nouvelles révélations sur C8) : « Cette affaire passionne les Français »

Six mois après le triomphe du documentaire « Christian Quesada : du rêve au cauchemar », C8 propose une nouvelle soirée consacrée aux déboires du plus grand champion des 12 coups de midi. De nouveaux éléments, de nouveaux témoignages et un nouvel état des lieux de la situation actuelle du « Professeur » sont mis en lumière dans les « nouvelles révélations » à suivre dès 21h15 sur C8. Le réalisateur, Guillaume Genton, a commenté dans les détails cette affaire qui a éclaté en mars dernier.

Guillaume Genton (Christian Quesada, nouvelles révélations sur C8) : « Cette affaire passionne les Français »
©Capture C8 

Joshua Daguenet : Le premier documentaire a permis à C8 de réunir 1.6 million de Français. Comment expliquer une telle passion pour cette affaire Quesada ?

Guillaume Genton : Christian Quesada est un vrai héros populaire qui est entré dans le salon des Français pendant plusieurs mois. Il est devenu un personnage attachant dans le jeu des 12 coups de midi qui marche très bien. Il est parti de rien et est devenu quasiment millionnaire. Christian Quesada a impressionné les téléspectateurs qui se sont attachés à lui. D‘ailleurs, avant l’affaire, TMC souhaitait réaliser un reportage à son sujet.

Quelles sont les dernières nouvelles de Christian Quesada et de son quotidien carcéral ?

Le Procureur nous donne des nouvelles sur le plan judiciaire. Il est toujours en détention provisoire et de nouvelles plaintes ont été déposées. Sur le plan personnel, il va mieux qu’avant. Il communique avec sa famille et ses propriétaires et ne souhaite plus habiter à Hauteville. Nous avons recueilli de nouveaux témoignages non seulement sur l’aspect sexuel mais aussi celui de l’argent. On réalise que c’est quelqu’un de très revanchard.

Le documentaire incrimine un peu plus le maître de midi. Avez-vous subi des pressions de son avocat ou de son entourage ?

Nous n’avons pas subi des pressions mais des personnes ne souhaitent pas s’exprimer car ce sujet n’est pas très joyeux… Je sais que l’avocat de Christian Quesada n’est pas très content de ce qui est dit mais nous avons vérifié tous nos témoignages. Si l’un d’eux est faux, j’aimerais savoir comment. Nous avons eu accès aux téléphones des présumées victimes. Ces révélations dérangent car elles ne sont pas valorisantes pour lui, mais l’idée n’était pas de faire un documentaire complètement à charge, mais aussi de raconter ce qu’il a d’exceptionnel car il n’est pas comme tout le monde : il a des capacités intellectuelles très impressionnantes.

« Nous avons vu et entendu des faits plus graves »

À ce propos, une fois encore, aucun de ses proches n’est présent dans ce documentaire. Avez-vous consenti à des approches ?

Nous avons contacté sa belle-mère et sa cousine. Elles n’ont pas souhaité s’exprimer car l’affaire est trop sensible. Sa famille est très affectée, c’est un drame terrible pour elle. La notoriété de Christian Quesada empire ce ressenti car le tout est médiatisé mais c’est normal car il a fasciné les téléspectateurs.

Envisagez-vous de rencontrer le prévenu à court ou moyen terme ?

Evidemment, ce serait souhaitable d’avoir sa version des faits sur ses affaires et sur sa vie en général car il a déjà eu des démêlés avec la justice par le passé. A-t-il vraiment été SDF ? A-t-il connu la misère ? A-t-il gagné autant d’argent qu’on le dit dans Des chiffres et des lettres ?… La seule façon de dialoguer avec lui est d’envoyer des courriers, mais pour l’heure, c’est une demande sans retour.

Pourquoi avoir choisi de rediffuser plusieurs témoignages issus du premier documentaire : « Christian Quesada : du rêve au cauchemar » ?

Pour recontextualiser l’histoire avec les témoignages les plus forts du premier documentaire. Comme certains propos viennent compléter, réagir ou démentir ce qui a été dit précédemment, nous avons été obligés de procéder ainsi. Parfois, un témoignage va permettre de montrer qu’il avait un rapport particulier à l’argent, un autre avec les femmes… Nous avons exploré d’autres aspects de sa personnalité.

Votre documentaire met en lumière d’autres échanges très crus émanant de Quesada envers des jeunes filles. Avez-vous volontairement passé sous silence certains messages encore plus explicites ?

Non. Nous avons passé sous silence des témoignages pour lesquels nous n’avions aucune certitude. Beaucoup de gens veulent profiter de l’affaire pour faire parler d’eux ou inventer des choses. Nous avons vu et entendu d’autres faits plus graves, mais journalistiquement, nous avons refusé de sortir l’information tant que nous n’étions pas sûrs. On voit bien qu’il échange avec le même type de filles, avec des mêmes échanges, une même approche avec son mode opératoire du zizi tordu qu’il a raconté à toutes les filles. Il a sexualisé la conversation en permanence et l’a détournée en deux, trois messages pour envoyer une photo de son anatomie.

« Une personne qui passe à la télé n’est pas forcément quelqu’un de bien et digne de confiance »

On constate une forte hostilité autour de ce personnage quand vous regagnez son lotissement ou contactez l’un de ses amis d’enfance très menaçant à votre égard. La honte se serait-elle propagée sur quiconque ayant côtoyé cet homme ?

Du côté des présumées victimes, oui. Elles ont été rassurées de constater qu’elles n’étaient pas seules. Elles ont eu une relation intime – pas sexuelle – mais une relation d’échange avec une espèce de bulle qui s’est créée. Donc, certaines ont eu honte et s’en sont voulu de ne pas avoir décelé son comportement. Christian Quesada savait comment se comporter et avec qui. Il était très différent à l’antenne et en dehors. Dans son personnage de star de la télé, il savait faire le show, mais il était quelqu’un d’autre en rentrant chez lui. Sur les réseaux sociaux, à un moment, il a prétexté qu’un faux compte s’était crée et qui demandait des choses bizarres à des gens. C’était plus fort que lui mais il savait que le moindre message pouvait déclencher un scandale. Dans le même temps, il ne se gênait pas pour envoyer des messages complètement déplacés depuis son compte personnel. Avec sa notoriété et son argent, il a acquis ce sentiment d’être au-dessus des lois et de pouvoir faire ce qu’il voulait. Son approche était de consommer des femmes comme des objets. Les jeunes femmes étaient fascinées par lui et lui accordaient de l’intérêt alors qu’il reste un simple candidat de jeu télévisé. Quesada rêvait d’être une star.

L’un des enjeux du procès sera de déterminer si Christian Quesada est un individu dangereux en dehors de la sphère internet. Après avoir étudié le personnage et recoupé de nombreux témoignages, que répondriez-vous à cette question ?

Ce n’est pas à moi de trancher mais on peut simplement dire une chose : il peut y a voir des séquelles rien qu’avec la manipulation et le harcèlement même s’il n y a pas eu de rencontre ni d’attouchement. S’il devait y avoir une morale à ce documentaire est que les jeunes femmes et les jeunes hommes doivent faire attention à qui ils parlent sur les réseaux sociaux. Une personne qui passe à la télé n’est pas forcément quelqu’un de bien et digne de confiance. Surtout, il ne faut pas se comporter différemment parce que c’est une personnalité.

Si le témoignage de Mélissa qui l’accuse d’agression sexuelle s’avère authentique, il risque bien plus que les chefs d’accusation qui lui sont pour l’heure incombés…

Toutes les présumées victimes qui sont connues sont majeures ou l’étaient quasiment. Le problème est que les photos retrouvées sur son ordinateur concernent des enfants de moins de dix ans qui ont subi des viols. La vraie question est de savoir s’il y a eu des attouchements d’enfants ou une volonté de passer à l’acte ? Non, selon Quesada et non car il n y a pas eu de plainte déposée dans ce sens-là. Après, il faut déterminer s’il peut passer à l’acte ou si cela relève du fantasme. Pour la justice, ce n’est pas la même chose. En plus de la condamnation, il pourrait aussi être soumis à des soins. Selon nos informations, il risque sept ans de prison et 100 000 euros d’amende avec les chefs d’accusation actuels.

Allez-vous continuer de couvrir l’affaire Quesada quand viendra le procès ?

Bien sûr, à la condition que nous ayons de nouvelles révélations ou de nouvelles choses à dire. Cette affaire passionne les Français et c’est plus profond qu’un simple fait-divers et une histoire de comportement sexuel. Cette affaire dit quelque chose sur notre société et les médias.



  A LIRE AUSSI  
¤ Christian Quesada (C8) : quelles sont les « nouvelles révélations » sur le maître de midi ?

¤ Les 12 coups de midi : Paul signe un 54e coup de maître et revient à 10 longueurs du record de Christian Quesada


C8   DOCUMENTAIRE  








LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME


Audiences TV Prime (mercredi 4 décembre 2019) : Prise au piège, New Amsterdam, Nina... quelle série s’est imposée ?

AUDIENCES TV ACCESS


Audiences TV Access (mercredi 4 décembre 2019) : Demain nous appartient et N’oubliez pas les paroles haussent le ton, Objectif top chef en pleine bourre


INTERVIEW


Eric Revel (Face à l’info / Balance ton post) : « La joute intellectuelle avec Eric Zemmour m’intéressait »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019