Le Cas Pucine (gagnante, Incroyable talent 2019, M6) : « Mon rêve serait d’avoir ma chronique dans Quotidien »

Ce mardi 10 décembre, Le Cas Pucine a remporté la quatorzième saison de La France a un incroyable talent sur M6. La jeune ventriloque revient sur sa victoire au talent show de David Ginola et évoque ses projets.

Publié le mercredi 11 décembre 2019 à 15:13
par
Le Cas Pucine (gagnante, Incroyable talent 2019, M6) : « Mon rêve serait d’avoir ma chronique dans Quotidien »
©Capture M6  

Benoît Mandin : Pourquoi avoir participé à La France a un incroyable talent ?

Le Cas Pucine : La production m’appelle depuis plusieurs années. Je me sentais trop jeune, j’avais 17 ans lors du premier contact. Je n’étais pas sûre de moi et de vouloir ça. A la base, je viens d’internet. Les abonnés m’envoyaient des messages en m’incitant à participer à La France a un incroyable talent. Ce sont vraiment eux qui m’ont convaincu de faire cette émission. Ils n’ont pas eu tort (rires).

Comment avez-vous abordé la finale ?

L’objectif était d’être dans le plaisir. Je ne voulais aucun stress. Je souhaitais juste être heureuse et produire un numéro qui me ressemble. Ma deuxième victoire a été d’avoir vraiment apprécié cette finale. Ce n’est pas aussi facile d’y arriver avec autant de pression.

A l’image du jeune bègue Valentin Reinehr, vous étiez favorite pour la victoire finale. Comment avez-vous géré cette pression supplémentaire ?

J’ai décidé d’oublier complètement que j’étais dans La France a un incroyable talent. Je me suis imaginé dans Le plus cabaret du monde de Patrick Sébastien (émission arrêtée en juin par France 2, ndlr). Cela m’a enlevé l’aspect compétition. En coulisses, on était plus dans une ambiance de colonie de vacances. Les artistes étaient tous très différents et talentueux. J’étais plus dans l’optique : « On va monter un spectacle tous ensemble qui va être vu par des millions de téléspectateurs ». Vu que je suis humoriste, je ne peux pas me prendre au sérieux. Ce métier, il faut le faire avec le sourire.

Pourquoi avoir choisi un numéro où vous avez interprété le titre « Et il m’aime encore » au piano avec votre marionnette Eliott ?

En dehors de la chanson, le vrai challenge a été la flûte traversière et le rouge à lèvres. Je me suis dit : « Il faut que j’aille encore plus loin que le beatbox et de manger en même temps qu’Eliott parle ». Mes passions sont la flûte traversière, le théâtre et le chant. J’ai eu l’idée de tout mêler. J’avais envie de m’inscrire dans la tendresse et l’émotion.

« Je souhaite avant tout garder la main sur mes envies artistiques »

Comment avez-vous réagi à l’annonce de votre victoire ?

Je ne sais pas si j’ai eu une réaction. Dès le moment où on n’était plus que deux avec Valentin Reinehr, j’ai été émue. On s’entendait très bien et on est resté soudé. On se disait qu’on s’en foutait du résultat. Le moment où on t’apprend ta victoire est indescriptible. On reçoit beaucoup d’amour d’un coup de la part de millions de personnes.

Selon vous, qu’est-ce qui a fait la différence avec les autres finalistes ?

Aucun finaliste n’était comparable avec un autre. J’étais avec mes amis en coulisses. Chaque candidat avait la tête d’un gagnant. A aucun moment, on ne s’est dit que c’était mort pour telle ou telle personne. Vu que jamais une ventriloque a gagné en France, peut-être que le public a eu envie de voter pour une discipline qu’on voit peu.

A travers le titre d’Incroyable talent 2019, vous avez remporté la somme de 100.000 euros…

Cela servira pour mon projet artistique. Mes parents sont intermittents du spectacle et c’est un milieu où l’argent ne coule pas à flots… Je suis bien consciente de ce que cette somme représente pour monter un spectacle, s’entourer, faire des vidéos de bonne qualité… Je souhaite avant tout garder la main sur mes envies artistiques.

A travers La France a un incroyable talent, avez-vous eu des propositions ?

Mon téléphone beugue tellement il sature (rires). Ma boîte mail, mes messages et mes réseaux sociaux explosent. Il y a tellement de choses que je n’arrive pas à en ouvrir un. En tout cas, ça sent très bon ! Ma priorité est d’écrire le spectacle. Une chronique à la télé me ferait rêver. Il y a beaucoup d’émissions qui me plaisent, mais mon rêve serait d’avoir ma chronique dans Quotidien. Je vois bien comment je pourrais m’intégrer dans le programme de Yann Barthès. J’aime aussi beaucoup Laurent Ruquier.

Quid de Cyril Hanouna et Touche pas à mon poste ?

Je ne souhaite pas répondre à cette question…

M6   LA FRANCE A UN INCROYABLE TALENT   DIVERTISSEMENT  



LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (mardi 21 janvier 2020) : Magnum en chute libre, Qui veut être mon associé respire sur M6

Audiences TV prime (mardi 21 janvier 2020) : Magnum en chute libre, Qui veut être mon associé respire sur M6

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (mardi 21 janvier 2020) : Demain nous appartient abdique, Quotidien pulvérise son record historique

Audiences TV access (mardi 21 janvier 2020) : Demain nous appartient abdique, Quotidien pulvérise son record historique


INTERVIEW
Margaux, plus grande maestro de N’oubliez pas les paroles : « Kévin m’a dit qu’il était ravi que la numéro un soit une femme »

Margaux, plus grande maestro de N’oubliez pas les paroles : « Kévin m’a dit qu’il était ravi que la numéro un soit une femme »

ON VOUS RECOMMANDE

Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020