lundi 21 octobre 2013 à 19:42 par

Melle Lareigne (Retour au Pensionnat) : « Les enfants ont pris conscience qu’ils avaient des comportements déplacés »

Professeure d’Espagnole à Angoulême, Mademoiselle Lareigne a marqué cette saison du Retour au Pensionnat sur M6. La surveillante, qui n’hésite pas hausser le ton, privilégie cependant l’échange. Pour Toutelatele, Mademoiselle Lareigne fait tomber le masque...

Melle Lareigne (Retour au Pensionnat) : « Les enfants ont pris conscience qu’ils avaient des comportements déplacés »
©Jean Michel Clajot / M6 

Jérôme Roulet : Comment vous êtes-vous retrouvée dans l’aventure du pensionnat de M6 ?

Mademoiselle Lareigne : J’ai vu par le plus grand des hasards une annonce de M6 en salle de professeurs de mon établissement. J’ai répondu le soir même ! L’expérience TV m’attirait ainsi que l’immersion dans les années 50.

Qui est véritablement Mademoiselle Lareigne dans la vie de tous les jours ?

Quelqu’un de très coquette (rires). Je suis une professeure d’Espagnole, directe, humaine et très attachée aux valeurs. J’aime la franchise et l’échange. C’est pour ça aussi que j’ai participé à l’émission, car on est dans un processus d’échange. Même si au départ on me voit plus vociférer, on apprend ou on réapprend aux enfants à échanger.

La mademoiselle Lareigne du Pensionnat de 1950 est-elle si différente de celle de 2013 ?

Bien sûr, je ne me reconnais pas avec le costume et la coiffure des années 50. Il fallait bien recréer une ambiance. Mais ce qui peut paraitre une caricature ne l’est pas. Je ne me suis pas trouvée très différente : Je suis une besogneuse, j’aime que les choses soient bien cadrées et, finalement, je me reconnais quand je me vois.

Y’a t-il eu un travail de préparation et de répétitions avec la production pour ce programme ?

Il y a un rôle et une prestation. Je ne pense pas blesser quelqu’un en disant que j’ai bâti ce rôle seule avec l’aide de mes proches, sans celui des professionnels. Par le passé, j’ai fait une année de théâtre au conservatoire de Limoges. J’ai également lu de nombreux ouvrages qui retraçaient la vie des années 50. Quand on est enseignant, on est aussi acteur. II faut faire passer le savoir et, pour y arriver, il faut croire en ce qu’on fait même si on n’est pas à l’abri d’un échec.

« J’ai bâti ce rôle seule avec l’aide de mes proches »

Vous a-t-on cependant demandé de vous glisser dans le rôle de la « méchante de service » ?

Non pas du tout ! On ne m’a rien imposé, la production nous a laissés faire comme on l’entendait. Après les élèves n’étaient pas toujours faciles. Il fallait donc agir et démontrer une certaine autorité qui se manifestait aussi par des cris... Mais petit à petit, on sent que Mademoiselle Lareigne est plus humaine et plus détendue.

Partie 2 > La vie au Pensionnat avec les élèves

Page 1 sur 3 SUIVANT 


  A LIRE AUSSI  

M6   REAL TV  




- Retour au Pensionnat, tous les lundis à 20h50 sur M6





comments powered by Disqus

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (dimanche 23 juin 2019) : Raz-de-marée pour le football sur TF1, Agatha Raisin et Capital tentent de sauver la mise, Cézanne et moi déserté

Audiences TV Prime (dimanche 23 juin 2019) : Raz-de-marée pour le football sur TF1, Agatha Raisin et Capital tentent de sauver la mise, Cézanne et moi déserté


AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (dimanche 23 juin 2019) : Les enfants de la télé et Sept à huit progressent, Enquête sous haute tension en repli sur C8

Audiences TV Access (dimanche 23 juin 2019) : Les enfants de la télé et Sept à huit progressent, Enquête sous haute tension en repli sur C8


INTERVIEW
Aïssam Medhem (Un si grand soleil) : « Akim et Lucille ne sortiront pas indemnes... »

Aïssam Medhem (Un si grand soleil) : « Akim et Lucille ne sortiront pas indemnes... »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019