Miss Univers > Rachel Legrain Trapani, Miss France 2007

Depuis le Mexique où elle se prépare pour la 56e cérémonie de Miss Univers, Rachel Legrain Trapani répond aux questions de Toutelatele.com. Six mois après son élection de Miss France, la jeune fille fait le point à mi-parcours. Entre ses engagements, son état d’esprit et ses projets, cette picarde de 18 ans se confie en toute simplicité.

Publié le vendredi 25 mai 2007 à 12:32
par
Miss Univers > Rachel Legrain Trapani, Miss France 2007
©Warrin / Sipa / DR 

Jérôme Roulet : En l’espace de trois mois, vous êtes passée du statut de Miss Aisne à Miss Picardie puis Miss France. Avec le recul, quel regard portez-vous sur cette fulgurante ascension ?

Rachel Legrain Trapani : Je suis allée de surprises en surprises et c’est un bonheur intense que je vis. C’est ma plus belle année ! Je ne m’attendais pas lors de l’élection de Miss France à figurer parmi les 12 finalistes. Jusqu’à l’annonce de mon nom, je n’arrivais pas à réaliser. Je savais que je n’étais pas dans les favorites et pourtant... Depuis, je me dis que tout est possible !

Jérôme Roulet : Vous êtes actuellement à mi-parcours de votre « règne ». Que vous a apporté à ce jour l’aventure Miss France ?

Rachel Legrain Trapani : Je suis d’abord honorée de mon rôle. Véhiculer l’image de la France et de ses valeurs me passionne. J’apprécie de partir avec Geneviève de Fontenay à la rencontre du public et de tous les français, lors de nos déplacements. Les gens sont authentiques, on voit le bonheur qu’on leur transmet. J’aime beaucoup également participer aux émissions de télé ou de radios. J’y rencontre des personnes très intéressantes et de divers horizons. Les expériences en tant que miss sont multiples. Je voyage aussi beaucoup à l’étranger. J’ai pu partir aux Seychelles avec un grand photographe faire une série de photos tout en mettant ma notoriété au service d’une association, Aide & Action.

Jérôme Roulet : Depuis l’élection de Miss France, la 1ere dauphine, Sophie Vouzelaud (malentendante utilisant le langage des signes, ndlr), a souvent été médiatisée. N’avez-vous pas l’impression que l’on vous ai un peu volé la vedette ?

Rachel Legrain Trapani : Je ne crois pas. Nous avons chacune notre place. J’ai été élue Miss France et je porte fièrement mon écharpe. Quant à elle, être 1ère dauphine l’aide à faire entendre son combat. Elle est médiatisée pour une cause dont elle est la porte parole et c’est bien légitime. Par sa détermination, elle arrive à obtenir des résultats et je la félicite pour son courage.

Jérôme Roulet : Depuis le 7 mai dernier, vous êtes au Mexique pour Miss Univers. Comment se déroule votre quotidien sur place ?

Rachel Legrain Trapani : Je partage ma chambre avec Miss Belgique. Nous nous sommes vite liées d’amitié. Je m’entends aussi très bien avec Miss Ile Maurice, Miss Suisse, Miss Allemagne et Miss Italie. Il y a une vraie solidarité entre les européennes. Sur place, l’ambiance n’est pas à la camaraderie mais plutôt à la compétition. Tout est très réglementé. Nous avons un « superviseur » pour quatre miss. Les horaires sont stricts : nous devons nous lever très tôt même si aucune activité n’est prévue. Aussi, il y a énormément de fans des Miss au Mexique. Beaucoup de monde vient nous voir à tel point que notre bus est escorté par la police !


Jérôme Roulet : Vous avez déjà rencontré les autres prétendantes au titre de Miss Univers. En voyant certaines de vos concurrentes, avez-vous des craintes quant à vos capacités de remporter le tournoi ?

Rachel Legrain Trapani : Même si je n’ai pas toujours confiance en moi, je suis une battante. Mes années d’athlétisme m’aide à gérer le stress et garder un esprit de compétition.

Jérôme Roulet : On confond souvent le concours de Miss Univers et celui de Miss Monde. Quelles sont les différences ?

Rachel Legrain Trapani : C’est avant tout une question d’organisation. La première est sous une organisation américaine, l’autre anglaise.

Jérôme Roulet : Avez-vous déjà suivi ces cérémonies ?

Rachel Legrain Trapani : Oui tout comme l’élection de Miss France, avec le rêve d’y participer. Je suis une femme de défis, j’aime les relever !

Jérôme Roulet : La dernière Miss France a avoir été élue Miss Univers est Christiane Martel en 1953. Considérez-vous finalement ce concours comme celui de l’Eurovision : un événement où l’on s’entête à participer et où nos victoires restent anecdotiques ?

Rachel Legrain Trapani : Qui ne tente rien, n’a rien...

Jérôme Roulet : Quel que soit le résultat, quelle est la première chose que vous ferez à votre retour ?

Rachel Legrain Trapani : Retrouver mes proches, ma famille et aller manger dans un bon restaurant

Jérôme Roulet : Avez-vous déjà réfléchi à l’après Miss France ?

Rachel Legrain Trapani : Je commence à y réfléchir. Je vais prendre des cours de théâtre. J’ai envie de me diriger vers la comédie.

TF1   CABLE / SATELLITE / ADSL   MISS FRANCE  



LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (vendredi 24 janvier 2020) : Diversion et Arthur créent la surprise face à Caïn, NCIS et La bête du Guévaudan convaincants

Audiences TV Prime (vendredi 24 janvier 2020) : Diversion et Arthur créent la surprise face à Caïn, NCIS et La bête du Guévaudan convaincants

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (samedi 25 janvier 2020) : Margaux et N’oubliez pas les paroles décomposent 50 mn Inside, battu par le 19/20 national de France 3

Audiences TV Access (samedi 25 janvier 2020) : Margaux et N’oubliez pas les paroles décomposent 50 mn Inside, battu par le 19/20 national de France 3


INTERVIEW
Margaux, plus grande maestro de N’oubliez pas les paroles : « Kévin m’a dit qu’il était ravi que la numéro un soit une femme »

Margaux, plus grande maestro de N’oubliez pas les paroles : « Kévin m’a dit qu’il était ravi que la numéro un soit une femme »

ON VOUS RECOMMANDE

Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020