samedi 15 décembre 2018 à 18:51 par

Serge Gisquière (Les Mystères de l’amour) : « Hélène n’a pas tourné la page de son histoire avec Peter »

Ce samedi 15 décembre à 19h50, TMC diffusera l’avant-dernier inédit de l’année des Mystères de l’amour. Serge Gisquière se confie sur l’évolution du rapprochement de Peter et Hélène. Le comédien évoque également le succès de la série et ses projets.

Serge Gisquière (Les Mystères de l’amour) : « Hélène n’a pas tourné la page de son histoire avec Peter »
©Capture TMC  

Benoît Mandin : Pourquoi ce rapprochement entre Peter et Audrey McAllister ?

Serge Gisquière : Je comprends que cela puisse avoir surpris. Peter est du bon côté, mais Audrey ne l’est pas manifestement toujours pas. J’ai trouvé ça plutôt intéressant parce que les personnages ont formé un couple il y a très longtemps. Certes, l’histoire n’a pas été toute rose, mais je trouve ça rigolo que les extrêmes se rejoignent. J’adore tourner avec Audrey Moore (interprète d’Audrey McAllister, ndlr). Il y avait deux manières de juger ce rapprochement. Peter était complètement victime des manigances d’Audrey, mais on a préféré le jouer dans le sens de la complicité. J’essayais de faire en sorte que Peter ne soit pas dupe totalement. Il y a un petit jeu qui s’est installé avec Audrey dans les scènes. Tout était au second degré.

Quel regard porte-t-il sur l’influence d’Ingrid vis-à-vis d’Audrey ?

Je pense que Peter ne se fait plus aucune illusion sur Ingrid. Mais quelque part, il n’a rien pour le prouver. Ça l’indiffère puisque c’est plus les histoires de Nicolas. Peter est uniquement en présence d’Ingrid, car elle est avec Audrey. Elle est loin d’être dans ses préoccupations puisqu’il a une autre femme en tête. De manière détournée, il en fait part et c’est assez jouissif à jouer avec Carole Dechantre (interprète d’Ingrid, ndlr). Je me souviens d’une scène dans la cuisine où elle faisait référence au fait que je suis devenu le toutou d’Audrey. On a beaucoup ri parce que je fais tout pour lui dire qu’elle a raison (rires).

Après avoir été victime de Julot, Peter a souhaité quitter le monde des affaires. Diriez-vous que c’est vraiment le cas ?

C’est inscrit dans ses gênes et ça rend excitant à jouer le fait que du jour au lendemain il est SDF, tout en renonçant à tout ça. Bien qu’il soit devenu un personnage fréquentable et acceptable, il agit toujours dans l’extrême. Avec Peter, il n’y a pas de demi-mesure. Après l’histoire avec Julot, il décide de ne plus prendre de pincettes et de dire clairement ce qu’il pense. Je l’aime beaucoup, car il est toujours entier. Que ça soit dans l’amitié, l’amour et les affaires, il sait se défendre. Quand Jean-Luc Azoulay (producteur des Mystères de l’amour, ndlr) m’a dit que Peter allait devenir SDF, j’ai dû me laisser pousser la barbe. Je faisais régulièrement des photos pour lui montrer où on en était. Il me disait d’arrêter de la tailler alors que ce n’était pas le cas (rires).

« Si Peter doit aimer Hélène sans être en couple avec elle, il l’aimera tout en restant avec Audrey »

Pensez-vous que le rapprochement de Peter et Audrey a été un électrochoc pour Hélène ?

Elle n’a pas renoncé à Peter aussi facilement. Déjà, les circonstances qui l’ont amené à se remettre avec Nicolas ont été bizarres puisqu’elle pensait que Peter était mort. On ne peut pas dire qu’elle est faite le deuil de leur relation. Alors qu’elle est heureuse avec Nicolas, elle a été déstabilisée de voir Peter dans les bras d’une autre. Audrey Moore est très joueuse dans les scènes. Quand on lit une scène et qu’on se suggère mutuellement des choses, elle y va. C’était hyper drôle de voir Hélène jouer ça (quand elle les a surpris au lit, ndlr), car l’ambiguïté de sa réaction était géniale à voir. C’est intéressant que le personnage d’Hélène se rende compte que la vie n’est pas aussi simple que ça. Sur internet, les fans disent d’Hélène qu’elle est naïve, et là ils ont pu découvrir une autre facette. Avec Hélène Rollès, on a une vraie complicité dans la vie.

Alors qu’elle est convaincue que Nicolas la trompe avec Céline, Hélène se rapproche de Peter…

Bien qu’elle aime Nicolas, Hélène n’a pas tourné la page de son histoire avec Peter. Elle a intégralement confiance en lui. La relation d’un couple qui n’est plus ensemble, mais qui s’accorde une confiance totale, est très jolie. Peter multiplie les preuves d’amour, mais ne met pas en place une stratégie pour l’éloigner de Nicolas. À travers lui, Peter veut le bonheur d’Hélène. Il va dans le sens de la vérité en lui conseillant de s’expliquer avec Nicolas. Vu qu’elle est têtue, elle ne veut pas (rires). S’il doit l’aimer sans être en couple avec elle, il l’aimera tout en restant avec Audrey. Il est honnête avec Audrey et leur relation est aussi limpide.

Hélène irait-elle jusqu’à quitter Nicolas pour Peter ?

Ce qui fait la beauté de ce rapprochement avec Hélène est que c’est une histoire impossible. Ça se serait trop simple si ça redevenait comme avant et ce n’est pas pour rien que la série s’appelle Les Mystères de l’amour (rires). Tout est fait pour qu’elle succombe, mais s’ils venaient à s’embrasser et se remettre ensemble, ce serait sur un malentendu du fait qu’elle a cru quelque chose de faux. Elle fait quoi après si elle se rend compte que Nicolas n’a strictement rien fait avec Céline. Dès que le prétexte de retomber dans les bras de Peter n’existe plus, il est peut-être écrit qu’un retour du couple Peter / Hélène ne peut pas se passer.

« Peter est une part importante d’Hélène, mais elle aime Nicolas différemment »

Peut-on penser qu’il est impossible de séparer Hélène et Nicolas, le couple phare des Mystères de l’amour ?

Dans le cas où il déstabiliserait Hélène et Nicolas, Peter n’aurait pas le mauvais rôle. Ce sont des personnages justes donc il n’y a pas la place pour ça. À l’image des autres couples à trois de la série, on est en droit de se poser la question : « Est-ce qu’il ne pourrait pas en être un sans consommer ? ». Peter est le parrain de Niels (fils d’Hélène et Nicolas, ndlr) et est le confident d’Hélène. Ils se disent qu’ils s’aiment toujours. Peter est une part importante d’Hélène, mais elle aime Nicolas différemment.

L’avenir de Peter s’inscrit-il avec Audrey ?

Des surprises vont arriver (rires). Il y a de fortes chances qu’il se rapproche avec d’un autre membre de la bande. Je ne peux pas en parler pour l’instant, mais le public va pouvoir découvrir une surprise très drôle.

Pour l’anniversaire de José, la bande s’est réunie au garage, lieu emblématique d’Hélène et les garçons. Que cela vous évoque-t-il ?

C’est un décor que je n’avais jamais pratiqué, car je suis arrivé à travers Les vacances de l’amour. Il y avait un côté émouvant parce que c’est l’épicentre de la série. Alors que je suis arrivé plus tard, le fait de me retrouver dans le clan du lieu qui a créé cette série était pour moi émouvant. C’est porteur de tas de choses parce que ça évoque plein de souvenirs à ceux qui les ont suivis depuis Hélène et les garçons. J’ai trouvé ça bon et drôle de me retrouver là dedans.

Manuela Lopez, qui a marqué la série dans les années 90, va prochainement signer son grand retour. Qu’en pensez-vous ?

Je l’ai accueilli avec plaisir, car elle n’a jamais été ma partenaire dans la série. En revanche, j’ai joué avec elle dans Sous le soleil. Je m’entends très bien avec elle et je ne l’avais pas revu depuis un certain temps. Cela a été un pur plaisir de la revoir, car elle est vive, drôle et belle. On a dit à Jean-Luc Azoulay que ça nous ferait plaisir de jouer ensemble. À l’image de Cathy Andrieu, je trouve bien les retours de personnages d’Hélène et les garçons. Les comédiens sont contents de se retrouver, car on est une bande de potes et d’amis plus qu’un groupe de travail.

« On représente quelque chose d’intime dans la vie du public par rapport à ce que l’on est dans la série »

Le public espère, quant à lui, le retour d’Eve Peyrieux, l’interprète d’Eve Watson, la sœur de Peter. Pensez-vous que cela pourrait être envisagé ?

Oui et je ne suis pas le seul à le penser. Je sens que ça effleure Jean-Luc Azoulay de temps en temps. Il faut juste que le retour se justifie au niveau scénaristique. De nombreuses choses se sont passées sans Eve donc il faudrait qu’il y ait un rebondissement. C’est un personnage haut en couleur, complètement barrée et je me demande si Laly n’en a pas pris un peu (rires).

Le succès ne se dément pas pour Les Mystères de l’amour. Comment l’analysez-vous ?

On est fait partie de la mémoire du public depuis vingt-cinq ans. Les téléspectateurs ont évolué avec nous. Quoi qu’il arrive dans cette série, c’est parfois rocambolesque et pimenté, mais tout est traité de manière légère et sans gravité. C’est toujours un plaisir de rencontrer les fans, car ils sont bienveillants envers nous. J’ai joué dans d’autres séries, on me voyait en tant que comédien et là, on ne m’appelle pas Serge, mais Peter. On représente quelque chose d’intime dans la vie du public par rapport à ce que l’on est dans la série.

Certains ont-ils déjà mélangé fiction et réalité ?

À un moment dans Les Mystères de l’amour où l’on me croyait mort dans un accident d’avion, j’ai croisé quelqu’un dans la rue qui m’a dit : « Mais vous êtes pas mort ? »(rires). C’était tellement spontané que c’était drôle. C’est aussi le cas à chaque diffusion sur les réseaux sociaux (rires).

Parallèlement aux Mystères de l’amour, avez-vous d’autres projets ?

J’ai des projets en écriture, mais j’ai mis cela en pause, car j’ai monté une société qui n’a pas rien à voir avec le monde du spectacle. J’ai déposé un brevet mondial dans le domaine sportif. C’est plutôt excitant et ça me prend une grande partie du temps que je ne consacre pas à la série.

Jean-Luc Azoulay produit d’autres fictions et séries telles que Camping Paradis. Avez-vous été approché pour y figurer ?

Il m’arrive de faire des appels du pied, car je connais les producteurs qui travaillent avec Jean-Luc Azoulay sur ces séries. Il y a un phénomène à la fois gratifiant et frustrant qu’ils voient en moi que le personnage de Peter. À part Patrick Puydebat et Elsa Esnoult (Nicolas et Fanny dans Les Mystères de l’amour, ndlr) qui sont apparus dans Camping Paradis, il y a très peu de passerelles entre Les Mystères de l’amour et d’autres séries. On a envie d’autres choses, mais ça ne leur vient pas forcément à l’esprit.



  A LIRE AUSSI  
¤ Les Mystères de l’amour (spoiler) : Céline passe aux aveux, Ingrid passe à l’acte

¤ Les Mystères de l’amour : ce qui vous attend dans les derniers inédits sur TMC


SERIES   TMC   LES MYSTERES DE L’AMOUR  




- Les Mystères de l’amour, chaque samedi et dimanche à 19h50 sur TMC





comments powered by Disqus

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (samedi 19 janvier 2019) : Destination Eurovision s'effondre, Meurtres dans le Morvan puissant, NCIS en baisse

Audiences TV prime (samedi 19 janvier 2019) : Destination Eurovision s’effondre, Meurtres dans le Morvan puissant, NCIS en baisse


AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (samedi 19 janvier 2019) : 50' inside repasse devant NOPLP, C l'hebdo et 28 minutes en baisse

Audiences TV access (samedi 19 janvier 2019) : 50’ inside repasse devant NOPLP, C l’hebdo et 28 minutes en baisse


INTERVIEW
Luce Mouchel (Demain nous appartient) : « Pour Marianne, c'est terrible de penser que Chloé et Anna puissent disparaître... »

Luce Mouchel (Demain nous appartient) : « Pour Marianne, c’est terrible de penser que Chloé et Anna puissent disparaître... »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019