mardi 22 octobre 2013 à 19:29 par

Simon Astier : « J’irai au bout d’Hero Corp »

Entre la fin de la saison 2 sur Comédie ! en janvier 2010 et le début de la saison 3 sur France 4, Simon Astier a bataillé trois ans pour donner une suite à Hero Corp. La série s’offre un nouveau format de 7 minutes, dans une case horaire pour le moins compliquée, à 20h30. Pour Toutelatele, son auteur revient sur un retour attendu de pied ferme par des fans qui n’ont jamais cessé de soutenir la série.

Simon Astier : « J’irai au bout d’Hero Corp »
©Calt 

Marion Olité : Vous avez mis trois ans à ressusciter Hero Corp. Comment l’avez-vous vécu ?

Simon Astier : Avec beaucoup tristesse, car c’était vraiment dommage de s’arrêter en si bon chemin. On était tous tristes, mais certains dans l’équipe n’ont jamais cru à l’arrêt de la série. Pour eux, ça devait repartir. Je suis passé par tous les sentiments. Pendant ces deux ans et demi, il n’y a pas eu un mois sans lequel on ne m’a pas parlé d’un diffuseur intéressé. Je me suis rendu compte de l’ampleur de la reprise au Comic Con (à Paris en juillet dernier, ndlr) quand on s’est retrouvé devant 13 000 personnes pour présenter le teaser de la saison 3.

Quel a été le déclencheur pour que cette saison 3 voit enfin le jour ?

L’engouement des fans a été entendu et considéré. Et puis, après les bonnes audiences des rediffusions marathons de nuit, où on a explosé les scores, France 4 a décidé de reprendre la série en premier diffuseur. C’est la première fois en France qu’une série est représentée par ses fans, et que je vois un diffuseur à leur écoute. On existe autrement par rapport aux autres. Face à des énormes franchises, on est tout petit, mais on fonctionne dans l’espace qu’on nous donne. Les gens nous suivent, c’est une belle histoire. On n’a pas soif de beaucoup d’autres choses. J’aimerais juste avoir un peu plus d’argent maintenant, pour aller plus loin. Il nous manque vraiment une stabilité à la télé qui rendrait le projet plus serein, car c’est une vraie déchirure de ne pas savoir si on reprend.

A-t-il été facile de reprendre l’écriture de Hero Corp ?

J’ai mon histoire bâtie sur le thème du poids de l’appartenance. J’avais toute une partie en tête depuis longtemps, et je me suis nourri de ce que j’ai vécu ces dernières années. J’ai repris l’écriture trois ans après celle de la saison 2, mais j’ai toujours gardé les personnages en tête. C’était super excitant de reprendre ce langage, de réfléchir à l’évolution de tel ou tel protagoniste. Dans cette saison 3, ils vivent tous des trucs très denses. Il y a de vrais bouleversements qui les font changer. À la base, ce sont des gens au repos qui n’ont plus de pouvoir et ne savent plus rien faire. Dans la saison 3, ils doivent se bouger. Ils y arrivent, car c’est un groupe. La force, la solidarité, l’entraide et la confiance leur donnent des ailes et leur permettent de gravir des montagnes.

Comment s’est déroulé le tournage de cette saison 3 ?

Tout le monde était super ému de revenir. Hero Corp est une aventure humaine. Les gens viennent pour le projet, car on a très peu d’argent. C’est une confrérie, une bande de potes. Et puis, chaque saison, on fait venir de nouveaux personnages. C’est important de se nourrir d’autres gens et univers. C’est le cas dans la saison 3 encore où il y a de nouveaux personnages et des guests. Mais au bout d’un moment, on a une série avec 55 personnages ! Là, on se dit : « Il faut quand même qu’il y en ait deux ou trois qui meurent ! » (rires)

Cette saison 3 va-t-elle vers plus de noirceur ?

On va en apprendre beaucoup sur le personnage de John. On va savoir d’où il vient, qui il est, ce qu’il combat... Il est perturbé entre un père « bon » et une mère « méchante ». C’est déjà compliqué d’être solide sur ses pattes avec des parents normaux, donc là c’est encore plus dur. Pour devenir quelqu’un, tu dois savoir qui tu es. C’est la problématique de John dans cette saison 3.

« C’est une vraie déchirure de ne pas savoir si on reprend »

Quels guests allez-vous accueillir cette année ?

Manu Payet, le PalmaShow, Jean-Luc Lemoine et Baptiste Lecaplain. Jonathan Cohen vient aussi pour un rôle de taré ! Il n’y a que lui qui pouvait jouer ça. Pour moi, c’est le meilleur rôle de la saison 3.

Partie 2 >Le changement de format de Hero Corp et sa relation aux fans

Page 1 sur 2 SUIVANT 

- Hero Corp : saison 3, du lundi au vendredi à 20h30 sur France 4
- Hero Corp : l’intégrale de la semaine, tous les samedis à 23h10 et les dimanches à 20h05

NEWS
- Hero Corp : les nouveautés de la saison 3
- Hero Corp saison 3 : pourquoi le format a-t-il changé ?
- Hero Corp 3 : Simon Astier mise sur le transmedia
- Hero Corp : Simon Astier s’offre le Palmashow, Jean-Luc Lemoine et Arnaud Tsamère



SERIES   FRANCE 4   HERO CORP  




comments powered by Disqus
 On vous recommande
 Dans l'actu

Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales - Affichez les news TV sur votre site

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2017