dimanche 13 janvier 2019 à 18:47 par

Solène Hébert (Demain nous appartient) : « La relation Victoire / Bastien est inachevée... »

Depuis l’été 2017, Solène Hébert incarne Victoire dans Demain nous appartient. La comédienne se confie sur l’évolution de son personnage entre ses relations avec Georges et Martin Constant. Elle revient également sur le départ de Joffrey Platel, l’interprète de Bastien.

Solène Hébert (Demain nous appartient) : « La relation Victoire / Bastien est inachevée... »
©Capture TF1  

Benoît Mandin : En ce début d’année, Victoire fait face au rapprochement de Georges et Amanda. Comment affronte-t-elle la situation ?

Solène Hébert : Au début, elle les pousse à sortir ensemble. Le soir du réveillon, Victoire a eu un faux baiser avec Georges et elle a apprécié ce moment. Mais il s’avère que Georges et Amanda finissent par se mettre en couple. Victoire va devenir petit à petit jalouse et développer des sentiments pour Georges qu’elle n’arrive pas à accepter.

Diriez-vous qu’elle ne souhaite pas afficher le fait qu’elle tombe amoureuse de Georges ?

Je pense qu’elle n’accepte pas les sentiments qu’elle peut avoir pour une personne comme Georges. Ce n’est pas le type d’homme qu’elle voit d’habitude. Elle va refuser cette attirance et va montrer qu’elle déteste Amanda. Sa sœur (Sandrine, ndlr) va lui dire à plusieurs reprises qu’elle est en train de tomber amoureuse et Victoire va la prendre de haut en refusant d’entendre ça. Elle réagit sans mettre les mots sur ce qu’elle est en train de ressentir.

Victoire ne se dit pas qu’elle fait une erreur en laissant Georges se rapprocher d’Amanda ?

Elle s’en mord les doigts et s’en rend compte à travers Amanda. Mais après, je pense qu’elle ne calculait pas du tout les sentiments de Georges vis-à-vis d’elle. Elle prenait ça pour de l’amitié et la situation l’arrangeait bien. Avec l’arrivée d’Amanda et le baiser qui lui a permis de ressentir des choses, elle comprend qu’elle est passée à côté d’une histoire.

Pensez-vous qu’elle a un avenir avec Georges ?

Leur relation est hyper mignonne et tendre. Il y a une vraie affection et beaucoup de tendresse. Ce serait un joli couple, mais je ne peux rien dire pour le moment.

« Victoire arrivera à faire son deuil de Bastien si elle parvient à s’engager dans une relation de manière sincère et sans protection »

Comment va-t-elle gérer l’arrivée d’Amanda à la colocation ?

Très mal. Elle a déjà du mal à accepter le peu de fois où elle la croise à la colocation. Ça va être très drôle, car tout le comique de situation est réuni. Tous les éléments vont être combinés pour faire une colocation d’enfer.

Comment avez-vous imaginé ces paradoxes ?

À la lecture des scénarios, on a trouvé ça génial. Marion Christmann (interprète d’Amanda, ndlr) est vraiment excellente dans son jeu. Elle amène une autre énergie que moi, Georges ou Lucie. Cela crée toujours du décalage par rapport à la situation et ça matche bien dans le rythme et la comédie. Chaque personnage amène son propre rythme, ce qui crée des ruptures et incompréhensions. Victoire ne supporte pas le fait que Georges et Amanda sont tous les deux très geeks. Ils parlent un autre langage qu’elle ne comprend pas du tout. Pour Victoire, Amanda lui prend son Georges. Jusqu’à présent, Victoire était la personne avec qui Georges était le plus complice.

Quid de la relation de Victoire et Martin Constant ?

Elle est assez inégale. Depuis le début, Martin montre l’envie d’avoir une vraie relation avec Victoire et est choqué par le fait qu’elle ne souhaite qu’une « relation sexfriend ». Ils ont eu plusieurs coupures parce que Martin n’acceptait pas que Victoire soit à ce point détaché. Je dirais que c’est un sexfriend un peu plus poussé.

Victoire a-t-elle vraiment fait le deuil de sa relation avec Bastien ?

Martin l’a beaucoup aidé à faire son deuil même s’ils ne sont pas vraiment dans une vraie relation. Il lui a permis de franchir cette étape très difficile. Vu qu’elle est accaparée par plein de choses, elle n’a pas le temps de penser à Bastien. Si elle sort avec Georges par exemple, il faudra voir si elle arrivera à passer le cap de s’engager dans une relation. Victoire a toujours eu un problème avec l’engagement envers les hommes. Bastien l’a demandé en mariage et elle a refusé, car elle avait peur de s’engager. Elle arrivera à faire le deuil et passer à autre chose si elle parvient à s’engager dans une relation de manière sincère et sans protection.

« Les feuilletons quotidiens ont une place importante dans la vie des téléspectateurs »

Joffrey Platel (interprète de Bastien, ndlr) a quitté Demain nous appartient début 2018. Ce départ est-il définitif ?

Un retour de Bastien serait énorme surtout si Victoire s’est engagée dans une autre relation. Le départ de Bastien a été provoqué par le fait que Joffrey Platel veut quitter la série. Tout dépendra plus de lui que des auteurs pour un retour potentiel. Je suis très proche de Joffrey Platel et on se voit régulièrement à Paris. À l’heure actuelle, le retour de Bastien n’est pas dans les projets.

Comment expliquez-vous l’attachement du public pour le couple Victoire / Bastien ?

Quand il y a une vraie complicité et un attachement entre les acteurs, ça se ressent à l’écran. Avec Joffrey Platel, on était vraiment sur la même longueur d’onde. On est très amis et on s’entend parfaitement au niveau du jeu. Dans la plupart des fins de séquences, on partait tous les deux en improvisation. Victoire et Bastien se sont cherchés pendant six mois et elle a été jalouse de sa copine de la même façon qu’Amanda. Après autant d’attente, on sort ensemble, c’est fusionnel, il veut se marier et il tombe dans le coma sans prévenir suite à un accident de voiture. La rupture est tellement brutale que tout le monde continue encore d’en parler. Entre Victoire et Bastien, la relation est inachevée…

La complice de Victoire, Lucie, fait actuellement face au retour de Marc Véry et à un copycat du tueur aux alliances…

L’une comme l’autre, elles sont toujours là dans les moments difficiles. Victoire et Lucie ne gèrent pas du tout avec les mecs (rires). Marc Véry est clairement le point faible de Lucie. Tout l’enjeu sera donc de ne pas basculer et de ne pas retomber dans ses travers. La vraie différence est que Lucie sait qui est vraiment Marc Véry. Victoire va être là pour la conseiller et essayer de remettre Lucie dans le droit chemin. Toutes les personnes, Victoire comprise, seront pour la protection de Lucie.

Quel regard portez-vous sur l’évolution de votre personnage ?

J’aime beaucoup Victoire et j’estime avoir eu beaucoup de chance. Elle a une palette qui est très étendue. On l’a voit amoureuse, fragile par rapport aux hommes, drôle à travers la colocation et dans le drame quand elle perd Bastien. J’ai eu beaucoup de choses à exploiter et je suis très contente d’avoir à défendre ce personnage. Fait assez rare, on voit vraiment son évolution depuis le début de la série. En général, dans un film ou une série, on ne peut pas vraiment exploiter l’évolution d’un personnage avec son passé. Tout le vécu de Victoire depuis un an et demi rentre en ligne de compte. Au début de la série, Victoire était beaucoup plus légère, fraîche et spontanée.

« La décision de TF1 d’arrêter la série Emma n’était pas très compréhensible »

Demain nous appartient connaît un succès grandissant depuis l’été 2017. Comment l’analysez-vous ?

Les acteurs, le montage et les auteurs se sont améliorés au fur et à mesure. Les auteurs ont su prendre ce qu’on avait à leur donner. Ils ont développé les relations entre les personnages et écrivent par rapport à nos facilités de jeu. Demain nous appartient est une série chorale. On a installé des personnages très attachants qui entrent dans toutes les cases. Tous les téléspectateurs peuvent se retrouver en eux. Depuis un an et demi, on n’a pas arrêté de coller à l’actualité, d’aborder des sujets hyper importants et on est très heureux de les défendre. Bart a eu une relation homosexuelle, Jessica a été victime d’une tentative de viol… On ose aborder des thèmes lourds et passer par la télévision peut permettre de faire changer les mœurs.

Depuis la rentrée, le public a rendez-vous avec trois feuilletons quotidiens entre 19 heures et 21 heures. Demain nous appartient, Plus belle la vie et Un si grand soleil enchaînent les succès. Comment l’expliquez-vous ?

Beaucoup de fans me disent que c’est leurs rendez-vous en famille au moment où ils retrouvent tous devant la télé. Le lendemain, ils débriefent entre copains sur tout ce qui s’est passé. Ils font des hypothèses sur la suite des intrigues et des enquêtes policières. C’est des moments de partage où tout le monde peut donner ses informations, suspicions… Les feuilletons quotidiens ont eu une place importante dans la vie des téléspectateurs.

Cet automne, votre collègue de Demain nous appartient, Clément Rémiens, a remporté à la saison 9 de Danse avec les stars. Quel regard portez-vous sur son parcours ?

J’ai été très fière et je l’ai beaucoup soutenu. Clément Rémiens est mon voisin à Sète donc je suis très proche de lui. Il a tellement changé en un an et demi. Que ça soit par Demain nous appartient ou Danse avec les stars, je trouve ça génial de le voir prendre de l’assurance et force est de constater qu’il a été un incroyable danseur (rires). Il nous a tous beaucoup impressionné, car il a tenu un rythme très soutenu entre Demain nous appartient et Danse avec les stars. Il a une force de travail vraiment très impressionnante.

En 2016, vous avez été l’héroïne d’Emma. Malgré un score encourageant en audience, TF1 a fait le choix d’arrêter la série. Comment l’avez-vous vécu ?

C’était triste, car on s’était tous beaucoup investi dans ce projet. Ca été notamment le cas de Marion et Sébastien, les auteurs qui travaillaient depuis cinq ans dessus. Les huit prochains épisodes étaient déjà écrits. Par rapport aux chiffres d’audience, la décision de TF1 n’était pas très compréhensible. Je sais qu’elle a été difficile et longue. Le lendemain, avec l’audience, on sait si ça continue ou pas et pour Emma, ils ont mis dix jours à rendre leur décision. Ils ont dû se dire que ça ne correspondait pas à l’esprit de TF1, mais je pense que la série aurait eu de belles répercussions et de belles choses à développer.



  A LIRE AUSSI  
¤ Joffrey Platel (Demain nous appartient) : « Le retour de Bastien ne m’appartient pas... »

¤ Solène Hébert (Demain nous appartient, TF1) : « Victoire fait enfin le deuil de Bastien »


TF1   SERIES TV   DEMAIN NOUS APPARTIENT  




- Demain nous appartient, du lundi au vendredi à 19h20 sur TF1






LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME


Audiences TV Prime (dimanche 15 septembre 2019) : Passengers en tête devant Le petit locataire, Capital fait le plein de femmes, Le marginal au top sur C8

PARTENAIRE


AUDIENCES TV ACCESS


Audiences TV Access (dimanche 15 septembre 2019) : Les enfants de la télé encore en hausse, le CFC s’envole sur Canal+, La petite Histoire de France séduit


INTERVIEW


Malika Alaoui (Plus belle la vie) : « Quand Mila explose, Valère parvient à la tempérer »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019