samedi 8 décembre 2012 à 18:42 par

Touche pas à mon poste, Nouvelle Star... Cyril Hanouna passe aux aveux

Depuis le lancement de D8, Cyril Hanouna est omniprésent sur l’antenne. Du succès de Touche pas à mon poste en passant par le retour de Nouvelle Star, le morning de Virgin Radio ou encore la soirée Virgin Radio Fans sur D17, l’animateur est l’homme de toutes les situations et de toutes les tranches horaires. Rencontre.

Touche pas à mon poste, Nouvelle Star... Cyril Hanouna passe aux aveux
©D8 

Jérôme Roulet : Comment expliquez-vous le succès constant de Touche pas à mon poste sur D8 ?

Cyril Hanouna : Une quotidienne, c’est un marathon et un travail de longue haleine pour l’installer. Et jamais on n’aurait cru doubler l’audience en seulement deux mois. On est très étonné et on espère que ça va durer, mais ça nous met une pression de fous. On va devoir travailler deux fois plus maintenant (rires).

Touche pas à mon poste rencontre un franc succès. Estimez-vous avoir aujourd’hui l’émission que vous aviez en tête en arrivant sur D8 ?

Oui, mais j’aimerais bien rajouter des petites choses comme sortir en extérieur. Techniquement, on ne peut pas pour le moment. Je souhaiterais vraiment faire des défis dehors avec des invités, pour que ça parte un peu plus en live. On travaille dessus en tout cas.

Pourquoi avoir également conservé un Touche pas à mon poste hebdomadaire, en seconde partie de soirée ?

Je voulais garder la case du jeudi soir que j’avais sur France 4, c’est une tradition. Je me dis que ce n’est pas le même public, ni la même ambiance. Mais même si les audiences sont bonnes, je pense que les gens n’ont pas encore compris le rendez-vous. Ils pensent que c’est une rediffusion de 18h20.

Au final, le jeudi, vous occupez 38% du temps d’antenne de D8...

C’est incroyable ! Tous les jeudis soirs, j’ai l’impression d’être décédé sur D8, et que c’est un hommage (rires). La rediffusion du matin, le direct, l’hebdo et la redif de la nuit, bientôt ils vont me mettre dans Navarro et au JT (rires).

Pourquoi certains de vos chroniqueurs, comme Alexia Laroche-Joubert, sont rarement présents dans l’émission ?

Les emplois du temps sont parfois compliqués. Par exemple, Alexia est partie pour le tournage des Ch’tis. Mais il y a un noyau dur comme Jean-Luc Lemoine, Enora Malagré, Christophe Carrière, Thierry Moreau... Et puis, j’ai injecté deux ou trois autres personnes comme Valérie Benaïm qui sera de plus en plus présente. Mais je ne voulais pas trop faire de changement jusqu’à la fin de l’année pour installer au mieux l’émission.

Partie 2 : Cyril Hanouna raconte ce qui vous attend à Nouvelle Star


Avec une équipe de chroniqueurs élargie et quelques clashs entre eux, n’est-ce pas un peu difficile de gérer certains égos ?

En fait, ils sont vraiment à fond dans la discussion. C’est comme les politiques, ils se foutent sur la gueule à l’antenne et dès que c’est terminé, ils vont se féliciter. Ils s’aiment et s’entendent très bien. Ils sortent tous le temps ensemble. Alors que moi, avec la radio chaque matin, je dois rentrer. Il m’appellent « papy » d’ailleurs !

Il y a eu déjà quelques polémiques avec votre concurrent de NRJ12 ou encore Christophe Hondelatte. Cela fait-il partie d’un plan de communication ?

Non, pas du tout ! On prend le parti de tout dire aux téléspectateurs. Dès qu’il se passe un truc en coulisse, je ne cache rien. Pour Hondelatte, on était super énervé. Il nous a appelés à 10 heures du matin, pour dire qu’il ne venait pas. Et le lendemain, il est sur NRJ12. Ça ne m’a pas plu qu’ils nous plantent, mais je ne lui en veux pas. C’est un gars très fort, le journaliste le plus talentueux de sa génération. Il a un rythme, une repartie, une culture... Pour Morandini, c’est différent. C’est monté en pression. Il reprenait sur son blog des infos un peu pourries sur l’émission, mais jamais les bonnes (rires). Aujourd’hui, on a pris le parti de laisser le temps passé et de faire son travail chacun de son côté. On verra bien ce qui se passera...

Vous apparaissez toujours à l’antenne sur France 4 dans des rediffusions qui fonctionnent bien, tout en étant au même moment sur D8, n’est-ce pas quelque gênant ?

Quand on signe sur France 4, on signe à vie. Je ne sais pas combien de temps ça va durer (rires). En plus, ça fait de bons scores ! Mais à l’inverse de ce qu’a dit Le Canard enchaîné, je ne touche pas un seul euro, je ne suis pas producteur de l’émission de France 4.

Cela ne vous gêne pas car vous avez quitté France 4 en bons termes ?

Oui, ils ont été super cools avec moi ! Je n’ai pas envie de les emmerder avec ça. Ce n’est pas un drame. Ce n’est ni TF1, ni France 2 non plus où ça serait plus délicat.

Comment appréhendez-vous votre arrivée à Nouvelle Star, un show à l’opposé de ce que vous avez l’habitude de faire ?

Quand la production m’appelle pour me demander comment je vois le truc, je leur réponds « Pour l’instant, je ne vois rien » (rires). Je peux me tromper, mais je pense que c’est un autre style d’animation que Touche pas à mon poste, un peu plus tranquille. Je suis là pour faire le lien entre le jury et les candidats. Pour Touche pas à mon poste, il faut vraiment mouiller la chemise. Si on est en dessous, l’émission ne sera pas bonne. Pour Nouvelle Star, le concept prend le dessus de l’animateur. Les gens se foutent totalement que ce soit Hanouna. Ceux qui aiment vraiment l’émission diront « Même si y’a ce connard, je vais regarder quand même ! » (rires). En tout cas, c’est un bel exercice et j’espère que je vais apporter quelque chose.

Nouvelle Star ne va donc pas se transformer en « Hanouna show » ?

Non, je ne vais pas tirer la couverture sur moi. Mais je vais aller chercher le jury et vanner les candidats. Faut que je m’amuse sinon, si je m’emmerde ça va se voir aussi ! Mais je sais que le concept tient sans moi.

Partie 3 : Cyril Hanouna se souvient de ses débuts sur RTL


A Nouvelle Star, vous allez devoir utiliser un prompteur. Mais vous détestez ça...

C’est mon cauchemar ! Je n’ai jamais fait une émission sur prompteur -à part « Les animaux » et « Les enfants qui nous font rire »- car je n’y arrive pas ! Déjà je ne vois rien, donc je vais être pour la première fois à l’antenne avec des lunettes. Ceux qui ne m’aiment pas ne vont pas me reconnaitre comme ça ! Mais, il faut que je me dépasse le plus possible du prompteur.

Le 8 décembre, vous serez aux commandes du show événement Virgin Radio Fans sur D17 où des artistes récompensent les fans. Qui a eu cette idée ?

Roberto Ciurleo, le directeur de Virgin Radio. Et j’ai adoré cette idée ! On a proposé ça à D17 et la direction a dit banco. Et puis, on s’est rendu compte que plein d’artistes voulaient venir. BB Brunes, Mika, Shaka Ponk, M... Un plateau comme ça, c’est énorme !

Va t-on assister à une cérémonie à la sauce NRJ Music Awards ?

Non, c’est plus décontracté qu’une cérémonie. Je serai avec Enora Malagré pour présenter ce direct. Je pense qu’on va bien se marrer. Pour la première fois, les fans vont ainsi être les stars de la soirée.

Avec ce planning, la radio reste-elle malgré tout une priorité ?

Pour l‘instant, je m’éclate. On a gagné 15% lors du dernier sondage. Fin janvier, je me poserais la question de la suite. Mon cœur me dit oui, mon corps me dit non, donc on va voir qui va triompher (rires) ! C’est important pour moi la radio, ça m’embêterait de l’arrêter, car c’est grâce à elle que j’ai pu faire de la télé.

On se souvient de vos débuts à RTL aux côtés de Jean-Pierre Foucault dans La bonne touche...

Oui, cela a été un vrai tournant dans ma carrière. C’est grâce à ça que j’ai pu faire mon émission sur France 4 et, aujourd’hui, D8. Pourtant, quand RTL m’a appelé, je faisais la matinale de Rires et chansons, et je n’ai même pas rappelé le gars, car j’ai cru que c’était une connerie ! Le fait d’être à côté de Jean-Pierre, pendant cinq ans, m’a apporté une certaine notoriété et une certaine crédibilité. L’image que m’a donnée RTL a permis d’élargir mon spectre de téléspectateurs. Et je reste encore pour beaucoup le gars de RTL.

Hanouna le matin, le midi, le soir, la nuit... Trop de Hanouna ne va t-il pas finir par tuer le Hanouna ?

Franchement non. On pourrait dire la même chose de Nagui et Ruquier mais ça marche très bien pour eux. Si on arrive à se renouveler et à essayer d’étonner le téléspectateur.... Il faut faire les choses bien. Et puis, si ça peut rassurer, il n’est pas sur que je présente Touche pas à mon poste le mardi soir avant le direct de Nouvelle Star.

Partie 4 : Découvrez le « Je zappe, je mate » de Cyril Hanouna


Le « Je zappe, je mate » de Cyril Hanouna

Quand vous voyez Cyril Hanouna à la télé, vous « zappez » ou vous « mattez » ?

Je zappe ! Je ne me regarde jamais, je n’y arrive pas !

Justine Fraioli dans les Bêtisiers de France 4 ?

Je mate, je l’aime beaucoup ! Et on n’est pas à l’abri de la revoir dans Touche pas à mon poste !

Éric Dussart, dans Dussart surveille la télé ?

Je le matais dans Touche pas à mon poste, et je le zappe dans DST. Je l’aime beaucoup et je pense qu’il a fait une erreur en nous quittant. La bande le portait beaucoup et là il est seul face à la caméra...

Fidèles au poste sur France 4 ?

Je n’ai jamais regardé ! Je pense qu’ils l’ont mis là pour créer une petite confusion. Je suis cependant attentif à leur audience.

Faut pas rater ça sur France 4 ?

En face de nous, je regarde en replay C à vous -car j’adore Alessandra Sublet- et Le grand journal, car Michel Denisot, c’est le taulier. C’est deux émissions de grande qualité. Et puis, ça marche en audience aussi pour eux.



  A LIRE AUSSI  

C8   DIVERTISSEMENT   TOUCHE PAS A MON POSTE !   CYRIL HANOUNA  









LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME

AUDIENCES TV ACCESS


INTERVIEW

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019