300 choeurs chantent les années 80 : Jean-Luc Lahaye, M Pokora, Jenifer, Hervé Vilard, Herbert Léonard, Shy’m, Michel Fugain...

vendredi 22 février 2019 à 16:50 |
Capture France 3

Ce vendredi 22 février, France 3 misera sur un divertissement en première partie de soirée. Dès 21 heures, la deuxième chaîne du groupe France Télévisions proposera à ses téléspectateurs de découvrir 300 choeurs chantent les plus belles chansons des années 80 .

Tout au long de la soirée, les artistes de la jeune génération se mêleront à ceux qui ont marqué les années 80. Ainsi, Julien Clerc, Jenifer, Soprano, Gilbert Montagné, Amir, Kids United, M Pokora, Herbert Léonard, Vincent Niclo, Slimane, Pascal Obispo, Sylvie Vartan, Alain Souchon, Laurent Voulzy et Claudio Capéo se succéderont sur scène. Mais ce n’est pas tout puisque Jean-Luc Lahaye, Arcadian, Boulevard des airs, Yves Duteil, Tal, Michel Fugain, Shy’m, Hervé Vilard, Arielle Dombasle, Chimène Badi, Joyce Jonathan, Anggun ou encore Gauvain Sers seront de la partie.

Le vendredi 15 février, France 3 a misé sur 300 choeurs en première partie de soirée. La spéciale autour des plus belles chansons des années 60 a conquis 2.06 millions de téléspectateurs, soit 10.4% de l’ensemble du public âgé de quatre ans et plus. Alors que TF1 dominait les audiences avec Ce soir, c’est Palmashow (19.6% du public), la Trois a été battue par Cherif sur France 2 (16.6% du public) et NCIS sur M6 (12.5% du public).

FRANCE 3    DIVERTISSEMENT    300 CHOEURS   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Star Academy : scandale pour Léa après la finale sur TF1, les révélations explosives d’Anisha

2 - M6 : le coup d’éclat de Cyril Lignac en direct avec Yanns

3 - Le Cross (spoiler) : Maeva Ghennam accuse violemment Nicolas, Michel alcoolisé sur W9 ?


INTERVIEWS

# Julie Chevallier (Les Mystères de l’amour, TMC) : « Béatrice a caché des choses à Cathy... Elle n’a pas dit son dernier mot ! »

# Pauline (Les Mamans, 6ter) : « Avec François-Maxime, on ne se côtoie plus au quotidien »

# Meghane (Les Mamans, 6ter) : « Le plus dur au quotidien est cette bataille administrative qui n’en finit pas pour Gabriel »