Astérix et Obélix contre César (TF1) : comment Louis de Funès a manqué de devenir le premier Astérix

TF1 rediffuse Astérix et Obélix contre César, première adaptation sur grand écran des aventures du célèbre duo de Gaulois, réalisée par Claude Zidi.

Publié le lundi 27 avril 2020 à 18:52
par
Astérix et Obélix contre César (TF1) : comment Louis de Funès a manqué de devenir le premier Astérix
©Capture TF1 

Pour le quarantième anniversaire de la naissance d’Astérix, un premier film a vu le jour sur les grands écrans : Astérix et Obélix contre César. L’aventure est retrouver à partir de 21h05 ce lundi 27 avril sur TF1.

Malgré de nombreux films d’animation, l’attente a été longue pour les fans du petit Gaulois moustachu, de son acolyte amateur de sangliers et du chien Idéfix, dont les découpes d’arbres provoquent des hurlements à la mort. Claude Zidi a relevé le défi de proposer une adaptation des aventures d’Uderzo et Goscinny alors qu’une nouvelle bande dessinée sortira en octobre, la première depuis la mort du dessinateur qui a laissé orphelins ses irréductibles héros.

De Funès avait peur de ne pas être reconnu

Pour ce premier film, les Romains décident d’attaquer fort avec la volonté de Jules César de s’en prendre au druide du village breton : Panoramix. Sa technique ? Enlever le concepteur de la potion magique pour lui subtiliser sa recette et permettre à ses hommes de pouvoir mettre la main sur la dernière tribu résistant encore à l’envahisseur. Mais les bagarres internes n’arrangent pas les affaires romaines puisque Détritus - charmant patronyme - envisage de prendre la place de César dès lors qu’il se sera emparé de la potion magique. Entre la traîtrise et la bêtise de ses hommes - parmi lesquels, l’incompétent Caïus Bonus (Jean-Pierre Castaldi) -, César aura bien du mal à aller au bout de ses ambitions.

Le graal pour Christian Clavier

Bien avant que cette adaptation ne voie le jour, Louis de Funès avait émis le souhait auprès des deux créateurs d’Astérix de devenir le premier acteur à enfiler la combinaison du petit guerrier. Dans une interview accordée à Allociné, Uderzo est revenu sur cette époque : « Louis de Funès nous avait demandés de faire un film avec Astérix. Nous étions très fiers de déjeuner avec lui car c’est un personnage extraordinaire dans la vie et dans les films. Cela n’a pas marché car il voulait faire Astérix mais sans moustaches. Il avait peur qu’on ne le reconnaisse pas ». Il a expliqué que d’autres raisons s’étaient ajoutées à cette première barrière, enterrant définitivement une prouesse qui est revenu finalement, quelques années plus tard, à Christian Clavier.

Un Louis de Funès qui ne pâtit cependant pas de cet acte manqué, en témoignent ses nombreux succès encore diffusés abondamment sur le petit écran en cette période de confinement.

  ON VOUS RECOMMANDE  

TF1   CINEMA  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (lundi 23 novembre 2020) : L’amour est dans le pré relègue Bodyguard et TF1, Drive dynamite Arte

Audiences TV prime (lundi 23 novembre 2020) : L’amour est dans le pré relègue Bodyguard et TF1, Drive dynamite Arte

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (lundi 23 novembre 2020) : Demain nous appartient s’envole, Quotidien et Philippe Etchebest puissants

Audiences TV access (lundi 23 novembre 2020) : Demain nous appartient s’envole, Quotidien et Philippe Etchebest puissants


INTERVIEW
Ici tout commence, Catherine Davydzenka (TF1) : « Hortense est admirative du courage d’Eliott »

Ici tout commence, Catherine Davydzenka (TF1) : « Hortense est admirative du courage d’Eliott »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020