Benjamin (Les Princes de l’amour) : « Je ne recherche pas une cagole »

N’ayant su bouleverser Jade dans la troisième saison de « La Belle et ses princes presque charmants », Benjamin le « charmeur », selon ses mots, révèle sa personnalité et les aléas de son aventure dans « Les Princes de l’amour ». En effet, d’entreprenantes prétendantes se crêpent le chignon pour lui.

Publié le lundi 20 janvier 2014 à 16:46
par
Benjamin (Les Princes de l’amour) : « Je ne recherche pas une cagole »
©Patrick ROBERT/W9 

Clément Gauthier : Avez-vous été amer d’avoir été éliminé par Jade dans La Belle et ses princes presque charmants 3 ?

Benjamin : Bien sûr, j’ai été un peu déçu de mon élimination. Nous, les séducteurs, on arrive pour faire tourner la tête de la Belle sans être forcément intéressés. C’est notre rôle de foutre un peu le bordel dans l’émission, mais en apprenant à la connaître, on a pu voir qu’on s’attachait à Jade. Et du coup, on se verrait bien repartir avec.

Elle n’est finalement repartie avec personne, avez-vous l’impression d’avoir raté le coche ?

Ça parait long à la télévision, mais le tournage est très court. Les séducteurs sont restés une semaine sur le tournage. Dès que les caméras ne sont plus en marche, on ne voit plus du tout la Belle. La nounou la récupère et les séducteurs et prétendants restent de leur côté. Ça se joue sur le très court terme comme un speed dating. Pour elle, ça devait être très délicat de devoir choisir quelqu’un donc je la comprends. Mais une fois que l’aventure est terminée, une autre commence, car moi je suis resté en contact avec elle et on a pu apprendre à bien se connaitre.

Maintenant que l’émission est terminée et que vous gardez contact avec Jade, avez-vous des relations différentes ?

Entre La Belle et ses princes et Les Princes de l’amour, je suis resté quasiment trois semaines chez moi, à Marseille. J’ai repris contact avec Jade et on s’est super bien entendus. C’est une autre phase qui démarrait. Je pense qu’elle a eu quelques regrets, mais ce qui est fait est fait.

« J’ai repris contact avec Jade et on s’est super bien entendus »

Où était votre situation amoureuse avant d’intégrer Les Princes de l’amour ?

J’étais célibataire. Pendant les trois semaines de battement entre les deux émissions, rien n’a changé. Donc je me suis dit : « Feu pour Les Princes ».

On vous décrit souvent comme un véritable séducteur, quelle est votre technique de drague ?

J’avais annoncé à la chaîne que je n’étais pas du tout un dragueur ni un séducteur, mais plus un charmeur. Je n’ai pas de mal à aller vers les gens, mais je laisse faire les choses. Ma technique de drague, c’est jouer du regard et ne pas forcer la main de la fille.

Partie 2 > Son goût pour les femmes


Vous en êtes à votre deuxième émission sur le format télé-réalité, où se trouve la différence entre trouver l’être cher à la télévision ou dans la vie quotidienne ?

Lors des tournages, les sentiments sont décuplés. Je crois qu’on peut trouver l’amour dans une émission, mais il faut trouver la bonne personne au bon moment. La difficulté est la même. On est enfermés et on n’a pas de contact avec l’extérieur donc les émotions sont multipliées. Je pense que la démarche des princes est sincère. Si on trouve l’amour dans l’émission, de vraies émotions naîtront.

Avez-vous été surpris d’apprendre le principe du roulement entre deux filles dans Les princes de l’amour ?

Agréablement surpris, car on sort d’une émission où l’on n’a pas du tout les pouvoirs. On subit le choix de la Belle. D’un coup, on peut choisir de garder ou d’éliminer. J’étais au paradis en quelque sorte.

Vous paraissez exigeant envers la gent féminine, quels sont vos véritables critères pour ressentir une attirance ?

Je suis assez difficile et exigeant, c’est vrai. J’attends que la fille présente pour me séduire soit classe et distinguée. Je suis dans une démarche de recherche de l’amour donc je ne veux pas d’une petite amie, ni d’une relation passagère. La fille qui me correspondrait dégage beaucoup de classe et de charme en ayant la tête sur les épaules. Pas une « cagole » comme on dit à Marseille.

Qu’est-ce qui vous plait plus chez Jessica que chez Laura ?

Jessica ne se prenait pas du tout la tête. Elle prenait du plaisir, vivait l’expérience à fond et profitait de tout. Chez Laura, je n’aimais pas ses critiques sur Jessica. Elle voulait un debrief de tout ce que je lui avais dit. Jessica voulait apprendre à me connaître et on avait de très bons délires.

« Je ne supporte pas les filles hystériques »

En général, que pensez-vous des jalousies naissantes entre vos concurrentes ?

C’est compréhensible, mais en allant dans cette émission, les filles savaient à quoi s’attendre. Je voulais qu’elles soient discrètes sur les jalousies et qu’il n’y ait pas trop de clash, car je ne supporte pas les filles hystériques. Je préfère les discrètes. La concurrence n’est pas facile à gérer, je le sais pour avoir été à leur place.

Appréciez-vous de gérer deux femmes en même temps ?

Oui, même si on m’a reproché de jouer sur deux tableaux. Je répéterais que c’était tout à fait normal pour trouver quelqu’un qui me corresponde. Forcément, j’allais vers l’une et vers l’autre, même si c’est délicat de partager son temps au départ. Il faut leur faire comprendre qu’on est là pour passer du temps avec deux séductrices donc j’essayais de mettre les choses au clair et de leur faire le moins de mal possible. J’espère avoir fait au mieux.

  ON VOUS RECOMMANDE  

REAL TV   W9   LES PRINCES DE L’AMOUR  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (mercredi 5 août 2020) : Magnum revient au top, flop pour Les Michetonneuses sur France 2

Audiences TV prime (mercredi 5 août 2020) : Magnum revient au top, flop pour Les Michetonneuses sur France 2

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (mercredi 5 août 2020) : Demain nous appartient rayonne, N’oubliez pas les paroles résiste au 19/20

Audiences TV access (mercredi 5 août 2020) : Demain nous appartient rayonne, N’oubliez pas les paroles résiste au 19/20


INTERVIEW
Damien Tison (Affaire conclue) : « Quand j’aime vraiment un objet, rien ne m’empêche de l’avoir »

Damien Tison (Affaire conclue) : « Quand j’aime vraiment un objet, rien ne m’empêche de l’avoir »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020