Caroline Anglade (Rose, Sauver Lisa, M6) : ses révélations sur Victoria Abril (Demain nous appartient, TF1)

Ce mardi 23 novembre 2021, M6 diffuse deux nouveaux épisodes de Sauver Lisa. Caroline Anglade revient sur ce rôle marquant dans cette mini-série.

Publié le mardi 23 novembre 2021 à 18:44
par
Caroline Anglade (Rose, Sauver Lisa, M6) : ses révélations sur Victoria Abril (Demain nous appartient, TF1)
©Capture M6 

Depuis le mardi 16 novembre 2021, M6 a lancé Sauver Lisa , une nouvelle mini-série en six épisodes. Dans cette histoire, Rose, une institutrice jouée par Caroline Anglade, va prendre tous les risques pour sauver Lisa, l’une de ses élèves, victime de maltraitance.

Dans une interview accordée à Télé 7 jours, Caroline Anglade revient sur le sujet de la maltraitance abordé dans la série : « C’est l’histoire de cette petite fille et de tous ces yeux fermés qui l’entourent. La maltraitance est un sujet si délicat… S’immiscer au sein d’une famille, se fier à des suspicions, ce sont des choses très complexes ».

Caroline Anglade : « Cela a remué beaucoup de choses en moi »

Caroline Anglade évoque son rôle de Rose : « C’est une institutrice avec une histoire familiale compliquée, et qui va commettre un acte démesuré, déraisonné, instinctif. En sauvant cette fillette, c’est un peu elle qu’elle sauve aussi ». Elle ajoute que « c’est un acte très violent » d’arracher « une petite fille à sa maman » dans une « situation périlleuse » et explique : « Je me suis mis en tête que si cette institutrice ne le faisait pas, cette petite fille allait mourir ». Elle déclare également que « Sauver Lisa raconte que l’on peut aimer sans avoir le même sang, que l’on ne naît pas mère… ».

Ce rôle a « remué beaucoup de choses en moi » confie l’actrice. Elle se justifie : « Je l’ai compris après le tournage. Je venais d’être maman pour la seconde fois. Jusque-là, je ne pensais pas avoir mis autant de moi dans cette série. Mais, j’ai aimé ça, les histoires sombres me vont bien, même si les metteurs en scène ont parfois du mal à m’imaginer dans ce genre ». Caroline Anglade affirme : « Je rêve d’alterner drame et comédie ».

« J’ai vécu des moments très forts avec Cristiana Reali et Victoria Abril »

Dans Sauver Lisa , Caroline Anglade joue aux côtés de Victoria Abril et Cristiana Reali. Elles incarnent respectivement sa mère biologique et adoptive. L’actrice revient sur cette expérience : « C’était vraiment fabuleux. Ce sont deux comédiennes très différentes. Cristiana a un sacré tempérament, mais elle est posée. Victoria, c’est tout feu tout flamme, tout le temps ! (Rires) J’ai vécu des moments très forts avec les deux ».

Caroline Anglade explique être « devenue très amie avec (ses) deux sœurs à l’écran, Flore Bonaventura et Claudia Bacos. On ne se lâche plus ! Jusqu’à maintenant, je n’avais connu cela qu’avec Julie de Bona, qui est devenue comme ma sœur dans la vie ».

Caroline Anglade est à retrouver dans l’épisode 3 et 4 de Sauver Lisa ce mardi 23 novembre à 21h10 sur M6. Pour rappel, le 16 novembre dernier, le coup d’envoi de cette mini-série avait suscité l’intérêt de 1.57 million de téléspectateurs, soit 7.9% de part de marché.

SOAP AWARDS 2021
Récompensez vos acteurs et séries préférés.
Votez dès maintenant pour leur offrir le trophée !

M6   SERIES TV   REVUE DE PRESSE  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (dimanche 5 décembre 2021) : TF1 leader avec Les Tuche, La mule (France 2) relègue Vera (France 3), Dossier tabou déçoit M6

Audiences TV prime (dimanche 5 décembre 2021) : TF1 leader avec Les Tuche, La mule (France 2) relègue Vera (France 3), Dossier tabou déçoit M6


INTERVIEW
Pola Petrenko  (Charlène, Ici tout commence, TF1) : « Charlène a une revanche à prendre avec Anaïs, son ennemie numéro 1 »

Pola Petrenko (Charlène, Ici tout commence, TF1) : « Charlène a une revanche à prendre avec Anaïs, son ennemie numéro 1 »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021