César 2021, les polémiques : Eric Naulleau, Gérard Jugnot et d’autres massacrent la cérémonie de Canal+

dimanche 14 mars 2021 à 11:02 |
Capture Canal+

Les César sans les lauriers. L’édition 2021, dévoilée en clair sur Canal+ ce vendredi 12 mars 2021, a suscité de nombreuses controverses. Gérard Jugnot, pourtant honoré, ne s’est pas gêné pour critiquer la soirée.

Plus de vingt-quatre heures après la 46e cérémonie des César, la polémique ne désenfle pas. Pour la deuxième année consécutive, la soirée consacrée au cinéma français a plus fait parler d’elle à travers ses polémiques et ses coups de sang que pour les coups de projecteurs réservés aux meilleurs longs-métrages français de ces douze derniers mois. Albert Dupontel, dont l’œuvre Adieu les cons a raflé sept récompenses, était tout aussi absent des tabloïdes qu’il ne l’était à l’Olympia.

Le public va-t-il sanctionner le cinéma français ?

Il a été célébré, lui, et toute la troupe du Splendid pour le quarantième anniversaire de l’ouverture du célèbre théâtre à la rue du Faubourg Saint-Martin. Et pourtant, Gérard Jugnot fait partie des nombreuses voix qui se sont élevées pour critiquer la vulgarité et la grossièreté d’une soirée déguisée en tribune politique, d’après des constats unanimes. Interrogé par RTL, l’interprète inoubliable de Bernard dans Les Bronzés mais aussi de l’instable Félix dans Le Père Noël est une ordure, n’a pas mâché ses mots à l’égard de la cérémonie :

« C’est vrai que ça aurait pu être militant et politique avec un peu de légèreté et d’humour. C’est ça que je reproche parce que c’est vrai qu’on souffre, mais on n’est pas les seuls… Il ne faudrait pas faire croire aux gens qu’il n’y a que les artistes qui souffrent dans cette période ». Entre le strip-tease de Corinne Masiero, la référence à « l’islamo-gauchisme », les plaintes sur le manque de diversité, les prises de position pour défendre Adama Traoré... les attaques ont fusé et Gérard Jugnot a craint que la forme ne soit contre-productive : « C’est dommage parce que ce n’est pas ça qui va donner envie aux gens de retourner au cinéma ».

Quoi qu’il arrive, les téléspectateurs ont boudé l’événement puisque Canal+ a concédé une audience qui n’avait pas été aussi basse depuis 2008.

De Roman Polanski à Adama Traoré

Jean Garrigues, Eric Naulleau, Michel Grossiord ou encore Michèle Bernier ont publiquement critiqué le déroulé d’une soirée pas comme les autres mais qui sonne comme une redite du fiasco de 2020. Le compère d’Eric Zemmour s’est d’ailleurs lâché en comparant les deux dernières éditions : « Haro sur Polanski en 2020, hommage à Adama Traoré en 2021. L’accueil réservé aux violeurs sur la scène des Césars varie beaucoup d’une année sur l’autre ».

Il y a un an, Adèle Haenel avait bruyamment quitté son fauteuil lors du couronnement d’un Roman Polanski contraint d’annuler sa présence, et la maîtresse de cérémonie, Florence Foresti, n’avait pas daigné apparaître lors du couvre-feu de la soirée pour la même raison. Cette édition 2021 a réussi l’exploit de surpasser ces gros couacs.

CINEMA    LES CESAR   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Touche pas à mon poste : ce que réserve Cyril Hanouna sur C8 pour la rentrée avec de nouveaux chroniqueurs, Benjamin Castaldi remplacé...

2 - N’oubliez pas les paroles : le retour de la maestro Natasha, Nagui chamboulé sur France 2

3 - Carla & Kévin (spoiler) : les révélations de son père, « Je n’ai jamais regardé tes émissions », fiasco d’audience sur TFX


INTERVIEWS

# Exclu - Jean-Luc Azoulay : « Je n’ai aucune inquiétude sur l’avenir des Mystères de l’amour »

# Sophie Ferjani (Tout changer ou déménager) : « Avec Antoine Blandin, Stéphane Plaza était notre cible commune »

# Jazz et Laurent Correia : « Un membre de la JLC Family, auquel personne ne s’attend, va nous quitter »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022