Charlotte Méritan (Ça peut vous arriver, M6) : « Je suis méfiante sur tout... mais j’ai failli me faire arnaquer par un plombier ! »

lundi 14 février 2022 à 18:59 |
Capture M6

Charlotte Méritan est l’une des fidèles alliées de Julien Courbet dans l’émission Ça peut vous arriver, à retrouver du lundi au vendredi à 10h05 sur M6, et dès 9h30 sur RTL. Pour Toutelatele, la journaliste a exprimé toute sa joie de figurer parmi une équipe qui grimpe.

Joshua Daguenet : Vous êtes arrivée en 2016 dans l’émission de Julien Courbet, Ca peut vous arriver. Diriez-vous qu’il y a eu un avant et un après M6 ?

Charlotte Méritan : Oui, forcément, cela a changé pas mal de choses. Sur l’organisation du travail, cela n’a plus rien à voir. Nous étions une équipe de trois enquêteurs et nous sommes passés à huit ou neuf avec une charge de travail décuplée. La télé fait que les rôles se sont davantage précisés et puisque l’émission est filmée, Julien a tenu à attribuer un rôle précis à chacun. Nous avons aussi rencontré plein de monde de M6 et nous avons créé une fusion entre les services de RTL et M6 alors que nous ne nous connaissions pas.

L’émission alterne entre la dramaturgie de cas très sérieux et des séquences plus légères, voire humoristiques. Comment gérez-vous ces changements de ton face à des Français parfois désespérés ?

C’est hyper important de garder ce ton léger. Si nous étions que sérieux, l’ambiance serait lourde en plateau, mais aussi du point de vue du téléspectateur. Sur une émission diffusée le matin, on a envie de regarder des choses plus légères. Cet humour permet de dédramatiser certaines situations. Les témoins qui viennent en plateau vivent parfois des choses très dures et peuvent être impressionnées par la télé. Les blagues de Julien leur permettent de décompresser, prendre du recul sur ce qui leur arrive. Au final, ils passent un bon moment.

« Les blagues de Julien Courbet permettent aux gens de décompresser »

Une fois l’antenne rendue, comment s’organise la gestion des dossiers traités dans l’émission ?

Nous avons toutes les personnes à l’antenne et toute une équipe qui travaille toute la journée dans les bureaux. Les enquêteurs sont à temps plein sur la préparation des dossiers. L’après-midi, tout le monde se retrouve pour travailler sur les cas du lendemain. Des personnes enquêtent et sont en contact permanent avec les témoins. Le rédacteur en chef gère le planning des retours, car de nombreuses personnes demandent à repasser dans l’émission quand leur cas n’est pas réglé. De mon côté, je travaille beaucoup avec les personnes qui sont à l’édition pour la présentation à l’image.

Constater autant d’arnaques quotidiennes dont les consommateurs sont victimes renforce-t-il votre vigilance dans la vie de tous les jours ?

Je suis méfiante sur tout maintenant et même si je peux être parano, cela n’empêche pas de se faire arnaquer. Je redouble d’attention quand je demande un devis, j’appelle un plombier. Je cherche un appartement à louer donc je ferai attention en envoyant mon dossier de location.

Quel est le dernier cas auquel vous avez été confrontée ?

Cela fait un petit moment, mais j’avais failli me faire arnaquer par un plombier pour une réparation toute bête. Pour 30 secondes et une réparation faussée, il m’avait demandé 300 euros. J’ai refusé de payer et le plombier a bien vu qu’il n’était pas légitime. Heureusement, aucun devis n’avait été signé.

Avant Ça peut vous arriver, vous avez évolué dans l’émission L’heure du crime sur RTL. Suivez-vous toujours l’actualité des faits divers, très dense actuellement avec le procès de Nordahl Lelandais ?

Je suis un petit peu, mais pas autant que lorsque je travaillais pour L’heure du crime. J’ai suivi l’émission de Julien Courbet et Nathalie Renoux, Appel à témoins.

« La télé a permis d’accroître la notoriété de la marque »

Julien Courbet a d’ailleurs affirmé à votre propos que vous avez tué des gens pour permettre à Jacques Pradel de raconter de nouvelles histoires chaque jour...

Oui, cela fait partie des blagues qu’il faut prendre au millième degré !

Si les audiences sont en croissance sur M6, elles tendent à faiblir à la radio. Pensez-vous qu’il soit possible de maintenir une dynamique positive sur les deux médias ?

Les derniers sondages sont très bons. Je ne pense pas qu’un média aspire l’autre. La télé a permis d’accroître la notoriété de la marque « CPVA ». De base, l’émission sur RTL était destinée à un public plus âgé puisque les auditeurs tournaient autour de 60 ans à la radio. Maintenant, on voit beaucoup de jeunes interagir sur les réseaux sociaux.

M6    JULIEN COURBET    DIVERTISSEMENT    CA PEUT VOUS ARRIVER   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Danse avec les stars 2022 : « J’ai d’autres projets », Fauve Hautot prête à quitter TF1, ses troublantes révélations sur son départ

2 - Gossip Girl, nouvelle génération : terrible flop pour la série, la fin déprogrammée, une saison 2 impossible pour Jordan Alexander sur TFX ?

3 - Mask Singer : cette célèbre star de la télé qui a refusé l’émission, Camille Combal en alerte sur TF1 ?


INTERVIEWS

# Lorie Pester (Les Mystères de la Duchesse) : « Pour son retour dans Demain nous appartient, il faut que Lucie surprenne... »

# Juliette Tresanini : son retour dans Demain nous appartient, son arrivée dans la série Capucine...

# Exclu - Jean-Luc Azoulay : « Je n’ai aucune inquiétude sur l’avenir des Mystères de l’amour »

Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022