Coupe d’Europe de Rugby > Au coeur de XV/15

vendredi 12 janvier 2007 à 01:14 |
F2/I.Chapard/D.Gustine

En plein cœur d’un week-end rugbystique, les spécialistes du ballon ovale du service des sports de France 2 préparent sans relâche le magazine de la Coupe d’Europe : XV/15. Diffusée le dimanche à partir de 15h35 et attirant jusqu’à 1.5 million de téléspectateurs, l’émission sportive parcourt l’actualité de la compétition, et revient sur les rencontres de la journée. Elle précède cette fois-ci un événement attendu au Parc des Princes : l’affrontement entre le Stade Français et Sale, champion d’Angleterre en titre.

Il est 21 heures ce samedi 9 décembre, l’esplanade Henri de France est presque déserte, et l’immeuble mitoyen à France Télévisions semble à première vue inoccupé. Une agitation est pourtant bien présente dans un couloir du premier étage. Il s’agit du quartier général de Philippe Lafon, rédacteur de XV/15, aux commandes des salles de montages où une pile de cassettes attend patiemment d’être examinées. « On aura bientôt reçu les images de tous les matchs, ce qui rend les choses plus faciles. Parfois, on doit attendre beaucoup plus tard pour disséquer les actions d’autres rencontres ».

L’ambiance est détendue à l’arrivée des dernières vidéos, et chacun partage avec enthousiasme ses impressions sur les évènements de la journée. La tête naviguant de l’écran à sa feuille, Philippe Lafon prépare ses commentaires et les répète à voix haute. De nombreuses rencontres sont à couvrir et la sélection des images peut s’avérer difficile. Entouré de son équipe, le rédacteur traque les plus belles actions et moments insolites, en conservant le ton décalé fidèle à l’émission : « On s’applique à offrir un autre regard aux téléspectateurs. On leur présente ce qui n’a pas été vu, tout en les amusant. Et puis, on essaye de proposer le maximum sur les clubs français dans cette compétition ! »

22 heures. Plusieurs « j’ai faim ! » résonnent d’un bureau à l’autre, l’équipe se réunit alors autour d’un pique-nique improvisé devant les plus beaux gestes de cette troisième journée de Coupe d’Europe. L’action offensive du joueur d’Agen, Opeti Fonua, impressionne la galerie qui compte l’inclure dans le Top 5 de fin d’émission. Entre deux grignotages, Philippe Lafon contacte Cédric Baudou, animateur du programme et commentateur de la rencontre opposant Castres à Perpignan diffusée dans l’après midi sur France 2. Les deux compères échangent informations et plaisanteries, puis le rédacteur retourne à sa préparation.


De retour devant les écrans, une ambiance studieuse s’installe. Armé de son stylo, Philippe Lafon a désormais tous les résultats en tête et reprend son travail d’écriture. Recomptage des points et vérifications de scores à la mi-temps... tout le monde s’applique et passe fréquemment d’un match à un autre sans perdre le fil. A mesure que les résumés s’affinent, il devient de plus en plus « frustrant de devoir raccourcir ». La précision est ainsi essentielle, il s’agit d’un travail parfois laborieux qui mène journalistes et monteurs jusqu’au bout de la nuit, mais également d’un délice pour ces passionnés de rugby : « En tant que fan de ce sport, c’est un plaisir de dépatouiller ces images ! » affirme le premier intéressé.

Après une longue nuit de montage, le mixage des sujets s’effectue le lendemain matin. A partir de 14 heures, les images sont transmises au car régie, situé pour l’occasion à l’extérieur du Parc des Princes. Le relais est donc remis à Cédric Beaudou qui s’isole dès son arrivée afin d’étudier les résumés réalisés par son acolyte.

A une heure du direct, les passages se succèdent dans le car régie et brisent la concentration de l’animateur qui demande du calme. Attentif et assidu, il garde les yeux rivés sur son écran et prend régulièrement des notes. Le casque sur les oreilles, plusieurs rires lui échappent de temps à autre. « Tout s’enchaîne très vite en Coupe d’Europe. La difficulté dans le direct, c’est la montre : il faut donner toutes les informations dans un minimum de temps ! ». Ainsi, dès le visionnage achevé, il court saisir l’ambiance du stade et préparer ses interventions sur place. Dans ce numéro de XV/15, il compte s’attacher à l’actualité de la Coupe d’Europe, et présenter le spectacle d’avant match que tout le monde attend : la représentation des danseuses du Moulin Rouge.


15h00. Les préparatifs s’amorcent sur la pelouse du Parc des Princes, et l’ambiance dans le car régie est sereine. Les essais techniques sont concluants lorsque l’animateur apparaît sur les écrans, tout semble prêt pour la prise d’antenne en direct. Des plaisanteries entre Mathieu Lartot qui commente le match et Cédric Beaudou, déjà campé sur le terrain, participent à détendre l’atmosphère.

15h25. L’animateur s’éclaircit la voix, tandis que la réalisation reste à l’affût des plans les plus attrayants. Les drapeaux roses commencent à s’élever dans les tribunes où les spectateurs continuent d’affluer. A mesure que la pression monte, le car régie se remplit également. Un ultime coup d’œil autour de lui, et l’animateur s’apprête à prendre l’antenne. Cependant, une dernière inquiétude le saisit « Je ne pourrais peut être pas m’approcher des filles tout à l’heure... ». A une trentaine de secondes du direct, il force un sourire qui devient très vite naturel.

C’est parti, le premier lancement effectué sans encombre, les danseuses se ruent sur le podium et Cédric Beaudou retrouve les téléspectateurs aux abords du spectacle. XV/15 bat son plein, et tout se passe comme prévu. L’animateur remplit sa mission et conclue le magazine en compagnie des filles du Moulin Rouge, à l’entrée des vestiaires. Un dernier crochet avec les commentateurs, puis le générique de fin est lancé. Le magazine s’achève pour laisser place à une rencontre disputée, dominée par le Stade Français face à une vigoureuse équipe de Sale.

Mais Cédric Beaudou n’en a pas fini pour autant, il continuera à roder autour du terrain et dans les vestiaires en quête d’interviews pour le compte de l’émission phare de France 2 qui succède au match : Stade 2. Satisfait du déroulement de XV/15, l’animateur a développé au sein de la chaîne une polyvalence qu’il compte cultiver, et s’améliorer « à chaque match, comme les sportifs ». On retrouvera ce passionné de rugby et toute l’équipe du magazine tout au long de la Coupe d’Europe, y compris au cours des phases finales très attendues, à partir du 31 mars prochain sur France Télévisions, le plus grand terrain de sport...

FRANCE 2   SPORT  



AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (mercredi 29 juin 2022) : Faux-semblants (France 2) s’impose face à Doc (TF1), Stéphane Bern résiste avec Le village préféré des Français (France 3)

Audiences TV prime (mercredi 29 juin 2022) : Faux-semblants (France 2) s’impose face à Doc (TF1), Stéphane Bern résiste avec Le village préféré des Français (France 3)


INTERVIEW
Olivier Valverde (Les Mystères de l’amour, TMC) : « Alban n’est pas un manipulateur ou un pervers, il est très sincère avec Béné, Cathy et Béatrice »

Olivier Valverde (Les Mystères de l’amour, TMC) : « Alban n’est pas un manipulateur ou un pervers, il est très sincère avec Béné, Cathy et Béatrice »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022