Eric Zemmour / Pascal Praud, comment ils ont fait exploser CNews

dimanche 1er novembre 2020 à 18:30 |
Captures CNews/Montage Toutelatele

A travers la montée en puissance de L’heure des pros et Face à l’info, CNews a renforcé son nombre d’annonceurs à la rentrée 2020.

La saison 2019 / 2020 a été celle de tous les succès pour CNews. Le canal 16 de la TNT a pris le pari d’une ligne éditoriale axée sur le débat et les prises de position. Envers et contre tout, il a enchaîné les coups d’éclat.

Eric Zemmour, le pari osé

En octobre, la rédaction de CNews s’est crispée à l’annonce d’un recrutement imminent d’une personnalité très controversée. Eric Zemmour, qui venait de provoquer un tollé suite à des propos polémiques lors de la convention de la droite, s’est vu proposer de devenir la vitrine de Face à l’info , un talk présenté par Christine Kelly en access prime time. La direction de la chaîne de Canal+ n’a pas cédé et a réussi à imposer sa nouvelle tête d’affiche.

Face à l’info déchaîne l’access

Dès son lancement, Face à l’info a triplé l’audience du 19 heures / 20 heures de CNews. Et ce ne sont pas les dérapages d’Eric Zemmour contre la communauté musulmane et l’Histoire de France qui ont fait plier le canal 16. Malgré un basculement dans une version enregistrée, le talk de Christine Kelly n’a pas flanché en audience. Sur sa première saison, il a permis au canal 16 d’enregistrer des scores jamais atteints pour atteindre une moyenne de 400.000 fidèles.

L’heure des pros s’envole

En matinée, L’heure des pros a également été recentrée vers des débats plus incisifs, mettant en avant la liberté de ton. Les clashs et polémiques se sont enchaînés sur le plateau de Pascal Praud, journaliste n’hésitant pas à librement afficher ses opinions. Et le public a été réceptif. Le talk, diffusé entre 9 heures et 10h30, a vu ses audiences s’envoler. Il a même réussi à atteindre à de nombreuses reprises le cap symbolique des 10% de part de marché. Une déclinaison, baptisée L’heure des pros 2 et lancée à 20 heures, a prolongé la dynamique de CNews et a permis à la chaine de progresser de plus de 500% sur cette tranche par rapport à l’année précédente

CNews freine BFMTV, LCI recule

Conséquence, les annonceurs sont revenus en masse sur CNews, alors que certains avaient boycotté la chaine lors du recrutement d’Eric Zemmour. En septembre 2020, CNews a été la chaîne info qui en a gagné le plus, selon des données Kantar reprises par l’hebdomadaire économique Challenges . Elle a renforcé ses spots publicitaires de 22 annonceurs sur un an. Alors que sa concurrente directe récoltait les suffrages de 172 marques, BFMTV en gagnait 13 pour un total de 243 partenaires. LCI, quant à elle, a vu ce nombre stratégique baisser. Le canal 26 est passé de 193 à 176 annonceurs par rapport à septembre 2019.

Devant un tel engouement, « l’audience de CNews pourrait dépasser celle de BFMTV pendant la campagne présidentielle » de 2022 tant sa croissance d’audience est continue, à en croire un expert de l’institut Médiamétrie repris par Challenges.

AUDIENCES TV    CNEWS    INFORMATION    FACE A L’INFO    L’HEURE DES PROS    ERIC ZEMMOUR   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Le chateau de mes rêves : Franck et Silvère sur le départ, M6 piégée

2 - Les Apprentis aventuriers 6 : Hilona fait ses adieux en larmes, Anthony et Romane de retour sur W9

3 - Élise Lucet : « J’en ai marre ! », la fin annoncée de Cash Investigation sur France 2 ?


INTERVIEWS

# Julie Debazac (Demain nous appartient / Créanciers, TF1) : « Entre Aurore et William, c’est assez électrique mais ça fait le piment du couple ! »

# Benjamin Baroche : « Teyssier (Ici tout commence) et Gustave (Créanciers) sont des mecs increvables... Ils ne lâchent pas ! »

# Thomas Da Costa (Ici tout commence, TF1) : « Ce serait incroyable », l’interprète d’Axel bientôt dans un biopic de Jean-Paul Belmondo ?