Face à l’info : Eric Zemmour intouchable sur CNews, ces femmes qui ont osé l’affronter

De l’aveu même de CNews, il faut venir préparer pour débattre avec Éric Zemmour. Parmi la horde d’intervenants masculins, quelques femmes se sont essayées à l’exercice depuis le coup d’envoi de Face à l’info en octobre 2019.

Publié le dimanche 27 juin 2021 à 18:47
par
Face à l’info : Eric Zemmour intouchable sur CNews, ces femmes qui ont osé l’affronter
©Capture CNews 

Avec des audiences en constante progression depuis le lancement de Face à l’info en octobre 2019, il devient de plus en plus intéressant de débattre aux côtés d’Eric Zemmour chaque vendredi à 19 heures sur CNews. Cet exercice, qui s’est longtemps apparenté à une corvée pour le chaîne, dans l’incapacité de trouver un interlocuteur hebdomadaire, est devenu incontournable dans la lignée de la formule quotidienne étendue du lundi au jeudi.

Un changement de formule gagnant pour CNews

Lors des premiers mois d’un Face à l’info encore balbutiant, CNews avait décidé de scinder en deux parties l’heure consacrée au talk précédant L’heure des pros sur la grille. Quatre chroniqueurs, dont Eric Zemmour, étaient réunis autour de Christine Kelly, avant que l’éditorialiste vedette du programme ne prolonge le plaisir durant une trentaine de minutes avec un invité.

Mais cette formule n’a pas duré pour diverses raisons : le faible temps d’antenne réservé aux autres spécialistes du plateau, la difficulté de réunir quatre invités par semaine pour débattre avec l’ex-chroniqueur d’On n’est pas couché, et la crise sanitaire qui a poussé CNews à supprimer temporairement le face-à-face. La présence étendue à soixante minutes des autres mousquetaires de « Christine Kelly » est devenue définitive.

Alors que de nombreuses marques ont décidé de boycotter CNews, qu’il est très rare de voir des membres de la France Insoumise en découdre avec l’intervenant d’Anaïs Bouton sur Paris Première, plusieurs femmes ont déjà croisé le fer avec celui dont le discours sur la place de la femme dans la société est jugé archaïque par ses détracteurs.

Céline Pina, pionnière parmi les femmes

Du temps où les face-à-face étaient en diffusion quotidienne, Eric Zemmour a connu trois « adversaires » féminines. Il a fallu attendre le 4 décembre 2019, soit un délai de sept semaines après le lancement de Face à l’info, pour observer le premier duel entre l’éditorialiste et une femme avec la venue de Céline Pina. Pas une surprise puisque cette dernière alerte régulièrement dans ses ouvrages sur la menace islamiste et elle nourrit plusieurs points d’accord avec celui que Christine Kelly surnomme « D’Artagnan ».

Le 3 février 2020, Agnès Verdier-Molinié avait à son tour répondu favorablement à l’invitation de la chaîne du groupe Canal+ dans ce format de trente-cinq minutes, avant que Marlène Schiappa ne crée l’événement en confrontant Eric Zemmour sept jours plus tard. Le talk avait alors battu son record historique d’audience en présence de 391 000 Français et 1.9% d’entre eux devant le petit écran. Du lundi 19 au vendredi 23 avril 2021, les best of de Face à l’info ont réalisé de plus grosses performances que ce record d’antan, l’illustration que le programme a considérablement changée de dimension.

Agnès Verdier-Molinié, la plus populaire

Depuis la deuxième saison, avec des entretiens de soixante minutes, Eric Zemmour a débattu avec cinq interlocutrices sur 26 face-à-face, dont trois ministres : Amélie de Montchalin, Emmanuelle Wargon et Agnès Pannier-Runacher. Agnès Verdier-Molinié a représenté l’une des exceptions avec un second passage dans Face à l’info le 19 février dernier devant 718 000 curieux et 3.3% du public. Il s’agissait alors d’un record historique sur les deux indicateurs avec un passage inédit au-dessus des 700 000 curieux. Depuis, Philippe de Villiers et Hubert Védrine détiennent chacun un record, respectivement sur le nombre de téléspectateurs et la part d’audience.

Les quatre autres prestations féminines n’ont pas dépassé ce record, mais Amélie de Montchalin l’a tutoyé puisqu’elle a attiré la curiosité de 707 000 irréductibles avec également 3.3% des 4 ans et plus. Emmanuelle Wargon a nettement moins convaincu en s’abaissant à la barre des 600 000 Français au rendez-vous, tandis que la ministre déléguée chargée de l’industrie, Agnès Pannier-Runacher, a réalisé un « entre-deux » avec 631 000 fidèles mobilisés le 30 avril dernier (3.2%). Quant au dernier duel mixte, il est daté du 14 mai avec le retour de Céline Pina qui a convaincu 622 000 habitués, pour une part de marché à hauteur de 3.4%.

L’ancienne adhérente du Parti Socialiste pourra remarquer tout le chemin parcouru par la marque si elle jette un coup d’œil sur l’audience de son passage inaugural...

Face à l’info : suivi des audiences des « Face à face femmes » sur CNews – saison 2020/2021
ChaîneDateInvitéTVspectateursPdA 4+
19/02/21
Agnès Verdier-Molinié
718 000 3.3%
05/03/21
Amélie de Montchalin
707 000 3.3%
12/03/21
Emmanuelle Wargon
590 000 2.7%
30/04/21
Agnès Pannier-Runacher
631 000 3.2%
14/05/21
Céline Pina
622 000 3.4%
AUDIENCES TV   CNEWS   FACE A L’INFO   ERIC ZEMMOUR  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (mardi 7 décembre 2021) : Le voyageur (France 3) devant Koh-Lanta (TF1), L’homme que j’ai condamné (M6) battu par France 5

Audiences TV prime (mardi 7 décembre 2021) : Le voyageur (France 3) devant Koh-Lanta (TF1), L’homme que j’ai condamné (M6) battu par France 5


INTERVIEW
Patrick Paroux (Camping Paradis, TF1) : « Christian Parizot est convaincu qu’il a raison de râler »

Patrick Paroux (Camping Paradis, TF1) : « Christian Parizot est convaincu qu’il a raison de râler »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021