France 2 Foot veut tâcler Téléfoot

vendredi 27 juillet 2007 à 13:00 |
F2/Gustine/Scarella

Au mois de mars dernier, France Télévisions a frappé un grand coup en obtenant pour un an les droits d’images des matchs de Ligue 1 et Ligue 2 pour le magazine dominical. La chaîne du service public a ainsi raflé à TF1 la part la plus importante de son émission phare, Téléfoot. Présentée à l’antenne depuis 1977, l’émission dominicale de TF1 était le seul moyen de voir l’intégralité des buts du championnat de France en clair. Selon la Ligue professionnelle de Football (LFP), le projet de France 2, appelé France 2 Foot, était « le plus pertinent tant sur le plan qualitatif que sur le plan financier ». Le service public a, en effet, déboursé 24.5 millions d’euros pour acheter le contrat, restant sur les bases des précédentes années.

Malgré cette « défaite », TF1 continuera de proposer un magazine sur l’actualité du ballon rond le dimanche matin à 10h50 juste après Automoto. Téléfoot ne proposera donc plus les images de championnat et se concentrera sur l’actualité de l’Equipe de France et des internationaux français, les coupes d’Europe et les championnats européens. Un programme certes intéressant mais auquel il manque l’essentiel de ce qui intéresse les amateurs du genre au lendemain d’une journée de championnat.

Désormais pour voir tous les buts inscris la veille, il faudra allumer son poste à midi sur France 2 pour France 2 Foot. Ce nouveau programme se présente comme une « émission au service du football de club en France » avec l’ensemble des buts de la Ligue 1 et de la Ligue 2, ainsi que de la Coupe de France et de la Coupe de la Ligue, deux compétitions diffusées sur France Télévisions.

L’émission se compose de deux parties. Dans la première, de 12h05 à 13 heures, seront présentés tous les buts de la journée de Ligue 1 avec deux « grands formats », deux affiches choisies par la rédaction et proposées sous forme de longs résumés avec des commentaires de direct. Egalement au menu, un reportage sur un club ou un joueur de Ligue 1, une enquête sur un fait lié au football (dopage, violences etc.) et surtout, pour la première fois, l’intégralité des buts de la Ligue 2 ainsi qu’un magazine sur un club ou un joueur évoluant en deuxième division. Dans sa « mission de service public » selon les termes de Daniel Bilalian, la patron des Sports de France Télévisions, la chaîne « se devait de parler aussi bien de la Ligue 2 que de la Ligue 1 puisqu’il y a de grandes villes françaises dont les clubs sont en Ligue 2 ».

Dans la deuxième partie de France 2 Foot, juste après le Journal de 13 heures, les journalistes de la rédaction reviendront sur un fait marquant de la journée de Ligue 1, mais « pas sur un format talk, comme On Refait le Match » précise Thierry Clopeau le rédacteur en chef de France 2 Foot, « ce sera plus un décryptage plus pédagogique ». Avant cela, les téléspectateurs qui auront manqué la première partie pourront revoir tous les buts de la journée de Ligue 1 ainsi que les cinq plus beaux de la journée de Ligue 2, ces derniers étant présentés avec les commentaires des journalistes d’Europe 1 à l’occasion du multiplex du vendredi soir. Enfin, pour conclure l’émission, un teaser présentera l’affiche du dimanche soir, même si celle-ci n’est pas diffusée sur France 2 mais sur Canal+ : « Nous nous adressons aux amateurs de football, déclare Daniel Bilalian, et ce match les intéresse autant que ceux du samedi, nous nous devons d’en parler plutôt que de nous intéresser uniquement à notre petite boutique ».

Pour présenter sa nouvelle émission phare, la chaîne publique avait besoin d’une figure emblématique du journalisme sportif. Crédibilité oblige, ce sera Denis Balbir. Le commentateur vedette de Canal+ (plus de mille matches commentés pour la chaîne cryptée depuis 1990) quitte donc LA chaîne du foot pour relever le défi France 2 Foot. Connu notamment pour ses envolées vocales lors des actions dangereuses, Denis Balbir devra adopter un ton plus neutre pour la présentation de l’émission, avec comme objectif, de « s’effacer au profit du sport, valoriser les résultats et servir au mieux les acteurs ». Mais que les fans du présentateur français le plus sud-américain se rassurent. En rejoignant France 2, Denis Balbir officiera également pour les matchs de Coupe de la Ligue et de Coupe de France, qui lui permettront de se « lâcher ». Autours de lui, la chaîne a rassemblé son équipe traditionnelle de spécialistes du sport avec Thierry Adam et Patrick Montel pour commenter les « grands formats », Daniel Lauclair, Alain Vernon, Claude Eymard et Fabien Levêque pour les résumés et les magazines ainsi que Sonia Dauger pour les enquêtes.

Le coup d’envoi de France 2 foot sera donné le 29 juillet à l’occasion de la première journée de Ligue 2 et une semaine avant la reprise de la Ligue 1, le 4 août prochain. Le contrat liant France 2 et la Ligue ne dure qu’un an. Une année pour marquer son territoire, France Télévisions ayant déjà prévu de se porter candidat lors des prochaines négociations en janvier 2008.

Lire l’interview de Daniel Bilalian

3 questions à Daniel Bilalian, Directeur des Sports de France Télévisions

Antoine Morin : Quelle était l’importance pour France Télévisions d’acquérir les images du championnat de France de football et de lancer France 2 Foot ?

Daniel Bilalian : France Télévisions, c’est le service public. Le football est le sport le plus populaire en France. Il se doit d’être sur le service public. En matière de sport, France Télévisions est spécialisé dans les événements sportifs (Tour de France, Roland Garros, Jeux Olympiques etc.) mais pour pouvoir garantir la diffusion de ces événements multisports, il faut être attractif. Et le sport le plus attractif c’est le football. En ayant dans notre catalogue les deux coupes nationales (Coupe de France et Coupe de la Ligue) ainsi que France 2 Foot, nous existons en matière de football à la télévision. C’est ça qui est important.

Antoine Morin : Vous n’avez pas repris le même horaire que Téléfoot. Etait ce par souci de vous démarquer de l’émission de TF1, ou aviez vous des contraintes ?

Daniel Bilalian : Il y a plusieurs raisons à ce changement d’horaire. Tout d’abord, nous avons effectué des enquêtes dont il est ressorti que l’horaire actuel de l’émission de TF1 ne convenait pas aux téléspectateurs. En effet, beaucoup d’amateurs de ballon rond pratiquent le football ou d’autres activités sportives le dimanche matin et ne sont pas rentré chez eux à 11 heures. Ensuite, nous avons observé que la tranche horaire de midi était celle qui pouvait permettre d’avoir le public le plus large possible. Le fait de couper l’émission par le Journal de 13 heures devrait aussi nous permettre de toucher du public qui restera sur notre antenne après le JT pour voir la deuxième partie de l’émission. Et c’est vrai que cet horaire arrangeait la chaîne puisque le dimanche matin est réservé aux offices des différentes confessions religieuses. Nous espérons entre 3 et 3,2 millions de téléspectateurs en moyenne, soit 26 à 29% de part de marché.

Antoine Morin : Comment s’est fait le choix de Denis Balbir pour présenter l’émission ?

Daniel Bilalian : France 2 Foot sera un rendez vous important pour nous. Un projet ambitieux. Il nous fallait avoir une certaine crédibilité. Il était inconcevable que dès le premier lundi j’entende « le présentateur, il n’y connaît rien ». là aussi nous avons fait une enquête. Denis Balbir s’est avéré être celui qui avait le meilleur capital sympathie et surtout le meilleur capital légitimité. Cela fait 16 ans qu’il commente le football pour Canal+, c’est un connaisseur et sa connaissance n’est pas celle d’un frimeur. C’est celle d’un spécialiste.

FRANCE 2   SPORT  


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (mercredi 29 juin 2022) : Faux-semblants (France 2) s’impose face à Doc (TF1), Stéphane Bern résiste avec Le village préféré des Français (France 3)

Audiences TV prime (mercredi 29 juin 2022) : Faux-semblants (France 2) s’impose face à Doc (TF1), Stéphane Bern résiste avec Le village préféré des Français (France 3)


INTERVIEW
Olivier Valverde (Les Mystères de l’amour, TMC) : « Alban n’est pas un manipulateur ou un pervers, il est très sincère avec Béné, Cathy et Béatrice »

Olivier Valverde (Les Mystères de l’amour, TMC) : « Alban n’est pas un manipulateur ou un pervers, il est très sincère avec Béné, Cathy et Béatrice »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022