Frédéric Beigbeder

vendredi 13 décembre 2002 à 00:05 |
C+/DR

Né le 21 septembre 1965, de mère traductrice de romans à l’eau de rose et de père chasseur de têtes, Frédéric Beigbeder poursuit une scolarité des plus anodines aux lycées Montaigne et Louis Le Grand. Une fois son Bac obtenu, il intègre Sciences Politiques à la section service public en 1987 et achève son cursus scolaire avec un DESS en Marketing Publicité au Celsa.

C’est alors que Frédéric Beigbeder entame une carrière des plus retentissantes où la polyvalence est omniprésente ; publicitaire confirmé chez Young and Rubicam avec le fameux slogan « regardez-moi dans les yeux, j’ai dit dans les yeux » (publicité Wonderbra), auteur d’ouvrages à succès dont l’incontournable 99Frs, critique littéraire dans divers magazines dont Elle (95-96), Paris match (97), VSD (jusqu’à août 2002) et Voici (depuis 97), il apparaît sur Paris Première en tant que chroniqueur littéraire dans l’émission de son acolyte Thierry Ardisson : Rive droite Rive gauche, il participe également au Masque et la Plume sur France Inter.

Durant la saison 2001/2002, la télévision le titille de plus en plus puisqu’il devient animateur à part entière avec son émission littéraire hebdomadaire Des livres et moi sur Paris Première. Il n’hésitera pas, du reste, à animer une émission spéciale entièrement nu avec l’ensemble de ses invités. Une nouvelle conception de l’émission littéraire apparait donc...

En septembre 2002, Frédéric Beigbeder parvient alors à une possible consécration de son parcours : une émission de télévision quotidienne sur Canal + intitulée Hyper Show, malheureusement l’émission découvre l’obédience à l’audience et prend fin courant novembre, laissant orphelins moins de 300 000 téléspectateurs. Néanmoins Frédéric Beigbeder l’insubmersible, ce dandy parisien, ne cessant d’allier la provocation et la désinvolture multiplie les expériences et publie récemment avec le dessinateur P. Bertrand sa première BD aux éditions Dargaud « Rester normal » ; Frédéric Beigbeder s’aventure également dans le domaine musical et lance une compilation regroupant certains de ses morceaux fétiches des années 80.

Ce personnage narcissique, arrogant et subtil aime à rallier le plaisir à la gêne et fonde en 1984 le Caca’s Club, il en sera le président jusqu’en 1993 ; il participe aussi chaque année à l’attribution du prix de Flore depuis 1994 où plusieurs personnalités, mis à part Frédéric Beigbeder, récompensent un jeune auteur au talent prometteur.

Frédéric Beigbeder est loin d’être une figure commune et il ne va sans dire que sa rhétorique subversive ne peut plaire à tout le monde, autant être averti...




ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Avis de recherche, Le Jeu de la vérité... les émissions cultes de Patrick Sabatier rediffusées pour la 1ere fois à la TV

2 - Tomer Sisley sur la fin de Balthazar sur TF1 : « Je n’aurais pas aimé faire la saison de trop »

3 - Frank Delay (2Be3) : pourquoi il a refusé de faire Danse avec les stars sur TF1


INTERVIEWS

# Dembo Camilo (Ici tout commence, TF1) : « Souleymane ne va pas retenter de récupérer Deva »

# Elsa Esnoult (Les mystères de l’amour, TMC) : « Fanny va pardonner John pour sa relation avec Gabriella »

# Frédérique (Les Reines de la route, 6ter) : « Je ne me suis pas amusée à me faire passer pour quelqu’un d’autre »