Julie de Bona (Innocente, France 3) : « Je rêvais d’un personnage qui était capable de se surpasser et à qui il arrive des choses extraordinaires »

Ce samedi 1er octobre à 20h55, France 3 donnera le coup d’envoi de sa nouvelle série « Innocente » portée par la comédienne Julie de Bona. Celle qui s’est fait connaître auprès du grand public avec les séries « Une Famille formidable » et « La Smala s’en mêle » et remarquée cette année dans « Le Secret d’Élise » décroche ici son premier rôle d’héroïne à la télévision, dans une série qui mêle le drame familial et le thriller policier. Elle y incarne une mère de famille dont la vie bascule le jour elle se voit accusée d’un meurtre qu’elle n’a pas commis. À ses côtés, Sagamore Stévenin (qui campe de nouveau un personnage de flic après son départ de « Falco »), mais aussi Thomas Jouannet, Olivia Bonamy, Bernard Le Coq ou encore Alexandra Vandernoot qui signe ici son grand retour à la télévision. Pour évoquer cette nouvelle aventure, Julie de Bona s’est livrée à Toutelatele.

Publié le samedi 1er octobre 2016 à 18:59
par
Julie de Bona (Innocente, France 3) : « Je rêvais d’un personnage qui était capable de se surpasser et à qui il arrive des choses extraordinaires »
© LEFEBVRE François / FTV 

Nicolas Svetchine : Qui est vraiment Roxane Delage, votre personnage dans la mini-série Innocente ?

Julie de Bona : Roxane est une jeune maman et professeur d’archéologie. C’est une femme lambda qui va être accusée de meurtre alors qu’elle est innocente. Elle est victime d’une machination terrible. Elle s’écroule, mais elle a une dignité et une certaine force de caractère en étant capable de se révolter et de crier justice. Au fil des épisodes, elle va se révéler et devenir une autre. Elle va savoir se transformer pour devenir encore plus forte face à l’épreuve qui l’accable.

Comment se sont déroulés la rencontre et le tournage avec Sagamore Stévenin ?

Sagamore est quelqu’un de travailleur, très exigeant et attachant. Il est passionnant donc j’étais très heureuse que ce soit lui qui interprète le flic parce qu’ il a une belle présence et une belle faille aussi. Il peut nous amener à un vrai professionnalisme exigeant dans le jeu et en même temps une vraie émotion, une vraie faille que je trouve vraiment belle. J’ai appris plein de choses à son contact. Le tournage a duré trois mois et Sagamore était un peu notre mascotte, car nous étions beaucoup de filles sur le plateau avec notamment Jeanne Bournaud, Olivia Bonamy et Gaëlle Cholet notre productrice.

Décrocher le rôle-titre d’une série thriller, en rêviez-vous ?

Je n’avais pas rêvé d’un thriller particulièrement, mais j’avais rêvé d’un personnage comme celui-là, qui défend une cause et une injustice. Ce personnage nous amène très loin, car on part d’un point A et on ne sait pas où l’on va, ni comment elle va évoluer et si elle peut s’en sortir. Donc je rêvais d’un personnage qui était digne, grand, capable de se surpasser et à qui il arrive des choses un peu extraordinaires, donc j’ai été servie !

« Une Famille formidable est un petit clin d’œil auquel je tiens »

Cette série est l’occasion pour vous de retrouver Bernard le Coq que vous connaissez bien, notamment au travers des aventures d’ Une Famille formidable où vous interprétez le personnage de Christine. Que représente pour vous cette série dont le public reste très attaché ?

J’y suis autant attaché que le public ! On m’a offert ce rôle à mes débuts et c’est assez incroyable de voir grandir les enfants de la série qui étaient de jeunes adolescents et qui sont aujourd’hui adultes. C’est assez émouvant. C’est un peu une deuxième famille et c’est toujours très touchant de les retrouver à chaque tournage bien que je ne tourne pas dans toutes les saisons.

Comptez-vous poursuivre cette aventure ?

Oui, par fidélité pour le public surtout parce qu’ils m’écrivent régulièrement des lettres, ils sont vraiment fans donc je continuerai à tourner dans cette série pour respecter le public. C’est un petit clin d’œil auquel je tiens.

« J’aime passer d’un rôle de bonne sœur à celui d’une prostituée »

En février dernier, la série Le Secret d’Elise, diffusée sur TF1 et dans laquelle vous interprétez le personnage de Julie Ramza, a été un succès d’audience avec 7 millions de téléspectateurs et plus d’un million de vues en replay pour chaque épisode. Et il y a une dizaine de jours, cette production recevait au Festival de la Fiction TV à La Rochelle le Prix de la meilleure série de l’année décerné le public. Vous attendiez-vous à un tel plébiscite des téléspectateurs ?

C’est incroyable comme cette série a marqué les esprits ! Quand j’ai lu le scénario, j’avais trouvé ça vraiment génial. Mais en plus le réalisateur Alexandre Laurent a fait un sublime travail, il s’est approprié la série et il a bossé comme un dingue. Pourtant ce n’était pas gagné d’avance que le public réponde présent. C’était une série fantastique et cela représentait un grand pari, car ce n’est pas un genre traité habituellement par TF1 en fiction française.

Contrairement à de nombreux acteurs, souvent enfermés dans le même type de rôle à la télévision, vous enchaînez de votre côté des univers variés avec des personnages très éclectiques...

C’est vrai et je crois que c’est ça qui m’amuse. J’aime passer de la comédie au drame comme j’aime passer du cinéma au théâtre, ou d’un rôle de bonne sœur avec Sœur Thérèse.com à celui d’une prostituée avec le personnage de Wanda dans La Smala s’en mêle... Je cherche ça, car mon métier c’est explorer. Je vais vers ce qui est différent et j’aime me mettre en danger avec à chaque fois un enjeu très fort.

Samedi prochain, Julie de Bona reviendra sur les premiers épisodes d’Innocente sur Toutelatele

  ON VOUS RECOMMANDE  

FRANCE 3   FICTIONS  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (dimanche 25 juillet 2021) : Marie-Francine puissante sur TF1, Hudson & Rex en baisse, Jean Gabin booste W9

Audiences TV prime (dimanche 25 juillet 2021) : Marie-Francine puissante sur TF1, Hudson & Rex en baisse, Jean Gabin booste W9

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (dimanche 25 juillet 2021) : N’oubliez pas les paroles s’effondre, Kaamelott paralysé, NRJ12 sous les 1%

Audiences TV access (dimanche 25 juillet 2021) : N’oubliez pas les paroles s’effondre, Kaamelott paralysé, NRJ12 sous les 1%


INTERVIEW
Olivier Minne (Fort Boyard) : « Si le genre n’avait pas été renouvelé, le Fort se serait totalement éteint »

Olivier Minne (Fort Boyard) : « Si le genre n’avait pas été renouvelé, le Fort se serait totalement éteint »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021