Kidnapping (Arte) : une histoire vraie pour Anders W.Berthelsen (The Killing) et Charlotte Rampling ?

Avec Kidnapping, Arte propose une série policière portant sur le trafic d’enfants dans les pays de l’Est, dès ce 1er octobre 2020. Au casting, Charlotte Ramping joue les guests et décroche le premier rôle de commissaire dans sa carrière.

Publié le jeudi 1er octobre 2020 à 18:57
par
Kidnapping (Arte) : une histoire vraie pour Anders W.Berthelsen (The Killing) et Charlotte Rampling ?
©Capture Arte 

Arte lance la série franco-danoise Kidnapping ce jeudi 1er octobre. Quatre des huit épisodes sont enchaînés à partir de 20h55 avec Charlotte Rampling dans le rôle d’une commissaire française.

Un policier au cœur d’une enquête qui devient personnelle

Rolf Larsen, un policier en action au département des enquêtes criminelles à Copenhague, mène un combat pour démanteler un réseau de trafiquants d’enfants. Tout commence avec la disparition d’un fillette dans une crèche. Si le père de l’enfant, un réfugié iranien, est désigné comme le principal suspect, un élément trouble bouleverse le début de cette affaire : un témoin clame avoir vu la fillette en Pologne. Contraint d’emmener Andréa, son nourrisson, en Pologne, un drame se produit quand sa fille disparait pendant la traversée en ferry après avoir manqué de vigilance pendant quelques secondes.

Charlotte Rampling débarque dans le troisième épisode

Charlotte Rampling s’est étendue sur son rôle dans une interview accordée à l’hebdomadaire Télé Loisirs. Malgré sa riche carrière, la Franco-britannique n’avait jamais eu l’occasion d’interpréter une commissaire et c’est l’une des motivations l’ayant poussée à accepter cette aventure avant de décrire son personnage : « Claire Bobain est une femme volontaire et caustique. Quelqu’un qui a consacré toute sa vie à sa profession. Elle est faite pour ça. Elle impose son autorité ans forcer, et parfois avec humour ». Tout en saluant « un scénario formidable » et « une fin brillante », l’actrice s’est sentie particulièrement investie par cette histoire déroulée « dans un monde complexe et sensible ».

Cependant, il faudra attendre le troisième épisode pour découvrir Charlotte Rampling dans cette intrigue. Une condition sine qua non pour une comédienne âgée de 74 ans et qui avait décidé il y a quatre ans de ne pas poursuivre l’aventure Broadchurch : « Si j’avais dû jouer dans tous les épisodes, je n’aurais pas fait la série. Cela aurait été trop fatiguant. Je préfère être une sorte de guest star qui passe... ».

La production franco-danoise Kidnapping n’est nullement inspirée d’une histoire vraie. Elle est sortie de l’imagination de l’un des auteurs de The Killing, série à succès rediffusée tout au long de l’été sur Arte. Du reste, l’acteur principal, Anders W. Berthelsen, a fait partie de la saison 3.

ARTE   SERIES TV   REVUE DE PRESSE  



AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (dimanche 16 janvier 2022) : Anna triomphe sur TF1, France 3 plombe Le cas Richard Jewell (France 2)

Audiences TV prime (dimanche 16 janvier 2022) : Anna triomphe sur TF1, France 3 plombe Le cas Richard Jewell (France 2)


INTERVIEW
Manon éliminée de N’oubliez pas les paroles (France 2) : « C’est un vrai marathon psychologique et physique »

Manon éliminée de N’oubliez pas les paroles (France 2) : « C’est un vrai marathon psychologique et physique »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022