Koh-Lanta : une « tentative de viol » évoquée, des faits contestés, la « mise au point » d’Alexia Laroche-Joubert

vendredi 11 mai 2018 à 15:52 |
Capture TF1

Ce vendredi 11 mai, aux alentours de minuit, TF1 et ALP ont annoncé l’arrêt du tournage de l’édition de Koh-Lanta prévue en diffusion à la rentrée prochaine sur la chaine privée.

En cause, un « événement extérieur au jeu est survenu entre deux concurrents » sur lequel la société de production n’a pas souhaité fournir « davantage de commentaires ».

Naturellement, les médias ont cherché à savoir ce qu’il s’est vraiment déroulé sur le tournage de ce Koh-Lanta se déroulant sur l’île Kadavu, aux Fidji.

En matinée, CNews, via Thierry Moreau, a révélé que ce « grave incident » était d’ordre sexuel, laissant entre des attouchements ou une agression.

Plus tard, Europe 1 annonce sur son antenne qu’il s’agirait « d’une tentative de viol d’un candidat sur une candidate. »

Très vite, les réseaux sociaux s’enflamment autour de cet « événement », sans aucune précision de TF1 et de la société ALP, laissant courir moult rumeurs.

En ce milieu d’après-midi, Alexia Laroche-Joubert, présidente d’ALP depuis 2016, a pris la parole par le biais d’un communiqué pour préciser que « dans la nuit du 4e au 5e jour de tournage une concurrente a fait état de faits susceptibles de relever d’une agression sexuelle » ajoutant que « ces faits sont formellement contestés par le concurrent concerné.  »

Elle précise que cette « mise au point » est faite « en accord avec les représentants des deux concurrents concernés » suite a « des informations très diverses et parfois fausses circulent à la suite du communiqué. »

L’intégralité du communiqué d’Alexia Laroche-Joubert

Des informations très diverses et parfois fausses circulent à la suite du communiqué diffusé hier soir, obligeant à la présente mise au point, en accord avec les représentants des deux concurrents concernés :

• Dans la nuit du 4e au 5e jour de tournage une concurrente a fait état de faits susceptibles de relever d’une agression sexuelle ;
• Ces faits sont formellement contestés par le concurrent concerné.

Nous ne sommes ni juge, ni procureur et tenons à respecter la parole de l’une comme la présomption d’innocence de l’autre, raison pour laquelle il a été indiqué hier qu’il ne serait fait aucun autre commentaire.

En qualité de producteur, nous avons en revanche le devoir de constater les conséquences de cette situation sur le tournage. Koh-Lanta est un jeu d’aventure familial. J’ai estimé en concertation avec les équipes sur place que les conditions de la réalisation de cette nouvelle édition n’étaient plus suffisamment sereines. C’est un choix qui s’est imposé à nous pour le bien des participants et de nos équipes.

Je ne saurais que recommander à tous le plus grand respect de l’anonymat de ces concurrents, mais aussi la plus grande prudence quant aux informations qui circulent et aux faux posts que certains internautes s’autorisent à faire.

TF1    KOH LANTA    DIVERTISSEMENT   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Anne-Claire Coudray : la journaliste explose en direct avant son départ sur TF1

2 - Avis de recherche, Le Jeu de la vérité... les émissions cultes de Patrick Sabatier rediffusées pour la 1ere fois à la TV

3 - Tomer Sisley sur la fin de Balthazar sur TF1 : « Je n’aurais pas aimé faire la saison de trop »


INTERVIEWS

# Dembo Camilo (Ici tout commence, TF1) : « Souleymane ne va pas retenter de récupérer Deva »

# Elsa Esnoult (Les mystères de l’amour, TMC) : « Fanny va pardonner John pour sa relation avec Gabriella »

# Frédérique (Les Reines de la route, 6ter) : « Je ne me suis pas amusée à me faire passer pour quelqu’un d’autre »