Laurent Boyer fait le bilan de sa saison

Il est l’animateur le plus ancien de M6, et une véritable institution de la chaîne privée. Ces dernières années, ses apparitions télé (autres que les rediffusions nocturnes de Fréquenstar) se font de plus en plus rares. Mais depuis le 30 juin dernier, Laurent Boyer s’est trouvé une place de choix sur la grille, avec son nouveau programme, I love..., au cours duquel il revient sur les faits marquants de ces 40 dernières années. A cette occasion, l’intervieweur préféré des stars a pour une fois échangé les rôles, et répondu aux questions de Toutelatele.com.

Publié le mercredi 9 juillet 2008 à 14:27
par
Laurent Boyer fait le bilan de sa saison
©M6/DR 

Emilie Lopez : Depuis le 30 juin dernier, vous êtes aux commandes d’une nouvelle émission, I Love... Comment est né ce nouveau programme ?

Laurent Boyer : Il y a trois mois, M6 m’a demandé de réfléchir à une idée qui pourrait s’insérer entre 20h30 et 20h40 tous les soirs, à la place de Kaamelott. A cette heure-là, il y a une grosse consommation de télé, car, entre deux météos, c’est souvent la pub sur les autres chaînes. Il fallait donc quelque chose de très « loisir », « détente », « été ». On a donc créé I Love.... En l’espace de dix minutes, on se remémore une année, parmi les quarante dernières, au travers d’images. C’est un truc d’été, très léger, du « chewing-gum pour les yeux » qui se mange sans faim !

Comment s’organise l’émission ?

Au cours de ces dix minutes, nous montrons trois angles : un évènement, un fait sociétal (une pub, une avancée technologique de l’année...) et un loisir (musique, cinéma...) De temps en temps, des gens de la nouvelle génération, des trentenaires, tel que Cali, Christophe Maé, Julien Doré ou Bénabar, viendront commenter en une minute ce qui a été important pour eux cette année-là. C’est marrant de voir leur perception de ces évènements alors que la plupart n’étaient pas nés à ce moment-là !

En installant votre programme à 20h35, n’avez-vous pas peur de passer « inaperçu », notamment face aux JT et à Plus belle la vie ?

Si France 3 faisait 100% de l’audience, les autres ne feraient plus rien ! L’intérêt est justement d’aller excursionner quelque chose de nouveau. Peut-être que les gens, en été, sont plus dans la détente. Et à l’heure des pubs sur les autres chaînes, il y aura peut-être des téléspectateurs pour se balader, et tomber sur nos dix minutes.

Vous reprenez, avec I Love..., une place quotidienne dans la grille. Pourtant, depuis quelques années, vos apparitions télévisées se font de plus en plus rares. Était-ce un choix personnel ?

Je fais Le meilleur de... quand même ! Il y en a un par mois, c’est déjà bien ! En fait, sur M6 il n’y a plus vraiment d’émissions de divertissement, hormis la Nouvelle Star ! Je ne vais pas aller faire Fan de ou le Hit Machine. Je préfère les portraits, les gros évènements, comme le M6 Live récemment... Et c’est déjà pas mal !

Au vu de votre parcours, les téléspectateurs ont tendance à vous considérer comme une pointure de la musique. Quel regard portez-vous sur les émissions telles que Star Academy et Nouvelle Star ?

Ce sont deux émissions de divertissement très bien foutues. C’est de la bonne télé, qui pompe toute l’audience. Et elles sont nécessaires : ça crée de nouveaux talents, ça fait chanter les gens et ça génère du téléspectateur, CQFD !

Diriez-vous que Graines de Star est un précurseur de ce genre d’émission ?

Complètement ! D’autant qu’on a, nous aussi, commencé au Pavillon Baltard, comme la Nouvelle Star ! A l’époque, on disait que des inconnus à 20h30, cela ne pourrait pas marcher. Au final, ça a tellement bien fonctionné que tout le monde a cherché un équivalent ! Et nous avons fait beaucoup de découvertes : de Dujardin à Nadiya, en passant par Salomone ou Maxime, ils sortent de Graines de Star. Même Jenifer a fait l’émission, avant d’intégrer la Star Ac’ ! On a tenu huit ans, tous les mois. Et puis de nouveaux formats sont arrivés et ça a tout de suite donné un coup de vieux ! Comme la Nouvelle Star a piqué le glamour de la Star Ac’ il y a deux ans, avec Christophe Willem ! C’est l’attrait de la nouveauté qui vampirise l’audience...


Virginie Efira partie, ne seriez-vous pas intéressé pour la remplacer à la présentation de Nouvelle Star ?

Elle était formidable Efira ! J’ai milité pour qu’elle fasse l’émission lorsque Castaldi a arrêté. Mais moi, je ne le ferais pas, sauf en cas d’urgence, pour remplacer ponctuellement un collègue. D’une part, parce que j’ai déjà donné huit ans à Graines de Star. Et d’autre part, parce que dans ce programme, l’animateur n’est là que pour dire « rouge », « bleu » et « maintenant il y aura ça et ça... ». Niveau exposition, c’est bien, mais l’émission tient surtout sur les chanteurs et le jury. Je saurais le faire, mais non... Et puis, ils vont prendre quelqu’un de jeune, pourquoi pas un nouveau ou une nouvelle. C’est un bon truc pour lancer quelqu’un !

Vous êtes sur M6 depuis les débuts de la chaîne. Quel regard portez-vous sur le « mercato télévisé » mouvementé que vivent les chaînes françaises ?

Je pense que Virginie Efira a raison de partir pour faire de la comédie sur Canal +, elle est légitime là-dedans. C’est bon de changer quand on en a envie et besoin. De plus, le concept télé n’est plus le même, compte tenu de l’arrivée de la TNT. Les chaînes hertziennes n’ont plus le monopole, il faut savoir partager. Et la télé se consomme différemment : sur Internet, bientôt sur les téléphones. La forme même de télévision bouge, alors certains ont raison de bouger avec !

Cette envie ne vous a-t-elle jamais effleuré ?

J’ai été engagé par M6 en juin 87, et la chaîne n’avait que quatre mois. On m’a sollicité plein de fois : de 1995 à 2001, on me proposait de changer tous les ans ! Mais je suis bien sur M6 et je fais ce que j’aime ! Je ne vais pas partir juste pour dire « Je vais sur une autre chaîne » et faire du papier ! Aller sur TF1 pour faire des jeux, ça ne m’intéresse pas, je suis mieux dans mon univers. En plus, j’ai RTL tous les jours qui m’occupe de midi à 18 heures, car je suis toujours en direct. Je ne pourrais pas faire énormément de télé, RTL ça me bouffe bien la vie !

Continuerez-vous néanmoins à travailler pour cette radio l’an prochain ?

Bien sûr que oui ! On a pris 27% d’audience de plus sur un an sur ma tranche, ce qui est énorme ! On ne change pas une équipe qui gagne ! Et c’est, de plus, passionnant : récemment j’ai reçu Jean Todd, et Michèle Morgan le lendemain ! Je rencontre des gens vraiment différents chaque jour, c’est génial !

Que ce soit sur RTL, où vous officiez depuis quelques années, ou pour M6, vous semblez être quelqu’un de très fidèle, sans réel désir de changement...

Effectivement, il y a un peu de ça, parce que je trouve ça vachement agréable de faire ce qu’on aime tous les jours. Je fais de la radio depuis 81, par vocation, et de la télé par vocation également. A partir du moment où j’ai l’assurance de faire ce que j’aime, je ne vais pas trop en demander non plus ! Je ne cherche pas à être connu, mais reconnu. Si je voulais être connu, je me ferais une banque, et je ferai la Une du Parisien demain ! (rires)

Néanmoins, en voyant un journaliste comme PPDA, considéré comme une institution, remplacé du jour au lendemain sur « son » JT par TF1, ne vous êtes-vous pas senti en danger ?

Bien sûr ! D’autant plus que je n’ai pas de CDI sur M6. Depuis 20 ans j’ai des contrats d’un an renouvelable. Ils peuvent me virer quand ils veulent ! Pareil pour RTL. Mais ça m’arrivera un jour, nous ne sommes pas éternels, la preuve ! Et puis, une institution sur une chaîne privée, cela ne veut rien dire. La seule star, c’est la chaîne...

  ON VOUS RECOMMANDE  

M6   DIVERTISSEMENT   LAURENT BOYER  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (mardi 26 octobre 2021) : Koh-Lanta décroche le leadership, Mauvaises graines convaincant, Red 2 sur le podium

Audiences TV Prime (mardi 26 octobre 2021) : Koh-Lanta décroche le leadership, Mauvaises graines convaincant, Red 2 sur le podium


INTERVIEW
Caroline, maestro éliminée de N’oubliez pas les paroles : « Je trouve Kévin impressionnant et je ne me mets pas au même rang que lui »

Caroline, maestro éliminée de N’oubliez pas les paroles : « Je trouve Kévin impressionnant et je ne me mets pas au même rang que lui »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021