Lenni-Kim (Fort Boyard 2019) : « Avec Willy Rovelli, j’ai vécu l’enfer... »

Ce samedi 13 juillet, France 2 proposera à ses téléspectateurs de découvrir un nouveau numéro de la saison 30 de Fort Boyard à partir de 21 heures. Lenni-Kim se confie sur sa deuxième participation au jeu estival. Le chanteur, révélé par Danse avec les stars en France, évoque également Willy Rovelli, épreuve qu’il redoutait particuièrement.

Publié le samedi 13 juillet 2019 à 18:48
par
Lenni-Kim (Fort Boyard 2019) : « Avec Willy Rovelli, j’ai vécu l’enfer... »
©Capture France 2  

Benoît Mandin : Ce samedi 13 juillet, vous signerez votre deuxième participation à Fort Boyard. Comment l’avez-vous appréhendé ?

Lenni-Kim : Pour les 30 ans, la production de Fort Boyard m’a finalisé dans sa liste de candidats. La première fois, j’avais vécu une belle expérience donc cela a été un réel plaisir. Fort Boyard est une institution, c’est toujours incroyable de pouvoir y entrer. On ne sait jamais vraiment ce qui nous attend sur place. C’est beaucoup plus physique que l’on ne le croit. Je savais que l’édition 2019 allait être plus difficile. Je me suis dépassé cette fois-ci (rires).

Avez-vous eu des appréhensions ?

J’ai découvert que j’avais la phobie du vide. Je n’avais aucune connaissance de mon vertige. Vu la difficulté du jeu, je redoutais de me blesser. J’enchaînais avec une série de concerts. Deux, trois jours après le tournage de Fort Boyard, j’étais à l’Olympia. Tout s’est finalement bien passé. Quand tu sais que tu joues pour une association, ça te pousse à être meilleur.

Pour sa saison 30, Fort Boyard a été marqué par l’arrivée de nouveaux personnages et de nouvelles épreuves. Qu’en avez-vous pensé ?

Chaque année, Fort Boyard parvient à se renouveler. L’arrivée de nouveaux personnages est importante puisque cela amène un nouveau souffle à l’émission. L’ensemble est très intéressant et vive les 30 ans de Fort Boyard !

« J’ai le sentiment d’avoir signé un accomplissement personnel »

Quelles épreuves redoutiez-vous ?

Je redoutais surtout Willy Rovelli. En 2018, j’ai vécu l’enfer lors de mon passage dans son restaurant. J’avais envie de vomir toute ma vie. Et maintenant, toute l’équipe doit y passer donc je m’y suis préparé mentalement. Je suis assez difficile en matière de nourriture. Pour moi, Willy Rovelli représentait un gros challenge. Vu que je suis un grand ami des animaux, je n’ai pas de problème avec les araignées et serpents.

Vous avez fait équipe avec Nicole Ferroni, Pierre-Jean Chalençon, Sylvie Tellier, Francis Lalanne et Vaimalama Chaves, Miss France 2019...

Je connaissais simplement Sylvie Tellier puisqu’on a fait la tournée Danse avec les stars ensemble. À l’exception de Francis Lalanne que j’avais vu lors de Fort Boyard (il était l’un des personnages de Fort Boyard en 2018, ndlr), j’ai appris à connaître le reste de l’équipe tout au long du tournage. C’était super, car on s’est tous vraiment bien entendus. Ils ont tous surpassé leurs phobies et je suis fier de tout le monde. J’ai été impressionné par le travail et l’énergie qui se dégageait de notre équipe.

Que retenez-vous de cette expérience ?

J’avais aimé ma première participation à Fort Boyard, mais là je trouve que je me suis encore plus dépassé. J’ai réussi à surpasser mes peurs et j’ai le sentiment d’avoir signé un accomplissement personnel. On s’est tous bien défendus.

  ON VOUS RECOMMANDE  

FRANCE 2   FORT BOYARD   DIVERTISSEMENT  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (mardi 11 août 2020) : Joséphine ange gardien domine, Si les murs pouvaient parler et Innocente affligent les Forces spéciales de M6

Audiences TV Prime (mardi 11 août 2020) : Joséphine ange gardien domine, Si les murs pouvaient parler et Innocente affligent les Forces spéciales de M6

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (mardi 11 août 2020) : Demain nous appartient et N’oubliez pas les paroles grippés par France 3, Silence ça pousse en pleine croissance

Audiences TV Access (mardi 11 août 2020) : Demain nous appartient et N’oubliez pas les paroles grippés par France 3, Silence ça pousse en pleine croissance


INTERVIEW
Damien Tison (Affaire conclue) : « Quand j’aime vraiment un objet, rien ne m’empêche de l’avoir »

Damien Tison (Affaire conclue) : « Quand j’aime vraiment un objet, rien ne m’empêche de l’avoir »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020