MasterChef 2 > Nathalie échoue aux portes de la finale

Carole Rousseau sur TF1

Publié le jeudi 27 octobre 2011 à 21:30
par
MasterChef 2 > Nathalie échoue aux portes de la finale
© 

Élisabeth, Nathalie et Xavier s’apprêtent à vivre la demi-finale de la seconde saison de MasterChef. Dans l’Atelier les attendent d’immenses boîtes imaginées par trois grands chefs. Une fois le couvercle levé, Xavier découvre les produits choisis par Yannick Delpech que sont entre autres, du foie gras et des artichauts. Nathalie, elle, devra faire avec les produits de Flora Mikula : Rouget ou encore Merguez. Olivier Belin a réservé une volaille de Bresse et des coquillages pour Élisabeth.

Au terme de 2h30 de préparation, les candidats devront présenter un plat et un dessert. Élisabeth prépare un Suprême de poularde farci au basilic. « Ce rouget il faut qu’il ait du caractère ! » déclare Nathalie qui a décidé de le fumer dans du bouillon à base de merguez : « C’est parfumé » affirme Flora manifestement enthousiaste vis-à-vis de la préparation de la candidate. « Aujourd’hui, il faut que je réussisse quelque chose de respectueux envers les Chefs » décide Xavier, à court d’idées pour son dessert...

Xavier est le premier à présenter son plat, un « Bar en deux façons et ses bouchées ». À la vue de l’assiette, Yannick Delpech félicite le candidat « touché » pour le visuel. Nathalie « contente » de sa préparation est impatiente de connaître le verdict du jury : « c’est ensoleillé et féminin » apprécie Flora. Au tour d’Élisabeth qui apporte son « Filet de poularde » jugé « peut-être un peu plus classique que les deux autres, mais très bien exécuté » par Frédéric Anton.

« Un homme bien nourri est un homme heureux » déclare Yves Camdeborde aux candidats qui « ont porté haut les couleurs de Masterchef ». Vient alors le temps du verdict pour le trio encore en lice. Sur cette première épreuve de la demi-finale, la victoire revient à Nathalie grâce à sa « cohérence » entre les deux assiettes. Place au second défi pour les candidats qui se dirigent d’un pas à la fois déterminé et vacillant vers le test de reconnaissance...

Le test de reconnaissance élaboré par Sébastien Demorand est un « tout petit tour du monde ». Au programme, 15 ingrédients d’exception venant des quatre coins de la planète. Les candidats défilent un à un et à l’unanimité font part de la difficulté de l’épreuve. Œufs de cent, Ormeaux ou encore Tête-de-moine font partie de l’étalage « de luxe ». Au final, Nathalie se place en bas du classement avec 4 points, tandis que Xavier fort de 6 points bat Élisabeth d’1 point.


Direction la Place Vendôme, au cœur « du temple de la gastronomie française », le Ritz, pour les 3 demi-finalistes qui sont reçus par la « Ferrari » des Chefs cuisiniers français, Michel Roth. Les apprentis vont devoir s’atteler au dressage d’une entrée à base de tourteau, d’un plat : un homard farci et d’une poire dans un jus de fruits rouges comme dessert. En 30 minutes, les participants auront comme défi de créer leurs propres assiettes, sans avoir vu celles réalisées par Michel Roth.

Si le dressage est un des points forts de Nathalie, cette dernière a du mal à se maîtriser et est prise de tremblements. De son côté, Élisabeth désire ce point plus que tout sous peine « de se retrouver au fond du gouffre ». Nathalie, parvenue à maîtriser ses angoisses, s’est finalement métamorphosée « en robot ». Xavier, de son côté avance, malgré que le dessert reste toujours sa « bête noire » : le dessert ! « Soyez précis et efficaces » conseille Michel Roth aux participants à cinq minutes de la fin...

Nathalie présente ses trois dressages au jury dont l’entrée et le dessert ne paraissent pas satisfaire le trio. Xavier, « fier » de lui, a toutes les raisons de l’être selon Sébastien Demorand. Élisabeth est la dernière a passé et pose un regard mitigé sur ses réalisations. Retour dans l’Atelier pour les résultats : « Le dressage sert à mettre en valeur la matière première » explique Yves Camdeborde, avant d’annoncer à Élisabeth, soulagée et remotivée, qu’elle est celle à avoir atteint cet objectif.

Le lendemain, c’est avec un point chacun que le trio de demi-finalistes va prendre connaissance de l’épreuve inédite à venir. Un défi mené par Yves Camdeborde et présentant toutes les caractéristiques d’ « un semi-marathon ». « Je vais vous demander tout simplement de suivre mes mains ». En temps réel et en quasi simultané, les candidats vont devoir se calquer sur les gestes du Chef et reproduire à l’identique, le plat cuisiné par l’intéressé : un filet d’agneau en croûte d’herbe.

Suivant consciencieusement toutes les indications du Chef, les candidats parviennent, tant bien que mal, à suivre la cadence. Élisabeth, d’un geste assuré, ne perd pas une seconde sur le Chef : « On découpe les carottes ensemble, c’est beau » ironise-t-elle. Xavier de son côté, commence à prendre du retard et oublie un ingrédient au passage, alors que Nathalie, ayant à nouveau endossé son costume de robot, s’exécute « mécaniquement ». Une manière de faire qui « bluffe » le jury...


« J’ai adoré cette épreuve même si je ne sais pas si le résultat est là » explique Élisabeth au Jury sur le point de déguster son met. Xavier qui ne « voulait pas manquer de respect à Yves Camdeborde », son mentor, est frustré. Son plat n’est pas à la hauteur de ses espérances. Enfin, Nathalie « ravie et fière » de son assiette est félicitée par sa rapidité d’exécution par Frédéric Anton. Mais malgré un visuel concluant, le plat de Nathalie comporte quelques insuffisances...

C’est sur des charbons ardents que les candidats se préparent à connaître le verdict. Xavier l’avait pressenti, son assiette est la moins convaincante des deux. Quant à Élisabeth et Nathalie, le niveau est « quasi-similaire ». Les candidates ont présenté « deux assiettes très cohérentes », mais au grand regret de Nathalie, la délibération s’est jouée sur la sauce... « Je sais la chance que j’ai et je la savoure amplement » déclare Élisabeth qui est la première qualifiée pour la grande finale de MasterChef.

« Dernière bataille » pour Nathalie et Xavier qui, lors de cette épreuve, vont avoir la lourde tâche de « rattraper une erreur ». En effet, les Chefs proposent un Hachis Parmentier « raté ». L’objectif pour les demi-finalistes sera donc de pallier la médiocrité du plat en le sublimant en un plat digne d’un grand restaurant. Concentré de tomate, bouillon de volaille, tomates fraîches ou encore oignons, Nathalie et Xavier disposent de différents ingrédients pour réaliser leur préparation.

À quelques minutes de la fin de l’épreuve, rien ne va plus pour les candidats ! Nathalie voit la sauce de son plat s’éparpiller dans son assiette, tandis que Xavier, ayant mis son assiette au four, ne parvient pas à enlever le cerclage de son Hachis sans que celui-ci ne s’écrase sur le plat. Si l’esthétique des plats n’est pas au rendez-vous, leur goût l’est, et plus particulièrement dans celui de Xavier qui rejoint Élisabeth en finale. Déçue, mais plus forte, Nathalie part avec les félicitations du jury.

  ON VOUS RECOMMANDE  

TF1   REAL TV   MASTERCHEF  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (mercredi 1er juillet 2020) : L’amie prodigieuse accroche Prodigal Son, Stéphane Bern vire en tête

Audiences TV prime (mercredi 1er juillet 2020) : L’amie prodigieuse accroche Prodigal Son, Stéphane Bern vire en tête

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (mercredi 1er juillet 2020) : Demain nous appartient bousculé, Chasseurs d’appart et 28 minutes en hausse

Audiences TV access (mercredi 1er juillet 2020) : Demain nous appartient bousculé, Chasseurs d’appart et 28 minutes en hausse


INTERVIEW
Katrina Bowden (Amour, gloire et beauté / Top Models) : « Flo est prête à tout perdre pour réunir Hope et son bébé »

Katrina Bowden (Amour, gloire et beauté / Top Models) : « Flo est prête à tout perdre pour réunir Hope et son bébé »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020