Miraï, ma petite sœur (Arte) : comment Mamoru Hosoda (Dragon Ball Z) s’est inspiré de ses enfants pour ce film d’animation ?

Ce 4 août 2021, Arte diffuse le film d’animation japonais, Miraï, ma petite sœur. Salué par la critique, le long métrage a été nommé dans la catégorie meilleur film d’animation aux Oscars en 2019. Mamoru Hosoda, le réalisateur, s’est inspiré de ses enfants pour cette production.

Publié le mercredi 4 août 2021 à 18:58
par
Miraï, ma petite sœur (Arte) : comment Mamoru Hosoda (Dragon Ball Z) s’est inspiré de ses enfants pour ce film d’animation ?
©Capture Arte 

Fin 2018, sortait sur les écrans en France, Miraï, ma petite sœur , un film d’animation japonais réalisé par Mamoru Hosoda.

Le long-métrage raconte l’histoire de Kun, un petit garçon passionné par les trains qui vit une enfance heureuse aux côtés de ses parents, sa grand-mère et son chien Yukko. Tout bascule le jour où ses parents lui ramènent une petite sœur. Toute l’attention de la famille se porte désormais sur le nouveau-né.

La famille : une source d’inspiration pour Mamoru Hosoda

Mamoru Hosoda est un réalisateur ayant fait ses débuts sur la série animée Dragon Ball Z . Il a connu le succès aux débuts des années 2000 avec ses premiers films au Japon. Il devient populaire dans son pays, mais aussi à l’étranger comme en France.

Dans ses productions, le réalisateur met régulièrement à l’honneur le thème de la famille. C’est le cas dans Miraï, ma petite sœur . Il explique s’être inspiré de ses enfants : « J’ai été surpris de constater que, devenu moi-même parent, j’ai dit à mes enfants les mots mêmes de mes parents contre lesquels je m’étais tant révolté. Qu’est-ce qui se transmet de génération en génération, de nos parents à nous puis de nous à nos enfants ? La chaîne de ces vies, qui finalement se répètent, n’est-elle pas une autre forme de l’éternelle continuité de la vie ? »

Miraï, ma petite sœur est considéré comme son film le plus intimiste. Le sujet de la fraternité est mis en valeur. Mamoru Hosoda confie : «  Aux yeux de l’enfant, le père n’est qu’un assistant de la mère, et je suis moi-même dans ce cas. Le père et la mère n’ont pas le même rôle. Mais il y a des conseils que seul un père peut donner, un rôle que lui seul peut endosser. J’ai envie d’encourager les enfants du monde entier, de célébrer leur futur, eux qui porteront l’avenir sur leurs épaules dans une société en constante transformation. »

Un succès critique pour Miraï, ma petite sœur

Si le film n’a réuni que 213 000 entrées en France, Miraï, ma petite sœur a été un succès critique.

En 2018, Il a été sélectionné au Festival de Cannes, au Festival international du film d’animation d’Annecy et au Festival international du film de Saint-Sébastien. Il obtient la consécration en étant nommé dans la catégorie meilleur film d’animation aux Oscars 2019 et en remportant le prix du meilleur film d’animation au Festival européen du film fantastique de Strasbourg.

Miraï, ma petite sœur est à découvrir ce mercredi 4 août 2021 sur Arte.

SOAP AWARDS 2021
Récompensez vos acteurs et séries préférés.
Votez dès maintenant pour leur offrir le trophée !

ARTE   CINEMA  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (mercredi 1er décembre 2021) : Bohemian Rhaspody couronne M6, New Amsterdam abdique sur TF1, Le code réussit son envol sur France 2

Audiences TV Prime (mercredi 1er décembre 2021) : Bohemian Rhaspody couronne M6, New Amsterdam abdique sur TF1, Le code réussit son envol sur France 2


INTERVIEW
Kjel Bennett (Plus belle la vie) : « Bilal et Ambre ? On ne peut pas vraiment savoir s’ils sont en couple ! »

Kjel Bennett (Plus belle la vie) : « Bilal et Ambre ? On ne peut pas vraiment savoir s’ils sont en couple ! »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021